L'Algérie condamne l'attaque terroriste contre le convoi du gouverneur de Borno (Nigeria)    PNJ: une démarche fondamentale pour la promotion de la jeunesse et des sports    Rassemblement de protestation des robes noires : Ils réclament le départ du ministre de la Justice    La révision constitutionnelle a consacré la démocratie participative et le rôle de la société civile dans la prise de décision    Premier League : Chelsea arrache un point face à WBA    Coronavirus: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Arsenal va revenir à la charge pour Aouar    Covid-19: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Le verdict final dans l'affaire Sovac connu mercredi    Le parlement a perdu toute crédibilité    MASCARA : Mise en place d'un terminal de paiement électronique    UN TEXTE DE LOI VA ETRE PROMULGUE : Les enlèvements, nouvelle cible de Zeghmati    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    TIZI-OUZOU : Démantèlement d'un réseau de voleurs de véhicules    Plus de 97 mns DA de marchandises saisies depuis janvier à l'aéroport d'Alger    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    Constitution: les droits et libertés consacrés par une vingtaine de nouvelles dispositions    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Le FFS en rangs dispersés    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani autorisé à entrer en Algérie    La fille des Aurès    Les non-dits    Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Marche pacifique et arrestations à Tichy    Des sites archéologiques à l'abandon    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Oran: 10 harraga interceptés    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    Importation: Pas de retour aux licences    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    M6, La petite chaîne qui «mente» !    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinquantenaire de l'indépendance
L'épopée «Wafia» présentée à Oran
Publié dans Info Soir le 19 - 05 - 2013


La générale de l'épopée intitulée Wafia, donnée, hier, samedi sur les planches du Théâtre régional Abdelkader-Alloula d'Oran (TRO), a suscité une vive admiration chez le public qui a réservé un triomphe à cette nouvelle création artistique. Wafia met en scène un personnage éponyme interprété avec brio par la jeune comédienne Zaouche Bahria qui campe le rôle de la fille d'un couple prêt à mourir sous la torture infligée par les forces coloniales plutôt que de dénoncer leurs compatriotes moudjahidine. L'histoire qui a pour contexte la guerre d'indépendance met en avant la dimension du sacrifice consenti par le peuple algérien durant la lutte de libération et la notion de la fidélité au serment fait aux glorieux martyrs de la révolution. L'héroïne Wafia porte à ce titre bien son nom (Fidèle), jurant de poursuivre le combat mené par ses parents sur le chemin de la liberté, de l'indépendance et de la souveraineté nationale. Pour être à caractère historique, l'épopée ne sacrifie pas pour autant l'humour au registre dramatique, suscitant ainsi davantage d'intérêt auprès des jeunes spectateurs quant à l'histoire du pays. Le public a ainsi pris un grand plaisir à revoir le comédien fétiche du TRO, Mohamed Himour, qui a régalé l'assistance par ses répliques et gestuelles burlesques en prêtant ses traits à un officier colonial. Cette nouvelle production du TRO a été écrite par Kaddour Benkhamassa, adaptée par Bouziane Benachour et mise en scène par Abdelkader Belkaïd. Wafia est la deuxième pièce produite par le TRO dans le cadre la célébration du 50e anniversaire de l'indépendance nationale, après El-Mechaal (le flambeau) jouée en janvier dernier. De nouvelles représentations de la pièce Wafia sont programmées dans le cadre d'une tournée aux quatre coins du pays, après la participation de cette pièce au prochain Festival national du théâtre professionnel (23 mai-3 juin à Alger).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.