Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Cap sur les mines    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    "L'Algérie accueillera les pourparlers interlibyens"    Démission du ministre de la Justice    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Covid-19: Approvisionnement des wilayas concernées par l'interdiction de la circulation    De nouvelles mesures prises à Oran    Benbouzid donne de nouvelles instructions    8 décès et 470 nouveaux cas en 24 heures    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    Kafkaien    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    La nouvelle feuille de route    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Une voiture dans un sac à dos    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au tribunal
Meurtre pour un baladeur CD
Publié dans Info Soir le 07 - 07 - 2004

Oran Mercredi 23 juin 2004? Le tribunal criminel rend son verdict à propos d?une affaire de meurtre dont la victime a été tuée pour un baladeur CD?
Ils sont trois à comparaître, AEK L., accusé de meurtre, ainsi que M. L. et CH. L. pour vol qualifié et non-assistance à personne en danger?
Nous sommes dans la nuit du 2 octobre 2003, en plein centre-ville?Trois jeunes hommes se promènent. Il fait frisquet, mais la soirée s?annonce belle. L?un d?eux, B. M. a sur lui un joli baladeur CD.
Trois inconnus les accostent? Ils sont ivres et leurs intentions sont claires?
Ils ordonnent au jeune B. M. de leur céder le baladeur au risque de sa vie?Ce dernier résiste et une bagarre générale se déclenche. Armés de couteaux, les trois malfaiteurs menacent les trois jeunes gens, mais seul AEK L. donne des coups, provoquant le décès tragique de B. M. qui rend son dernier souffle sur le lieu même du drame, alors que ses amis sont légèrement blessés.
Le rapport du médecin légiste précise que la victime est morte immédiatement d?une hémorragie provoquée par le coup violent de l?accusé dont l?unique but était d?accaparer un baladeur CD...
Sur le banc des accusés, AEK L. ne nie aucunement les faits retenus contre lui?
? «Aviez-vous besoin de poignarder ce malheureux jeune homme pour un baladeur ?
? M. le président, nous avions cette nuit-là consommé une grosse quantité de boissons alcoolisées... Je ne voulais pas tuer ce jeune homme, je regrette ce geste fatal. Je le regrette amèrement.
? Est-il logique que dans votre état vous ayez pu repérer le baladeur à l?origine du drame ?»
Les trois mis en cause ne répondent pas. Ils se contentent de baisser les yeux? M. L. et CH. L. reconnaissent, eux aussi, les faits retenus contre eux, mais contrairement à AEK L., ils disent avoir pas frappé personne.
? «Vous vous êtes contentés de regarder sans apporter votre aide à la victime et à ses deux amis !»
Le représentant du ministère public dresse un dur réquisitoire à l?encontre des trois mis en cause : «Les crimes sont devenus monnaie courante et l?on tue pour n?importe quoi ! Aujourd?hui, nous assistons au procès de trois malfaiteurs qui ont agressé un groupe de jeunes pour un baladeur?Un acte qui a coûté la vie à B.M. dont le seul tort était de prendre l?air par une belle soirée et d?écouter un peu de musique avec son baladeur CD?
Je requiers une peine de 15 ans de réclusion criminelle à l?encontre de AEK L. ; 10 ans pour M. .L et 5 à l?encontre de CH. L.»
Les avocats de la défense plaident les circonstances atténuantes ?La cour se retire afin de délibérer et rend son verdict : le principal accusé, AEK L. est condamné à douze ans de réclusion criminelle pour homicide volontaire et coups et blessures volontaires... M. L. à sept ans de prison et CH. L. écope, quant à lui, d?une année de réclusion criminelle pour vol qualifié et non-assistance à personne en danger...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.