PSG : Neymar remis à temps pour le match face à l'OM    Foot - Classement Fifa : L'Algérie conserve sa 30e position, perd une place au niveau africain    Benzema devra encore patienter pour le jugement    Loi criminalisant la spéculation: les opérateurs appelés à déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    Elections locales à Mostaganem : Des maires et des ex-députés exclus de la course aux candidatures    Météo : pluies sous forme d'averses orageuses dans plusieurs wilayas du pays à partir de ce vendredi    La prédiction de Ronaldinho pour Mbappé    Le procès Hamel reporté au 17 novembre    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Un scrutin miné ?    Rejet de 77 dossiers de candidature    Le RND au bord de la crise    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Des candidats exclus font appel    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Qui se souvient de la bataille de Fellaoucene ?
Publié dans Info Soir le 24 - 04 - 2016

Tlemcen l La wilaya a commémoré hier, samedi, le 59e anniversaire de la bataille historique de Fellaoucene, par l'organisation de plusieurs activités au niveau de la commune de Aïn Fettah.
La commémoration a été marquée par une cérémonie de levée des couleurs nationales, de pose d'une gerbe de fleurs à la stèle commémorative érigée sur les hauteurs de la commune et la lecture de la Fatiha à la mémoire des chouhada, en présence des autorités locales et de membres de la famille révolutionnaire de la région. Des moudjahidine de la région ayant vécu cette bataille ont apporté leurs témoignages, mettant en exergue sa dimension historique nationale et les pertes subies par l'armée coloniale française dotée d'armement terrestre et aérien. Ils ont, au passage, rappelé le courage et le sacrifice des éléments de la glorieuse armée de Libération nationale (ALN) lors de cette bataille non équilibrée. Pour rappel, la bataille de Fellaoucene s'est déroulée le 20 avril 1957 à Bekhoukha et El-Menchar dans les monts de Traras, où 155 moudjahidine ont été confrontés avec courage à des centaines de soldats français dotés de renforts aériens. Trente chouhada sont tombés au champ d'honneur. Le 20 avril 1957, la chaîne montagneuse des Traras orientales a été le théâtre d'une rude bataille menée par les trois principaux chefs militaires de l'A.L.N, Moulay Ali, Tetouane et Mouh Abdellah (noms de guerre) contre les forces d'occupation française. L'enjeu militaire de cette bataille fut tellement important que les forces de l'armée coloniale ont utilisé tout leur arsenal militaire pour déloger l'armée de Libération nationale de ce bastion imprenable dans l'espoir de mettre fin à l'action militaire de l'A.L.N, en la coupant de sa base populaire qui lui apportait tout le soutien.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.