Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement du mois du patrimoine : Sous le signe du printemps amazigh
Publié dans Info Soir le 19 - 04 - 2017

Activités nLe mois du patrimoine culturel célébré annuellement entre le 18 avril et le 18 mai a été lancé hier à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou sous le signe de la commémoration du 37e anniversaire du printemps amazigh.
Considérant le patrimoine comme un élément indissociable des efforts de recherche pour le développement de la langue amazighe, la direction de la culture a choisi d'inclure la célébration de ce mois dans les festivités initiées à l'occasion du 37ème anniversaire des évènements du 20 avril 1980, a souligné la directrice, Nabila Goumeziane.
Selon elle, Le concept patrimoine «ne se limite pas au seul patrimoine matériel, mais comprend aussi le patrimoine immatériel et naturel qui vise à mettre en valeur les arts populaires et les traditions locales. Et c'est dans cette optique que l'ouverture de ce mois entre dans le cadre de la commémoration du 37ème anniversaire du printemps amazigh».
«Cet évènement (le printemps berbère) constitue un moment important dans l'histoire contemporaine de l'Algérie et un repère pour notre mémoire collective nationale, d'où notre volonté de le célébrer dans le cadre d'une vue globale qui prendra en compte les différents aspects de l'identité amazighe, notamment le patrimoine matériel et immatériel», a-t-elle estimé. C'est dans ce contexte également que la première conférence, programmée à l'occasion de ce mois, a été réservé aux inscriptions et aux stèles libyques découvertes en Algérie. La conférencière, Dahmani Samia, enseignante à l'université Mouloud Mammeri, a donné le chiffre de 80 stèles libyques découvertes à travers tout le territoire national.
Ces stèles comportent des transcriptions de l'alphabet Tifinagh dont le nombre de signes varie entre la vingtaine et la quarantaine selon les régions, a-t-elle indiqué, précisant que les études comparatives entre les stèles découvertes en Algérie et celles retrouvées au Maroc ne révèle pas beaucoup de différence dans le modèle d'inscription ni dans le nombre de signes utilisés.
Elle a révélé, cependant, que la forme donnée de certaines stèles n'a pas pu être expliquée par les archéologues et les anthropologues qui n'arrivent également pas à déchiffrer le message que comportent ces objets et le sens des mots inscrits. Cet héritage demeure malgré cela un dénominateur commun d'un territoire étendu et d'une culture ancestrale partagée par tous les habitants de l'Afrique du nord depuis des siècles, a-t-elle observé.
La première journée du mois du patrimoine, célébré cette année sous le thème Le patrimoine culturel, vecteur du développement du territoire a été marquée également par des expositions sur les richesses patrimoniales nationales et locales animées par les musées de Bardo et des arts traditionnels d'Alger, Cirta de Constantine, ainsi que l'association Sebâa Zbari de Bouzeguène et le centre national des recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques.
Des ateliers sur le patrimoine ont également été organisés au niveau de la bibliothèque d'Azeffoun au profit des enfants de la localité. Durant tout le mois, des expositions, des conférences et des sorties sur les sites archéologiques classés de la wilaya au profit des collégiens et des lycéens seront organisées dans différentes localités, a-t-on appris des organisateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.