Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Grève de deux jours à partir de mardi    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Téhéran dénonce la surenchère américaine    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Transition : la mort de l'article 102    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Mellal : "J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive"    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Aïn El Turck pas encore prête pour l'accueil du rush des vacanciers: Les prémices d'un énième échec de la saison estivale    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Cette jeunesse algérienne qu'on entend rugir sur Facebook    Le président Trump effectue une visite au Japon    La liste s'allonge    L'activité en baisse de 85%    Sonatrach peut-elle s'en passer?    Lâche agression d'une fonctionnaire    La Caravane verte contre les feux de forêts    Il fallait y penser    Que faire?    Le Hirak libère les énergies    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    Signature imminente de Fékir?    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    Plus de 4.750 logements attribués    Où est la promesse du gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pollution du littoral : Halte au massacre !
Publié dans Info Soir le 17 - 06 - 2017

Rigueur - Les industriels sont désormais mis en garde sur les infractions contre l'environnement.
La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a instruit jeudi depuis Tipasa, sur la protection de l'environnement et la lutte contre la pollution.
Les unités industrielles, premières sources de pollution, ont été mises en garde et devraient impérativement compter des délégués à l'environnement selon elle. Tonic Industrie en est le premier exemple. Cette entreprise nationale a fait l'objet de fermeture pendant 3 mois. Elle a encore une fois été mise en demeure. Le nouveau DG de Tonic s'est engagé sur place à mettre un terme à ce problème qui perdure depuis plus de 20 ans, et ce, dans un délai de 2 mois.
Fatma-Zohra Zerouati, a affirmé jeudi dernier à Tipasa que le groupe Tonic, spécialisé dans l'industrie du papier, s'était engagé à traiter définitivement, en l'espace de deux mois, tous ses déchets industriels à l'origine de la pollution du littoral de Bou-Ismaïl. Lors d'une visite d'inspection à des sites de projets relevant de son secteur dans la wilaya de Tipaza, Mme Zerouati a précisé que le groupe industriel qui verse ses déchets industriels dans le littoral de Bou-Ismaïl depuis 2005, a été destinataire récemment d'une deuxième mise en demeure par la commission de wilaya chargée du contrôle et du suivi des organismes classés, le sommant de procéder au traitement du problème de la pollution à la suite de la suspension de son activité pendant trois mois. Après une visite au site abritant le projet de la station d'épuration des eaux usées relevant du groupe, Mme Zerouati a indiqué que le premier responsable de Tonic s'était engagée à résoudre ce problème définitivement dans les deux mois à venir après l'entrée en service de la deuxième partie du projet. «Ces déchets sont déversés directement dans les eaux depuis 2005, ce qui est inacceptable (...) aujourd'hui nous ne pouvons pas rattraper certaines situations, mais nous ne tolérons pas la poursuite de ces infractions», a martelé la ministre. En vue de traiter ses déchets industriels, le groupe Tonic a procédé à la réalisation d'une station d'épuration des eaux usées avant de les déverser dans la mer. Cependant l'activité de l'unité est limitée au traitement organique des déchets durs, liquides et la vase en attendant l'inauguration de la deuxième partie destinée au traitement des déchets biologiques. Ainsi, une instruction a été donnée sur place pour toutes les industries à l'échelle nationale. Elle concerne entre autre, les plans de récupération et de rejets. «Cela appelle à la conscience collective. Ce n'est pas la seule mission du ministère de l'Environnement ou de l'administration», a-t-elle fait savoir. Volet énergies renouvelables, la ministre a tenu à ce qu'elles soient une priorité «nationale», notamment en matière de richesse solaire pour les régions du sud du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.