L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Ben Ali promu général d'Armée: Chanegriha confirmé dans le poste de Chef d'état-major de l'ANP    Dans l'attente de leurs procès: Plusieurs détenus du Hirak remis en liberté    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Se protéger pour protéger les autres    De l'eau pour tous...    Seddikia, Es-Senia, Oued Tlelat, Arzew et Boutlelis: Cinq nouvelles unités de dépistage de la Covid-19    Ils étaient exposés dans un musée à Paris: L'Algérie récupère les crânes de 24 de ses résistants    ;413 contaminations, nouveau record quotidien    "25 à 30% des cas confirmés à la Covid-19 sont d'origine familiale"    L'avion transportant les crânes des résistants algériens à la colonisation française atterrit à l'aéroport Houari Boumediene    l'Algérie a honoré sa dette    Chengriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    L'Espagne ne veut pas d'Algériens sur son territoire    Deux navires de Sonatrach séquestrés au Liban    L'Algérie ne renoncera pas à sa demande de restitution de ses archives détenues par la France    Liste des résistants algériens dont les ossements ont été rapatriés vendredi de France    France : « Pour une République française antiraciste et décolonialisée »    REBOND DU CORONAVIRUS : Benbouzid incrimine les rassemblements familiaux    Le Covid-19 est une maladie ‘'de nature génétique'' propre à chaque personne    SONELGAZ : Le PDG élu à la tête l'association Med-TSO    FETE DE L'INDEPENDANCE NATIONALE : La journée du 5 juillet chômée et payée    PARTI RND : Le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    POUR SES SACRIFICES CONSTANTS AU SERVICE DE LA PATRIE : La reconnaissance de la nation à l'ANP renouvelée    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie    FUNERAILLES NATIONALES LE 5 JUILLET A ALGER : Retour au pays pour 24 chahids    LE PDG DE ‘'SADEG'' A MOSTAGANEM : Des inaugurations et une redynamisation des projets en cours    ORAN : Une enveloppe de 1300 milliards allouée pour les JM 2022    Cyclisme : les Algériennes Bensalah et Bouchoucha admises comme Commissaires de courses sur piste (UAC)    Rapatriement des restes mortuaires des martyrs algériens    Heureusement que le cœur du hirak n'est pas à la place de la République.    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Le schiste américain dans le rouge    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    La mère des batailles    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    L'épreuve    L'infrangible lien...    Répression contre l'opposition à Hong Kong    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cela s?est passe un jour / Aventures, drames et passions celebres
Le Temple du peuple (5e partie)
Publié dans Info Soir le 07 - 04 - 2005

Résumé de la 4e partie Se sentant persécuté aux Etats-Unis, Jim Jones, grand prêtre du Temple du peuple décide de quitter ce pays pour la jungle guyanaise avec ses adeptes.
Un beau matin, Jim Jones et ses adeptes ? un millier en tout ? débarquent, par convois, dans la jungle guyanaise. Le gouvernement du pays lui a concédé, à titre de leader religieux, un territoire de dix mille hectares de terres arables.
On dresse des tentes et des baraques où vont vivre les disciples, mais on construit une maison en dur pour le maître. Il n?allait tout de même pas habiter sous une tente ! On érige, non loin de cette demeure, une estrade sur laquelle on placera une sorte de fauteuil, le trône d?où le maître officiera les cérémonies religieuses, au nombre de trois par jour. Le camp sera dénommé pompeusement «Jonestown», du nom de son fondateur, et sera relié par une piste carrossable à Georgetown, la capitale de la Guyane.
Les autorités guyanaises vont s?assurer que la vie au camp est acceptable. Et elle l?est réellement : l?argent engrangé aux Etats-Unis sert à acheter le nécessaire en matière d?équipements et de marchandises. Et il y a même une infirmerie dirigée par un vrai médecin, le Dr Larry Schacht, fidèle disciple du maître.
Les spécialistes diront plus tard que c?est dans la jungle guyanaise que le délire de Jones atteindra son apogée. Libéré des médias, donc sans aucun contrôle, il peut donner libre cours à sa mégalomanie? Il est, non seulement le maître, le gourou du Temple du peuple, mais aussi le maître de l?univers, le prophète des temps modernes, celui qui apporte la Vérité et la Connaissance à un monde longtemps mystifié et exploité ! Le gourou a même des visées politiques et idéologiques : il veut abattre le capitalisme qui ruine le monde, il veut mettre fin à l?exploitation et à la misère dans le monde, arrêter les guerres impérialistes?
Trois fois par jour, juché sur son trône, il dispense la bonne parole à une foule d?adeptes assoiffés de l?entendre. Il effraye aussi la même foule quand il évoque l?imminence de la fin du monde et du châtiment qui guette les impies?
«Repentez-vous, purifiez-vous !»
Et quoi de mieux que l?ascèse et les privations pour purifier des corps pervertis par la civilisation du capital ? Quoi de plus salvateur que la prière à laquelle le grand maître appelle constamment ses adeptes ?
Issu de l?Eglise protestante, prêtre même de cette église ? il a gardé de cette ancienne fonction le titre de «révérend» ? Jim Jones s?est, peu à peu, détourné des principaux dogmes de sa première religion pour en proposer d?autres. Son temple est le seul à détenir la vérité, il se croit prophète et même dieu et proclame ouvertement que le sort du monde dépend de lui et seulement de lui !
Ses adeptes le croient-ils ? Il s?en moque : l?essentiel est que lui le croit ! Le soir, quand les lumières du camp sont éteintes et que tout le monde dort, lui veille, dans le noir. Il pense à l?avenir du monde, il réfléchit au rôle que sa secte et lui-même auront à jouer. Un rôle qu?il pressent primordial?
La jungle guyanaise n?est qu?une étape dans son parcours. Demain, quand ses idées se seront imposées, il partira à la conquête du monde ! (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.