Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    Il y a deux ans, disparaissait Dr Laâziz Kessas    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    La BM plaide pour un nouveau contrat social    HIRAK : quo vadis ?    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Madar joue la carte des «primes »    Qui pour driver l'équipe samedi ?    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Constantine: Saisie de plus de 1100 capsules de psychotropes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    A la demande de la défense: Le procès Hamel reporté au 11 mars    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou / Grippe aviaire
Le danger des petits élevages
Publié dans Info Soir le 15 - 02 - 2006

Prévention n La cellule de veille et de suivi de la grippe aviaire de la wilaya de Tizi Ouzou a effectué treize prélèvements sur des oiseaux migrateurs trouvés morts dans différentes localités de la circonscription.
Le dernier prélèvement s?est effectué, avant-hier (dimanche), sur un oiseau découvert mort dans la région de Fréha. Si les 3 derniers prélèvements sont en cours d?analyse, les 10 premiers se sont tous avérés négatifs, nous a appris, hier, l'inspecteur vétérinaire de la wilaya, M. Abtout, qui a bien voulu nous recevoir. Celui-ci nous a rappelé toutes les mesures prises dans le cadre du dispositif de prévention contre la grippe aviaire, une campagne d'information et de formation des vétérinaires en particulier, et des personnels de l'agriculture en général, a été menée au niveau de l'ensemble des subdivisions agricoles de la wilaya. «Des regroupements qui ont réuni entre 100 et 200 acteurs de la filière avicole ont eu lieu pour vulgariser les mesures du dispositif de prévention», nous dit M. Abtout qui ajoute que la filière n'est pas organisée au niveau de la wilaya. L'ensemble des concernés ont été touchés par l'intermédiaire des vétérinaires. Le personnel activant dans ladite filière est estimé à 1 180 (entre éleveurs, fabricants d'aliments, propriétaires de couvoirs et d'abattoirs?). La wilaya compte, par ailleurs, un abattoir d'une capacité de 2 400 poulets/heure et de huit tueries d'une capacité de 500 poulets/jour chacune.
M. Abtout nous dira que le risque d'apparition de la grippe aviaire ne réside pas dans les grands élevages contrôlés, où la volaille est protégée et n'est pas en contact avec les oiseaux migrateurs. «Le danger est au niveau des petits élevages familiers où les poules sont laissées à l'air libre pouvant ainsi, à tout moment, être en contact avec un oiseau contaminé», insiste l'inspecteur vétérinaire. En effet, en Kabylie, notamment au niveau des villages, nombreuses sont les ménagères qui élèvent des poules pour avoir régulièrement des ?ufs.
Ces volailles se baladent à leur gré dans le jardin ou dans le village du côté des dépotoirs en quête de pitance et c'est là où viennent les autres oiseaux.
Que propose l'inspection vétérinaire aux familles ? M. Abtout nous dira qu'il n'y a que 2 solutions, soit on égorge les poulets, soit on les met dans une structure à l'abri de tout contact avec les oiseaux migrateurs. Par ailleurs, notre interlocuteur tient à mettre en garde contre l'achat de poulet provenant d'abattoirs clandestins. «Ceux provenant d'abattoirs ou tueries contrôlés sont reconnaissables, ils sont éviscérés, emballés et portent une étiquette avec le cachet de l'abattoir d'où ils proviennent. Les poulets vendus avec les pattes et qui ne sont pas vidés ne sont pas contrôlés, le consommateur doit donc les éviter.»
Notons enfin que l'inspection vétérinaire de la wilaya de Tizi Ouzou prépare une campagne de vulgarisation au niveau des mosquées et des écoles pour sensibiliser les citoyens sur la grippe aviaire «pour peu qu'on nous facilite l'accès à ces établissements», souligne notre interlocuteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.