Défilé de VIP devant les juges    Que dira Gaïd Salah ?    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Le FLN réitère sa revendication de la démission de Bouchareb de la présidence de l'APN    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    Jeux africains de plage: trois nouvelles médailles dont deux en vermeil pour l'Algérie    CAT: l'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Le coup d'envoi donné à Rouiba    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    BAC 2019: aucune fuite de sujets au premier jour des épreuves    Schizophrénie: la difficulté de la prise en charge face à la complexité de la pathologie (conférenciers)    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Afin de saluer les décisions de la justice contre la corruption : Marches à travers les wilayas du pays    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou / Grippe aviaire
Le danger des petits élevages
Publié dans Info Soir le 15 - 02 - 2006

Prévention n La cellule de veille et de suivi de la grippe aviaire de la wilaya de Tizi Ouzou a effectué treize prélèvements sur des oiseaux migrateurs trouvés morts dans différentes localités de la circonscription.
Le dernier prélèvement s?est effectué, avant-hier (dimanche), sur un oiseau découvert mort dans la région de Fréha. Si les 3 derniers prélèvements sont en cours d?analyse, les 10 premiers se sont tous avérés négatifs, nous a appris, hier, l'inspecteur vétérinaire de la wilaya, M. Abtout, qui a bien voulu nous recevoir. Celui-ci nous a rappelé toutes les mesures prises dans le cadre du dispositif de prévention contre la grippe aviaire, une campagne d'information et de formation des vétérinaires en particulier, et des personnels de l'agriculture en général, a été menée au niveau de l'ensemble des subdivisions agricoles de la wilaya. «Des regroupements qui ont réuni entre 100 et 200 acteurs de la filière avicole ont eu lieu pour vulgariser les mesures du dispositif de prévention», nous dit M. Abtout qui ajoute que la filière n'est pas organisée au niveau de la wilaya. L'ensemble des concernés ont été touchés par l'intermédiaire des vétérinaires. Le personnel activant dans ladite filière est estimé à 1 180 (entre éleveurs, fabricants d'aliments, propriétaires de couvoirs et d'abattoirs?). La wilaya compte, par ailleurs, un abattoir d'une capacité de 2 400 poulets/heure et de huit tueries d'une capacité de 500 poulets/jour chacune.
M. Abtout nous dira que le risque d'apparition de la grippe aviaire ne réside pas dans les grands élevages contrôlés, où la volaille est protégée et n'est pas en contact avec les oiseaux migrateurs. «Le danger est au niveau des petits élevages familiers où les poules sont laissées à l'air libre pouvant ainsi, à tout moment, être en contact avec un oiseau contaminé», insiste l'inspecteur vétérinaire. En effet, en Kabylie, notamment au niveau des villages, nombreuses sont les ménagères qui élèvent des poules pour avoir régulièrement des ?ufs.
Ces volailles se baladent à leur gré dans le jardin ou dans le village du côté des dépotoirs en quête de pitance et c'est là où viennent les autres oiseaux.
Que propose l'inspection vétérinaire aux familles ? M. Abtout nous dira qu'il n'y a que 2 solutions, soit on égorge les poulets, soit on les met dans une structure à l'abri de tout contact avec les oiseaux migrateurs. Par ailleurs, notre interlocuteur tient à mettre en garde contre l'achat de poulet provenant d'abattoirs clandestins. «Ceux provenant d'abattoirs ou tueries contrôlés sont reconnaissables, ils sont éviscérés, emballés et portent une étiquette avec le cachet de l'abattoir d'où ils proviennent. Les poulets vendus avec les pattes et qui ne sont pas vidés ne sont pas contrôlés, le consommateur doit donc les éviter.»
Notons enfin que l'inspection vétérinaire de la wilaya de Tizi Ouzou prépare une campagne de vulgarisation au niveau des mosquées et des écoles pour sensibiliser les citoyens sur la grippe aviaire «pour peu qu'on nous facilite l'accès à ces établissements», souligne notre interlocuteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.