Ligue des champions d'Afrique : Le MCA qualifié aux quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Contrôle et diagnostic automobile
Les Algériens s'y mettent
Publié dans Info Soir le 16 - 04 - 2007

Constat n S'il est vrai qu'on est encore très loin de ce qui se fait ailleurs en matière de contrôle automobile, il n'en demeure pas moins qu'il y a de plus en plus d'automobilistes qui se soucient de l'état de leurs voitures, surtout quand elles sont neuves.
Etablir régulièrement le diagnostic de son véhicule est un réflexe somme toute banal et naturel chez l'automobiliste sous d'autres cieux. On n'attend pas qu'une panne survienne pour le faire. C'est ce qu'on appelle être prévenant. Chez nous, la situation se présente tout à fait autrement.
Les automobilistes qui prennent le soin de vérifier régulièrement la «santé» de leurs voitures ne sont pas très nombreux. La plupart préfèrent «ne pas gaspiller» leur argent.
Il faut dire que la culture de la prévention routière peine encore à s'ancrer dans les mentalités. Cela dit, depuis l'instauration du contrôle technique obligatoire pour toutes sortes de véhicules, les choses commencent à changer un tant soit peu.
Certes, on est encore très loin de ce qui se fait ailleurs, mais force est de reconnaître qu'il y a de plus en plus d'automobilistes qui se soucient de l'état de leurs voitures surtout quand elles sont neuves. «plus le parc automobile national se rajeunit, plus ce réflexe s'installe», indique à ce propos Mouloud Ammam, gérant de la société Sidems spécialisée dans l'équipement de garage et de contrôle technique. Outre les vérifications quotidiennes du niveau de l'huile, de l'état des pneus et des feux, le contrôle périodique de l'état général du véhicule a tendance à se répandre.
A ce sujet, notons que le pré-contrôle automobile s'installe petit à petit dans les mœurs. Les automobilistes, du moins certains, n'attendent plus le contrôle technique pour procéder aux réparations qui s'imposent. Les centres spécialisés qui ont fait leur apparition, ces dernières années, dans les quatre coins du pays ne chôment pas d'ailleurs.
Dotés des dernières technologies en matière de contrôle automobile et pratiquant des prix plus ou moins raisonnables, ils sont fréquentés tout au long de l'année.
C'est que les petits mécaniciens qui avaient le monopole du diagnostic et de la réparation ont perdu beaucoup de leur aura avec l'augmentation de la part de l'électronique dans les véhicules neufs. Une chose est certaine en tout cas : le contrôle automobile sera appelé à se généraliser à l'avenir.
De fait, le recours aux outils de diagnostic, tels les scanners, deviendra systématique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.