Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 1ère journée    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Images d'ailleurs, regards d'ici    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le décès de Maradona secoue le monde du football    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mon beau pays
La Kabylie (X)
Publié dans Info Soir le 20 - 09 - 2007

Mais la grande ville kabyle du Moyen Age est Béjaïa, qui a succédé à la Saldae des Romains.
En 1067, le prince hammadite, al-Nas'îr, s'est emparé de la montagne y fondant, sur l'emplacement de l'ancienne ville, une nouvelle cité qu'il prend aussitôt pour capitale. Il l'orne de belles mosquées et de magnifiques palais, dont le fameux qasr al-Lu'lu'a, (le Palais de la perle), il «peuple» la ville de savants, d'écrivains et d'artistes, faisant d'elle une rivale de Tunis et de Kaïrouan. Al-Nas'îr donne son nom à la nouvelle ville, qui devient al-Nas'iriya. La ville recevait des marchands de tout le Bassin méditerranéen et figurait sur les cartes européennes du Moyen Age sous le nom de Bugia, Buzia, Bugea, Buzana, dont les Italiens puis les Français vont tirer le nom de la bougie et de la basane, la peau de mouton tannée, deux produits, notamment la cire, la fameuse candella de Bugia, importée en grandes quantités de Béjaïa… La Kabylie verra défiler les différentes dynasties musulmanes : almohades, Almoravides, Hafcides et Ziyanides, mais la montagne gardera une certaine autonomie, se contentant de soutenir tel royaume ou tel autre, en fournissant des contingents de soldats.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.