Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vie des clubs MC Alger / La récupération du sigle crée encore la scission
El-Mouloudia répond à Drif et attend Marif
Publié dans Info Soir le 05 - 06 - 2008

Riposte n Les membres de l'association El-Mouloudia comptent réagir énergiquement à la suite des événements de cette semaine.
Ces événements qui ont abouti à la remise du sigle du MCA par Sonatrach aux autorités, à savoir la Direction de la jeunesse, des sports et des loisirs (Djsl) d'Alger qui représente la tutelle, n'ont pas laissé les actuels gérants du club sans réaction. Malgré le choc créé chez le peuple du Mouloudia d'Alger à la suite de l'annonce de la remise du sigle MCA aux autorités compétentes et que les représentants de l'ancien conseil d'administration du Doyen d'avant 1977 sont sur le point de le récupérer, les membres de l'association El-Mouloudia se sont abstenus de réagir officiellement.
La nouvelle a fait naître un grand malaise chez certains, alors que chez d'autres, il s'agit d'un non-événement du moment que Sonatrach a accédé à une demande formulée par l'association El-Mouloudia d'Alger. Sauf qu'aujourd'hui, la donne a sensiblement changé avec la montée au créneau d'Abdelkader Drif, premier vice-président du dernier MCA civil de 1977, et de la Fondation Braham-Derriche, dans leur quête de recouvrer le sigle et de refonder le club. C'est pourquoi l'on s'attend à une grande réunion de l'association El-Mouloudia dans les heures qui viennent, qui sera présidée par Rachid Marif (attendu ce week-end) en sa qualité de président d'honneur, pour étudier cette nouvelle situation et adopter une démarche commune vis-à-vis des autorités et de la Fondation Braham-Derriche.
Mais en attendant, l'association El-Mouloudia a décidé de réagir, à travers un communiqué parvenu à notre rédaction (du 4 juin 2008 portant référence n°406/MCA) pour répondre à Abdelkader Drif en lui rappelant que le seul et authentique président en exercice à l'époque de la reprise du MCA par Sonatrach en 1977 était le défunt Balamane Baghdadi dit Ferhat, élu le 20 juin 1974 à la mairie d'Alger et non pas Drif comme il le prétend aujourd'hui. Par ailleurs, El-Mouloudia déplore le fait que Drif désigne l'association, qu'il a lui-même fondée avec Rachid Marif en 1996 pour recouvrer justement la légitimité civile du club, de «bâtarde». Ce communiqué n'est apparemment qu'un prélude de ce que seront les jours qui viennent et le bras de fer qui s'engagera entre l'association El-Mouloudia et la Fondation Braham-Derriche à laquelle s'est joint Abdelkader Drif.
La future bataille sera probablement la liste des 22 derniers membres vivants ayant dirigé à l'époque le Mouloudia d'Alger, membres qui seront au centre des enjeux de la prochaine refondation du club. Ces derniers sont déjà courtisés pour se joindre à la démarche entreprise par Abdelkader Drif et la Fondation Braham-Derriche et on évoque qu'une liste de personnes pouvant former la composante de la future assemblée générale constitutive a été déjà transmise à la Djsl d'Alger pour examen et approbation.
Enfin, il est regrettable d'assister à la mise au placard d'un mythe, celui du Mouloudia d'Alger, qui a pourtant résisté à l'occupant français pendant 41 ans sans que ce dernier parvienne à l'ébranler ni à dissocier ses sections sportives nées successivement depuis 1921 et encore moins tout le mouvement socioculturel et de résistance qui s'est constituée tout autour.
Aujourd'hui, le MCA omnisports n'existe plus et des personnes, se prétendant être ses dépositaires légitimes pour avoir eu un jour l'insigne honneur de le servir en tant que dirigeant ou de porter ses couleurs en tant qu'athlètes, se le disputent comme des «charognards». Oubliant que le MCA est un patrimoine national appartenant à tous les Algériens.
l Certains organes de presse, dans leur parution du 4 juin 2008, se sont fait l'écho d'une information, selon laquelle Monsieur Drif Abdelkader aurait été le dernier président (civil) du MC Alger, d'avant la réforme. Dans un souci de vérité, et afin de ne pas falsifier l'histoire, l'Association El-Mouloudia s'inscrit en faux contre cette affirmation et tient à signaler que le seul et authentique président en exercice élu à cette époque par l'assemblée générale du 20 juin 1974, tenue à la mairie d'Alger, était le défunt Balamane Baghdadi dit Ferhat, que Dieu ait son âme. Par ailleurs, la famille mouloudéenne se déclare indignée et choquée par les propos rapportés par un quotidien national connu qui a fait état d'une déclaration calomnieuse de M. Drif Abdelkader qui, au cours de sa conférence de presse, a traité l'association El-Mouloudia de «bâtarde», alors que lui-même a fait partie du groupe fondateur de cette association.
Le secrétaire général de l'Association El-Mouloudia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.