Production locale d'insuline: 50% des besoins nationaux couverts dès 2023    Commerce: 897 tonnes de bananes saisies en 11 mois    Partenariat algéro-américain pour la production de câbles électriques    Lutte contre le terrorisme: L'Algérie intensifie ses initiatives en Afrique    L'Allemagne face à son histoire    Pendules à l'heure africaine    ASO Chlef: L'entraîneur Lyamine Bougherara démissionne    Mondial foot 2022: le bal des nouveaux «hypocrites»    Ligue 2 - Centre-Ouest: Déplacement favorable pour l'ESM, les dauphins en péril    Tribunal de Dar El Beida: Ferhat M'henni condamné à la perpétuité    Ouargla: Cinq membres d'une même famille meurent asphyxiés    Biskra: 2,3 kg de cocaïne saisis    Xi Jinping a rencontré, hier, des dirigeants arabes    26000 combattants à réintégrer    Le président béninois appelle à une action concertée    Le récit d'un duel alimentaire    Loukal poursuivi encore pour «espionnage»    Les engagements de Bouslimani    Mercato, le rétropédalage    Début des travaux intérieurs    Nuit de peur à Oued Smar    Les jeunes du FFS reprennent le flambeau    Mobilisation autour de l'Etat national    «L'Algérie a dépassé l'étape critique»    Fauché par un train    Le «thon»...c'est de l'argent!    Tebboune «unit» l'Afrique    Zoom sur la Palestine et le Sahara occidental    Documentaire sur le moudjahid Ramdane Djamel    Des monologues présentés en «hors compétition»    M. Benabderrahmane reçu à Riyad par le président chinois    Le Président Tebboune appelle à poursuivre le combat contre la corruption    Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural reçu par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire    Le FFS tient son 6e congrès national    Foot/ Ligue 2 : l'AS Khroub chute à Skikda, l'USM Annaba rejoint l'US Souf au 2e rang    Le renforcement des relations entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l'émergence d'un monde multilatéral    Lamamra s'entretient avec le Commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'UA    Coup d'envoi samedi de la 10e édition de la coupe d'Algérie de football des détenus    Pluies orageuses sur l'est du pays à partir de vendredi soir    Tribunal de Dar El Beida : le chef du mouvement terroriste "MAK" condamné à perpétuité    11e FICA: projection du long métrage "Argu"    Tamanrasset : importance des médias de proximité dans la transmission d'une information exacte    Lycée "Dar El Hirfi" de Dellys (Boumerdes): monument de la formation vieux de 140 ans    Le Président Tebboune préside la réunion de travail périodique au siège du MDN    Alfred Berenguer, l'Algérie au cœur    Le chemin est encore long    «Samahna si l'Hadj» !    Tebboune: «Je suis pleinement conscient des aspirations du peuple»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réorganisation du transport public des voyageurs
Les inquiétudes du privé
Publié dans Info Soir le 25 - 12 - 2008

Appréhensions n La volonté de l'Etat de se réapproprier le secteur des transports terrestres des voyageurs, à travers la création de nouvelles entreprises, à l'image de l'actuelle Etusa à Alger, inquiète les transporteurs privés.
«Le retour du monopole de l'Etat sur ce secteur, comme à l'époque de la Sntv (Société nationale de transport des voyageurs dissoute), va porter un coup dur aux transporteurs privés», a déclaré, hier, Bouchrit Abdelkader, en marge des travaux du premier congrès de constitution de la Fédération nationale des transporteurs des voyageurs et de marchandises (Fntmv) affiliée à l'Ugcaa, qui ont eu lieu à l'hôtel Essafir. Selon lui, le secteur, dont le privé assure 90% des activités, a besoin d'une organisation et d'un soutien afin de faire face à l'anarchie sévissant dans tous les domaines du transport. Mais l'Etat, au lieu de répondre aux doléances des opérateurs, tente de réinvestir le terrain à travers la création de nouvelles entreprises.
«Si cette démarche venait à se concrétiser, beaucoup d'opérateurs privés mettraient la clé sous le paillasson», compte tenu de la situation actuelle où de nombreux transporteurs travaillent à perte. C'est le cas des opérateurs assurant les dessertes en milieu rural où les conditions sont souvent rudes. Selon M. Bouchrit, président de cette fédération, ces transporteurs doivent bénéficier d'une exonération d'impôts afin de maintenir une politique des prix favorable à toutes les parties. En effet, les transporteurs de voyageurs et de marchandises demandent à l'Etat de revoir les plans de transport et de circulation.
«Les plans en question ont été établis dans les années 80 et sont complètement dépassés vu l'évolution importante de ce secteur», a-t-il estimé. En conséquence, l'anarchie est totale, surtout en ce qui concerne le transport des voyageurs. Ces derniers font face à l'insuffisance des infrastructures d'accueil, sachant que dix wilayas sont actuellement dépourvues de gares routières. Abordant le volet relatif à la saturation des lignes de transport, notamment dans les grandes villes du pays, le président de la fédération dira :
«Nous demandons un gel temporaire des autorisations de lignes jusqu'à l'organisation effective du secteur.» Dans un autre registre, les transporteurs souhaitent que la direction des impôts procède à un effacement des dettes. Ils demandent également au ministre des Transports d'établir une politique tarifaire de transport au niveau national. Cela afin de prémunir le citoyen des tarifs imposés unilatéralement par des transporteurs privés sans scrupule, en totale contradiction avec la loi. Pour sa part, le secrétaire général de l'Ugcaa, Salah Souilah, a plaidé pour l'organisation d'une assise nationale qui sera consacrée aux problèmes des commerçants et des artisans algériens qui représentent une frange de plus d'un million de personnes, mais qui sont marginalisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.