Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Corée du Nord brandit la menace nucléaire
En réaction aux sanctions visant Pyongyang
Publié dans La Tribune le 05 - 03 - 2016

Le président nord-coréen, Kim Jong-Un, a brandi la menace nucléaire en réaction à la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU qui alourdit nettement les sanctions internationales contre Pyongyang. De son côté, le gouvernement sud-coréen a annoncé qu'il allait commencer à discuter avec les Etats-Unis du déploiement sur son sol d'un bouclier antimissile américain, une éventualité à laquelle la Chine, principal soutien de Pyongyang, s'oppose. «Nous devons être toujours prêts à chaque instant à utiliser notre arsenal nucléaire», a déclaré Kim. Il a également averti que la situation dans la péninsule divisée s'était tellement détériorée que la Corée du Nord devait changer de stratégie militaire, en brandissant la menace d'«attaques préventives». Si Pyongyang dispose vraisemblablement d'un arsenal de têtes nucléaires, les spécialistes sont divisés quant à sa capacité à les monter sur des missiles. La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a promis, elle, une réponse «sévère» à toute provocation du Nord, et réaffirmé la stratégie de Séoul consistant à acculer Pyongyang à la dénucléarisation. «Nous devons faire comprendre à la Corée du Nord que son régime ne survivra pas s'il ne renonce pas à ses programmes nucléaires», a dit la Présidente dans une allocution retransmise à la télévision. Le Président nord-coréen a tenu ses propos jeudi pendant qu'il supervisait des essais d'un nouveau lance-roquettes multiple, quelques heures après le vote de nouvelles sanctions par le Conseil de sécurité. Kim a affirmé que le nouveau lance-roquettes serait «promptement déployé», de même que de nouvelles armes récemment mises au point. Après la résolution «digne de bandits», les Nord-Coréens attendent maintenant «l'ordre de combattre pour annihiler l'ennemi avec leur regain de fureur», a déclaré Kim. «Le renforcement de notre dissuasion nucléaire est un exercice légitime de nos droits à l'autodéfense, qui continuera aussi longtemps que se poursuivra la politique américaine hostile», a averti le ministère nord-coréen des Affaires étrangères. Adoptée unanimement au terme de négociations laborieuses entre Washington et Pékin, cette résolution est de nature, si elle est respectée, à considérablement accroître la pression économique sur le Nord. Pour la première fois, les pays membres de l'ONU seront tenus d'inspecter toutes les marchandises en provenance et à destination de la Corée du Nord, dans les ports et aéroports. La résolution interdit aussi les exportations de charbon, de fer et de minerai de fer. Pyongyang ne pourra pas vendre d'or, de titane et des minerais rares utilisés dans la haute technologie, et ne pourra plus se procurer de carburant pour l'aviation et les fusées. Pour Kim, elle augure «une phase très dangereuse», quelques jours avant le début des manœuvres militaires annuelles entre Séoul et Washington. La Chine, pourtant irritée par les dernières initiatives de Pyongyang, s'est efforcée de limiter la portée des nouvelles sanctions. Les négociations entre Séoul et Washington sur l'éventuel déploiement du bouclier antimissiles THAAD (Terminal High Altitude Area Defence System), que Pékin ne veut pas voir si près de son territoire s'annoncent rudes.
R. I.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.