Ligue des champions: Mahrez dans l'équipe type de la semaine    Real Madrid: le vestiaire pense que Zidane va partir    Real Madrid: Hazard présente ses excuses    AADL2 : Près de 4.600 souscripteurs ont retiré les ordres de versement de la 1ère tranche    Congé de maternité: Une campagne d'information sur les demandes en ligne    Le politique du chantage adoptée par le Maroc dénote sa déception    La position française par rapport à ce qui se passe au Tchad est anti-démocratique    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    Ligue des champions (1/4 de finale - aller) : CRB-EST décalé au samedi 15 mai    [Photos] Sauvetage d'un enfant coincé dans les eaux en furie d'un oued    Coronavirus: 201 nouveaux cas, 138 guérisons et 8 décès    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Le général Medjahed débat avec Anouar Haddam    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Nous sommes fiers de l'acquis démocratique polonais    Six mois de prison avec sursis pour Bendiar Maamar    «Le FLN est en décadence»    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    Messaoudi (JSS) maintient le cap    Les finances et la fin de saison au menu    «Ce n'est pas évident de mettre toujours un onze compétitif»    Renflouage du barrage de Taksebt depuis l'oued Sebaou    Cap sur le 6e congrès    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Algérie-France : la question de la mémoire doit être traitée dans le cadre d'un dialogue d'Etat à Etat    Bac artistique : la musique et la danse seront-elles enfin licites ?    Les artistes rendent hommage à Sid Ahmed Agoumi    "Certains de nos comédiens ont du mal à incarner leur personnage"    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    Le parcours du combattant    La néo-théorie du «bon cercle» !    Eric Zemmour, visé par des accusations d'agressions sexuelles    L'armée hausse le ton    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les mises en garde de l'Armée    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    Huit auteurs du meurtre des trois expatriés ont été abattus    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le grand port de Cherchell, futur hub du fret maritime
Selon un rapport d'Oxford Business Group
Publié dans La Tribune le 16 - 03 - 2016

L'importance du futur grand port maritime d'El Hamadia, près de Cherchell, dans la wilaya de Tipasa, pourrait faire de l'ombre aux enceintes portuaires du bassin méditerranéen occidental au vu des capacités de traitement de containers que pourra assurer ce gigantesque projet. Selon un rapport du cabinet d'expertise Oxford Business Group, le mégaprojet du port de Cherchell, une fois opérationnel, aura le potentiel d'attirer de manière significative les flux du commerce maritime dans l'ouest de la Méditerranée quasi dominé par du fret issu de la Chine.
L'importance du futur grand port maritime d'El Hamadia, près de Cherchell, dans la wilaya de Tipasa, pourrait faire de l'ombre aux enceintes portuaires du bassin méditerranéen occidental au vu des capacités de traitement de containers que pourra assurer ce gigantesque projet. Selon un rapport du cabinet d'expertise Oxford Business Group, le mégaprojet du port de Cherchell, une fois opérationnel, aura le potentiel d'attirer de manière significative les flux du commerce maritime dans l'ouest de la Méditerranée quasi dominé par du fret issu de la Chine. Cette perspective est d'ailleurs prise en considération par les autorités des ports des pays riverains de la Méditerranée, dont Valence, Algésiras et Barcelone en Espagne, et Gioia Tauro en Italie, qui concourent pour devenir la plaque tournante chinoise de l'ouest de la Méditerranée. Les autorités du port de Valence, en particulier, vont probablement suivre de très près le mégaprojet algérien, soutient OBG. En effet, avec le nouveau projet, les flux de transbordement actuels pourraient dévier vers le sud et d'importants investissements étrangers, qui étaient destinés à la côte nord de la Méditerranée, pourraient être perdus. Ces facteurs impacteraient la levée de fonds et les opportunités de partenariats pour le projet d'expansion portuaire de Valence, dont l'appel d'offres est prévu à la fin de l'année.
Le cabinet OGB note dans son rapport qu'un volume significatif de cargaisons en vrac destinées à terme à l'Algérie font une première escale au port de Valence, qui gère aujourd'hui environ 4,5 m d'EVP (équivalents vingt pieds) par an, où elles sont divisées en chargements plus petits pour la suite du transport vers les pays de destination. Avec de nouvelles installations, une grande partie du dégroupage pourrait ainsi être directement gérée par le nouveau port algérien. En somme, le niveau d'activité dans ce port espagnol pourrait baisser alors que le nouveau port algérien devrait drainer davantage de trafic chinois.
Le rapport indique également que le projet en question intervient alors qu'une compétition bat son plein dans la région pour attirer les activités maritimes du géant asiatique dans le domaine du fret maritime, à savoir la China Ocean Shipping Company (Cosco), qui est considérée comme une des plus grandes compagnies maritimes chinoises. Cette compagnie vise actuellement des ports de l'ouest de la Méditerranée afin de renforcer son rôle dans la région. En 2009, l'entreprise a remporté une concession d'une durée de 35 ans pour exploiter deux terminaux à conteneurs dans le port du Pirée, en Grèce, qui est devenu sa plaque tournante régionale pour l'est méditerranéen. Cosco est actuellement en train de fusionner avec un géant maritime public chinois, la China Shipping Company. Avec un tel rapprochement, les deux entreprises formeront la quatrième compagnie maritime la plus importante au monde, contrôlant environ 8% du trafic maritime mondial, c'est dire l'importance pour un port de compter Cosco parmi ses clients.
Z. A.
Fiche technique
Le nouveau port devra s'étendre sur une superficie de plus de 1 000 hectares et disposera d'une zone logistique de 2 000 hectares, comme il sera doté de 3 360 mètres linéaires de quai pouvant accueillir des navires de grande taille. L'infrastructure comptera 23 quais, avec un débit annuel de 6,5 millions d'EVP et reliera les réseaux ferroviaires et routiers d'Algérie, devenant un centre de transbordement régional et national. Les délais de réalisation ont été ramenés à 7 années au lieu de 10. Les travaux ont débuté. Ce projet sera réalisé par des entreprises nationales publiques et privées en partenariat avec des étrangers, selon le Premier ministre, qui avait souligné que ce port de transbordement aura des capacités «énormes». Cette vocation du futur port lui permettra, entre autres, d'acheminer les marchandises vers l'Afrique après son raccordement aux axes autoroutiers. Le financement de ce projet d'envergure, qui devra être réalisé en 3 étapes, ne sera pas supporté par l'Etat. L'installation portuaire de 3,3 milliards de dollars devrait plus que tripler la capacité de manutention de fret actuelle de l'Algérie, pour atteindre les 35 millions de tonnes par an. Aujourd'hui, les ports existants d'Alger et de Ténès ont une capacité combinée de 10,5 millions de tonnes par an.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.