APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Raison d'Etat    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Projets d'infrastructures sportives en souffrance à Alger    CAN 2019, Groupe C Algérie 2 - Kenya 0 : Débuts réussis pour la sélection algérienne    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Création d'une commission spécialisée en vue des JM-2021    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Côte d'Ivoire : Scandale des 18.000 tonnes de riz avarié importé de Birmanie    Secteur de l'hydraulique à Mostaganem : Une enveloppe de 5,5 milliards DA pour financer cinq projets    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Karim Ziani (Orléans) raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs, les priorités    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    La nécessaire diversification énergétique    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    Le Sénat examine le dossier Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    Les Algériens suffoquent !    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    ALGERIE TELECOM : L'ex-PDG devant le procureur jeudi prochain    ACCUSES D'ENGENDRER DE GRAVES DOMMAGES POUR LE PARTI : Ould Abbes et Bouchareb indésirables au FLN    REMISE EN LIBERTE LOUISA HANOUNE : Une nouvelle demande introduite par les avocats    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Premiers incidents post-congrès    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    CAN-2019: Maroc 1 - Namibie 0 - Les Marocains ont sué    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hannachi : le début de la fin ?
La situation de la JS Kabylie tourne au ridicule
Publié dans La Tribune le 05 - 08 - 2017

Il semblerait que l'indétrônable Moh Hannachi est désormais au crépuscule de son règne à la tête de la Jeunesse sportive de Kabylie
A trois semaines de la reprise de la compétition, la Jeunesse sportive de Kabylie est engluée dans une instabilité déroutante. Les Jaune et Vert sont livrés à eux-mêmes en Tunisie et la situation est telle qu'en l'absence d'un encadrement technique, c'est aux deux gardiens de buts, en l'occurrence Asselah et Boultif, qu'a échu l'obligatoire volontariat de prendre en charge leurs coéquipiers. Ceci en dirigeant tout bonnement la première séance d'entrainement. A l'origine de cette tambouille, selon ce qui se dit pour une fois par tous les acteurs qui gravitent autour, un homme: Moh Hannachi. L'inamovible président est-il en train de mal vieillir, égrène-t-il sans en avoir grande conscience ses facultés mnémoniques, sinon comment pourrait-il argumenter a posteriori engagements et résolutions qu'il semble d'ailleurs prendre au petit-bonheur la chance sachant qu'ils se traduisent sur le terrain par leur «parfait » contraire pour ne pas dire carrément un reniement. Est-il besoin de rappeler qu'au sortir du championnat de la saison écoulée, il a littéralement évacué du revers de la main toute idée de partir à la recherche d'un nouveau coach, expliquant alors que la paire de techniciens qui a conduit une grande partie de la saison et permis aux Canaris d'éviter la relégation a les aptitudes et les compétences pour ce faire. Et ce n'est, entre bien d'autres, qu'un exemple choisi en ce sens qu'il est l'épicentre de la grave crise que traverse le club à nouveau. Jusque-là, l'opiniâtreté de Hannachi a eu raison des houles qui n'ont eu cesse d'agiter la formation au cours de ces quatre dernières années, des saisons marquées par des parcours indignes de l'équipe la plus titrée du football national et parfois conclues par un in extrémis sauvetage de la relégation, comme cela a été le cas lors de la saison 2016/2017. A chaque fois, le président a bien été servi par la bonne étoile, sinon en lui sommeille un grand génie dans la mesure où à chaque fois durant les moments difficiles, et ils furent nombreux ces des dernières saisons, est parvenu, tel Ante le géant de la mythologique grecque retrouvant force et énergie à chaque fois qu'Hercule l'envoyait au sol, à retrouver des forces pour repartir de plus belle et mieux encore désespérant notamment une opposition qui n'arrivait jamais à trouver la faille. Mais vraisemblablement, cette fois-ci semble être la bonne pour tous ceux qui «rêvent» de voir l'inamovible Hannachi quitter le club et plus particulièrement s'il en été exclu par la petite porte. L'issue peu glorieuse qui en découlerait se dessinerait donc ce lundi avec la réunion des membres du CSA et des actionnaires du club, qui ne vont certainement pas se limiter à seulement demander des comptes au président mais surtout des explications sur ce qui est en train de ridiculiser la grande JSK aussi bien en Algérie qu'à l'étranger, et si tant que celui-ci en aient qui pourraient être plausibles, il est quasiment certain que ce sera surtout la direction de la porte qui lui sera indiquée. Faudrait-il encore que celui-ci fasse acte de présence ce lundi à une réunion pour laquelle il n'est pas seulement convié mais plutôt convoqué. En effet, jusque-là, il a montré très peu d'empressement à la provoquer malgré la situation tragicomique que vit la Kabylie pour une équipe dont battent les cœurs de nombreuses populations éparses à travers le pays. Pourtant, il n'est pas à exclure que Moh Hannachi s'absente sciemment, car il sait qu'en vertu des textes réglementaires il ne pourra qu'être déclaré absent et la réunion reportée sine die et pourquoi pas juste le temps pour lui de jouer le chrono, permettre au nouveau staff technique de commencer à travailler, aux joueurs de s'entraîner et ce faisant retrouver un semblant de sérénité et, pour lui, de trouver enfin un terrain d'entente avec les investisseurs avec lesquels il serait en constante liaison pour apporter ce qui est nécessaire à faire gagner une bataille, voire une guerre…l'argent.
Toutefois, tout cela reste au stade des spéculations et il semblerait plutôt que Moh Hannachi est désormais au crépuscule de son règne à la tête de la Jeunesse sportive de Kabylie.
A. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.