Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Chengriha réclame la décontamination des sites    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Le Hirak maintient la pression    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    «Elles sont profondes et particulières»    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Poussières et ordures prolifèrent dans la ville
Aïn Defla
Publié dans La Tribune le 10 - 06 - 2009


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'été se démarque des autres saisons par plusieurs particularités ; c'est la période des congés, des vacances et de l'apparition de nombreuses maladies liées à l'absence d'hygiène et à l'augmentation de la température, ce qui facilite la détérioration de nombreux produits, lesquels représentent un véritable danger pour la santé du consommateur.
Le cadre de vie du citoyen semble mal entretenu au niveau de la wilaya de Aïn Defla, les rues à cause des travaux lancés ces derniers temps sont remplies de débris que laissent les entreprises de réalisation, la poussière a pris également place dans de nombreux endroits offrant ainsi une mauvaise image au tissu urbain. Cette situation est due en particulier à l'absence de nettoiement régulier par les services concernés et au manque de civisme chez certains citoyens.
Si ce constat est signalé au niveau du boulevard principal du chef-lieu de la wilaya, les autres quartiers situés à
l'intérieur et à la périphérie de cette ville souffrent des mêmes lacunes liées à l'absence d'un nettoiement régulier, ce qui détériore l'environnement.
Par ailleurs, au niveau des pizzerias, le manque d'hygiène est parfois visible, ce qui pousse à conclure que les commissions de contrôle n'effectuent pas des missions régulières pour inciter les propriétaires à suivre les règles d'hygiène imposées dans ce genre de commerce.
De nombreux cafés, ces lieux qui accueillent plusieurs clients jour, ne sont pas bien entretenus par leurs propriétaires les tables ne sont pas bien nettoyées, même constat pour les verres qui représentent un danger pour le consommateur. Les malades mentaux et SDF porteurs de nombreuses maladies contagieuses sont également servis dans ces endroits, ce qui augmente le risque de contamination.
Selon des citoyens interrogés, l'hygiène n'est pas au point au niveau des cafés puisque les employés n'accordent pas une attention particulière à ce volet et à la nature du nettoiement exigé pour ce genre de lieux et ce, afin d'éviter la prolifération des microbes et virus pouvant nuire à la santé des citoyens. Entre autres, dans les rues, on continue de voir de nombreuses personnes sans domicile fixe et des malades mentaux se réfugier dans ces lieux publics alors qu'ils sont peuvent être atteints de maladies graves et contagieuses. La prise en charge de cette catégorie de personnes est une impérieuse nécessité pour qu'elles n'influent pas sur le reste des citoyens.
En somme, dans cette wilaya, le renforcement des opérations de contrôle reste le seul moyen de lutter contre les mauvaises conditions de conservation des produits alimentaires et l'absence d'hygiène, surtout durant l'été connu pour ses grandes chaleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.