Haut Conseil de Sécurité : Rachad et MAK classés «organisations terroristes»    Coronavirus: 208 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    EdF: Benzema, Di Meco comprend Deschamps    Paix en Libye: Boukadoum appelle le CPS de l'UA à unir ses efforts avec l'ONU    Médiateur de la République: fin de fonction de Karim Younes, nomination de Brahim Merad    JSMB - RCA, duel entre le leader et son dauphin    MCO-WAT en vedette    "Nous ne sommes pas encore qualifiés"    Des directives pour parer à l'urgence    Le cafouillage    Algérie-Egypte: pour une coopération dans le domaine des micro-entreprises    Sous le sceau de la pandémie    La normalisation avec l'Etat d'Israël cautionne les crimes de l'occupant sioniste    L'AC Milan freinée dans sa course à la LDC    Dimanche de penalties et d'accusations    Education: La révision des statuts des travailleurs débattue    «La prévention reste le meilleur moyen», selon le Pr Yacine Kitouni    Campagne de contrôle des motocyclistes    C'est parti pour les épreuves d'éducation physique et de sport (EPS)    Sous le thème «Musée et Mémoire. Les objets racontent votre histoire»    Pierre Augier, Mouloud Mammeri, Frantz Fanon, Germaine Tillon et beaucoup d'autres    Les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Une autre nuit d'horreur à Ghaza    Un fonds spécial pour l'argent détourné    "Des labos d'analyses seront installés dans les aéroports"    Un vrai casse-tête    Découverte de la galère portugaise    Qui part, qui reste ?    L'EXAMEN DU DOSSIER DE LOUNÈS HAMZI DE NOUVEAU REPORTE    38 hirakistes condamnés de 6 à 18 mois de prison ferme    "Faire obstacle aux discours haineux"    Clôture de la 4e session de printemps de l'AP-OTAN avec la participation du CN    Les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupant sioniste    Le parti de "Sawt Echaâb" plaide pour une solidarité mondiale avec la Palestine    Inauguration de l'exposition "expressions artistiques de terre et de feu"    Le dénuement du portemonnaie    Hydrocarbures: Sonatrach signe avec le norvégien Equinor    Une solution pour Ghaza !    Samir Hadjaoui est décédé    Une loi «spécifique et exhaustive»    La communication fait défaut    Les indépendants chez Charfi    Les mercenaires de la politique    Début des vaccinations à grande échelle en Afrique du Sud    Cinq terroristes présumés tués près de la frontière algérienne    De quoi sera fait l'après-Covid?    Frida à l'affiche    Boudjima renoue avec le Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des favoris inattendus et des leaders détrônés
Le point sur les groupes
Publié dans La Tribune le 14 - 06 - 2009

Cameroun et Maroc sont les grands perdants de la 2e journée. Outre l'Egypte, un autre grand pays africain, mondialiste de surcroît en 2006, le Cameroun, a été le grand perdant de la seconde journée. Déjà battus par les Eperviers du Togo (1-0) lors de la première journée, les Lions (in)domptables, ont été accrochés à Yaoundé par le Maroc (0-0). Un résultat nul qui arrange beaucoup plus les affaires de la surprenante équipe du Gabon qui a facilement disposé du Togo (3-0). Les Panthères du Gabon ont fait une grosse impression en déplumant les Eperviers du Togo par un score large de trois buts à zéro. Du côté de Libreville, les discussions ne tournent qu'autour d'une possible qualification pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Les capés du sélectionneur français, Alain Giresse, ont ébahi les puristes par l'ampleur du score. Ils disposent, désormais, d'une avance de trois points sur le Togo et surtout de cinq points sur les deux favoris du groupe, le Cameroun et le Gabon. Le Cameroun a été le grand perdant de la seconde journée. Le Gabon, leader surprise du groupe A, n'en finit plus de surprendre alors que les favoris, Cameroun et Maroc, déçoivent encore. Le 20 juin prochain, les Panthères du Gabon auront l'occasion de confirmer leur prétention de prendre la première place en accueillant les Lions du Cameroun à Libreville. Une nouvelle victoire gabonaise les placerait en position idéale pour la qualification et éliminerait quasi définitivement les Lions indomptables. Le Maroc recevra le Togo pour le match de la dernière chance pour les Lions de l'Atlas.
La Tunisie conserve le leadership
Les deux favoris du groupe se sont imposés sans trembler et s'affronteront, le 20 juin prochain à Rades, avec la première place en jeu. La Tunisie conserve le leadership du groupe B dans les éliminatoires combinées pour la Coupe d'Afrique des nations et la Coupe du monde 2010, à l'issue de la seconde journée disputée, hier, au stade 7 Novembre à Radès après sa victoire sur le Mozambique sur le score de 2 à 0. Le premier but a été inscrit par Wissem Ben Yahia à la 20e minute sur penalty après une faute du gardien sur Sami Allagui. En toute fin de rencontre, Oussama Darragui a inscrit le second but pour les Tunisiens (90'+1 min) d'un tir puissant de plus des 20 m. Grâce à cette victoire, les Aigles de Carthage confortent leur première place du groupe B avec 6 points reléguant leur adversaire du jour à 5 longueurs en attendant de connaître le sort de la seconde rencontre du groupe qui opposera, aujourd'hui, le Nigeria au Kenya. Le Mozambique et le Kenya devront se disputer la troisième et dernière place qualificative pour la CAN en Angola. La Tunisie a confirmé sa position en tête du classement après sa victoire, à Radès, aux dépens du Mozambique, par deux buts de Wissem Ben Yahia et d'Oussama Darragui. Mais les Aigles de Carthage restent dans le viseur des Super Eagles qui ont aisément défait les Zèbres du Kenya sur le score de trois buts à un. Les Nigérians talonnent de près les Aigles de Carthage avec deux points de retard. En accueillant le Kenya, les Nigérians ont ouvert le score par Uche à la 2e minute de jeu sur un contre favorable qui l'a mis face à face avec le gardien kényan. Bien que redoutable en attaque, le Nigeria laisse toujours entrevoir des signes de fébrilité en défense. Ces lacunes ont été remarquées à la reprise, quand l'attaquant Denis Oliech pouvait à trois reprises remettre les deux équipes à égalité. Le Nigeria n'en demandait pas tant. Le coach fait sortir Eneramo, totalement hors du coup, et le remplace par Obinna. Ce dernier a porté le coup de grâce aux visiteurs en transformant le penalty à la 70' et a enfoncé le clou avec un missile en pleine lucarne à la 78'. Par la suite, il n'y avait plus de match. Contre ces Nigérians, il faut jouer au football et ne pas rater les occasions. Le 20 juin, les attaquants tunisiens devront être plus efficaces que jamais.
Les Aigles du Mali déplumés
L'autre bénéficiaire de la journée, le Ghana, mondialiste en 2006, entend bien récidiver en 2010. Les Blacks Stars sont allés chercher trois points très importants, à Bamako, face aux Aigles du Mali. L'absence du capitaine Stephen Appiah et de Sulley Muntari, deux pièces essentielles dans le dispositif des Blacks Stars, Kwadwo Asamoah et de Matthew Amoah ont fait l'essentiel en scorant à deux reprises : Mali 0-2 Ghana. Le Ghana continue sa marche en avant en s'imposant 2 buts à 0 au stade du 26 Mars de Bamako. Les Black Stars auront une autre occasion d'accentuer leur avance lors de la prochaine journée quand ils se déplaceront au Soudan. Dans le second match, le 21 juin, le Mali affrontera le Bénin à Bamako avec l'obligation de s'imposer pour entretenir l'espoir. Les Aigles du Mali occupent la dernière place du groupe D avec cinq points de retard sur leurs vainqueurs du jour. Les Ecureuils du Bénin sont deuxièmes à trois points. Un but de Razack Omotoyossi leur a permis de faire la différence devant les Crocodiles du Nil soudanais.
Etalons et Eléphants aux commandes
Enfin, dans le groupe E, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso se partagent la première place avec deux victoires en deux matches. La rencontre, qui les opposera le 20 juin prochain à Ouagadougou, sera extrêmement importante dans la course à la qualification pour l'Afrique du Sud. Pour la Guinée, qui accueillera le Malawi le 21 juin à Conakry, une victoire est impérative en vue d'une qualification pour la CAN en Angola. Le groupe E a, donc, vu les vainqueurs de la première journée, les Etalons du Faso et les Eléphants de la Côte d'Ivoire, peser de tout leur poids sur le groupe, et ajouter trois points supplémentaires dans leur escarcelle. Le Burkina l'avait emporté un samedi à Blantyre sur un nouveau but de Moumouni Dagano, le buteur attitré de la sélection, auteur de son dixième but depuis le début des éliminatoires. Tandis que dimanche dernier, en fin d'après-midi à Conakry, Didier Drogba et ses camarades ont infligé sa deuxième défaite au Syli National de Guinée. C'est Bakary Koné, l'attaquant de poche, qui a marqué le premier but, juste avant la mi-temps. Sambegou Bangoura a égalisé à
la 65e minute, mais Romaric a fait la différence à la 72e . Cette déroute, pour le moins inattendue, a coûté le poste au sélectionneur français, Robert Nouzaret, remplacé au pied levé par l'ex-joueur guinéen, Titi Camara. Ivoiriens et Burkinabés totalisent les uns et les autres six points et, plus important encore, six points d'avance sur les Guinéens et les Malawites. Pour la CAN, il faudra vraisemblablement attendre la dernière journée pour connaître le nom de tous les qualifiés.
Y. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.