Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Man City : Agüero proche de rejoindre le Barça    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Un début d'année prometteur pour Sonatrach    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    Slogans exclusivement démocratiques et modernistes    L'Aigle noir à quitte ou double    Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    «Le sondage doit devenir un réflexe»    La flambée des prix persiste    Arrestation d'une bande de dealers    Grégoire Dasse nommé directeur des ventes de Renault    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    la liste des membres sélectionnés approuvée    Les marchés optimistes    L'Algérie à la 146e place    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Porsche signe son meilleur premier trimestre    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Coupe de la CAF. Coton Sport – JS Kabylie (14h) : Un match chaud pour les Canaris    Handball : L'AG élective invalidée    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Eviter l'effet boule de neige    Education: Nouvelles protestations annoncées    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    La tomate n'a pas partout le même goût    Air Algérie vers le crash    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Incompréhensible décision    Les oligarques sont-ils de retour?    Le directeur régional et plusieurs douaniers limogés    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    187 nouveaux cas et 5 décès en 24h    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le karaté à l'honneur à Constantine
Publié dans La Tribune le 29 - 06 - 2009

Le karaté a été à l'honneur durant le week-end dernier à la nouvelle ville Ali Mendjeli (Constantine) où de nombreux pratiquants (jeunes et moins jeunes) se sont donné rendez-vous à la maison de jeunes Azzedine Medjoubi, pour une exhibition. Destinée avant tout à «relancer le karaté, une discipline très prisée par les jeunes», cette rencontre-exhibition organisée par l'association «Chihani Bachir» d'El Khroub a donné d'abord lieu à la projection d'un moyen métrage de 60 minutes retraçant l'histoire du karaté et mettant en exergue les maîtres de cette discipline, Shaolin Funakashi et Yuan Li, qui, par le secret bien gardé de leurs prises et leur sagesse, ont pu marquer leurs successeurs et leur inculquer l'amour de cet art martial qui favorise la sagesse à la violence en mettant à contribution les énergie intérieures (le yin et le yong ). «Ce prélude à la renaissance du karaté à Constantine», comme l'a qualifié M. Abdellatif Laoud,
président de l'association «Chihani Bachir», s'est soldé par la récompense des jeunes karatékas qui se sont distingués durant la saison 2008-2009 dans les
différentes compétitions régionales et nationales. M. Abdellatif Laoud, 4ème dan de karaté, a également estimé que le karaté est un «sport déjà bien incrusté à Constantine au lendemain de l'indépendance avec notamment Smaïne Bensaci, Belkacem Ousallah, Abdeslem Djeghar, Rachid Cherb, Rachid Kara et Kamel Khelf, figures emblématiques». Quelques-uns d'entre eux ont été honorés à l'occasion de cette rencontre à l'issue de laquelle tous les «vétérans» constantinois ont insisté sur la nécessité de «former, éduquer et veiller à la relève pour cette discipline». Cet art martial d'autodéfense se pratique sans arme et les coups donnés avec les pieds et les poings ne sont pas portés. Rapidité, puissance et technique sont essentiels en karaté. Le karatéka attaque certains points vulnérables du corps humain situés au-dessus de la ceinture. Les coups les plus fréquents sont donnés avec le tranchant de la main, le poing, le pied, souvent en s'accompagnant d'un cri (le kiaï). Le karatéka doit éviter le corps-à-corps, typique du jujitsu et du judo. Les combats, qui durent trois minutes, se
déroulent sur un carré de huit mètres de côté. Il existe cinq catégories de poids.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.