Participation croissante dans les centres de vote des wilayas de l'Ouest    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Les engagements du nouveau Président    Les Etats-Unis "pressés de travailler avec Tebboune"    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    Volkswagen suspend sa production en Algérie    À quoi joue Macron ?    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson remporte une large majorité    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Boko Haram : Entre attaques et enrôlements forcés au Caméroun    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Canoë-Kayak - Championnat arabe : L'Algérie prend la 2e place    Tournoi féminin de l'UNAF (U-21) : L'Algérie débutera face à l'Egypte    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Barcelone : le prix de Jean-Clair Todibo est fixé    MOSTAGANEM : Démantèlement d'un dangereux gang de dealers    Une nouvelle Constitution pour une "nouvelle République" (Président élu )    CANADA : Un Algérien tue sa femme et ses deux enfants    L'ONU réaffirme ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination    VENTE D'APPAREILS DE CHAUFFAGE CONTREFAITS SANS CERTIFICAT DE GARANTIE : Plus de 11 commerçants verbalisés à Oran    Lutte contre la contrebande : 5 individus arrêtés au sud du pays    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Les travaux de réfection de la pelouse avancent bien, selon la FAF    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    Houda Ferraoune n'a pas voté    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    …sortir ...sortir ...sortir ...    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Mascara: Saisie de boissons alcoolisées, deux mandats de dépôt    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La scène politique s'anime à Bouira par des tractations et manœuvres de coulisses
à deux mois des sénatoriales
Publié dans La Tribune le 25 - 10 - 2009


Photo : Riad
De notre correspondant à Bouira
Nacer Haniche
Dans l'esprit de certains élus locaux des assemblées communales et de wilaya, ainsi que des représentants des formations politiques et autres organisations de la famille révolutionnaire au niveau de la wilaya de Bouira, l'approche de la date du renouvellement partiel du Conseil de la nation prévue avant la fin du mois de décembre prochain, c'est, d'ores et déjà, les tractations et les négociations dans les coulisses où les préoccupations des citoyens n'ont guère le droit de cité. Ainsi, au niveau des différents états-majors de partis représentés au niveau de ces assemblées, mêmes s'il n'y a aucun nom déclaré comme candidat officiel, la pression et l'agitation ne cessent d'augmenter dans les rangs des deux formations politiques de l'Alliance présidentielle que sont le FLN et le RND et aussi chez les autres partis, dont l'apport en voix est très sollicité par les postulants à la candidature. Les observateurs de la scène politique nationale sont déjà certains que cette échéance va se jouer entre le FLN et le RND, qui disposent à travers la wilaya d'un plus grand nombre d'élus, notamment après la décision du FFS de ne pas prendre part aux sénatoriales et du fait que les formations du MSP, du FNA et du RCD, ne sont pas bien loties en nombre de votants. Cette donne, qui laisse les portes ouvertes aux formations de Ahmed Ouyahia et Abdelaziz Belkhadem pour briguer un siège au niveau du Sénat a accentué la course au niveau de ces deux partis et l'enjeu de cette élection semble susciter un débat serré, voire même des altercations, entre les différents courants qui existent depuis des années. Pour le RND, le travail de coulisses et le secret sont de mise. M. K., un élu de l'APC de Bouira, que nous avons rencontré, a dit avoir préféré se retirer de la course afin d'éviter une scission, ajoutant que le candidat RND allait être désigné par une vraie élection primaire. Par ailleurs, dans les rangs de l'ex-parti unique, la guerre pour le poste est presque publique ; le nombre de postulants à la candidature est passé de trois élus à cinq. Parmi ces derniers, les partisans avancent, chacun de son côté, les noms de Gaci, l'actuel président de l'APW de Bouira, Silem le maire de l'APC de Taghzout, Hadjar, directeur de l'agence Mobilis et membre de l'APW, Nouri, mouhafedh du FLN, maire de l'APC de Aïn Bessem, et Doukari directeur et président de la commission éducation auprès de l'APW. Par ailleurs, nous avons appris que, pour éviter les dissensions et l'effritement des voix des élus du FLN, les responsables de ce parti iront vers les primaires avant de statuer sur l'unique candidat en mesure de remporter le maximum de voix ; d'autres sources indiquent que les élus du FLN de Bouira vont choisir trois candidats parmi les postulants et c'est au comité central que revient le droit de choisir, parmi les trois, celui qui représentera le FLN aux sénatoriales. D'autre part, le FNA, qui compte quelques élus au niveau de la wilaya, semble ne pas se contenter d'un rôle de spectateur, son leader, Moussa Touati, a rencontré ses élus la semaine dernière à Bouira où il est question de la présentation du maire d'une commune de la daïra de Lakhdaria, comme candidat du FNA à cette échéance. Sur un autre registre, certains élus du FFS, dont la direction nationale vient dernièrement de décider de ne pas participer aux sénatoriales, affichent une opinion contraire. Un élu de l'APW a indiqué que cette action peut se solder par le blocage des APC FFS en alliance avec d'autres partis de la région. A cette course pour un poste aussi bien rémunéré, les représentants du RCD ne donnent pas une position tranchée. Cependant, compte tenu de l'importance de cette élection, des rumeurs sur des alliances conjoncturelles et des tractations secrètes animent les discussions entre les élus et l'oreille qui prête l'écoute, apprendrait que des sommes d'argent seraient proposées à certains élus, pour qu'ils votent en faveur de certains postulants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.