Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La carte d'atout ?
Publié dans La Tribune le 29 - 11 - 2009

Le nombre d'importateurs s'est réduit de 11% au cours des dix premiers mois de 2009, selon le Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS) des Douanes algériennes et ce, grâce à la généralisation de l'utilisation de la carte magnétique du numéro d'identification fiscale (NIF) à toutes les opérations de commerce extérieur. L'obligation faite à tout importateur d'utiliser cette carte, qui est intégrée au Système d'information et de gestion automatisée des Douanes (SIGAD), vise évidemment l'assainissement de l'activité de tous ces vampires et sangsues vivant aux crochets de l'économie nationale qu'ils saignent pour s'enrichir grâce aux crédits bancaires bonifiés, sous-facturations, non-déclarations et/ou fausses déclarations… Et pour barrer la route à toutes leurs manœuvres en amont et en aval, le CNIS communique aux banques les bases de données des opérations du commerce pour leur permettre de procéder à un suivi rigoureux des opérations engagées et aux apurements de dossiers de domiciliation en possession de ces banques avec lesquelles il travaille en étroite collaboration, pour l'amont. En ce qui concerne l'aval, le dispositif de contrôle devra être renforcé pour impliquer les autres institutions concernées (ministère du Commerce, Banque d'Algérie et services des Impôts) en vue d'une meilleure coordination des interventions de tous ces acteurs.
Tel que présenté, le schéma de lutte contre les opérations d'importations frauduleuses et/ou douteuses a tout d'un véritable sas qui séparera le bon grain de l'ivraie. D'autant plus que les Douanes algériennes projettent la connexion de l'ensemble des sites douaniers (ports et aéroports) au système SIGAD et la modernisation de ce système par le recours aux nouvelles technologies, avec pour objectif de parvenir à la déclaration et la signature électronique, qui amélioreront l'efficacité des contrôles.
Mais ce qui fait de la carte NIF et de toute la procédure de contrôle ainsi que du schéma de lutte contre les mauvais importateurs un atout gagnant, c'est certainement le fait que les opérations de contrôle s'effectuent sans aucune intervention humaine. Autrement dit, le NIF aura sonné le glas des passe-droits, des corrupteurs et des corrompus. Difficile à croire quand on voit la part que prend l'économie souterraine dans le marché interne, grâce à des opérateurs qui ont leurs entrées et leurs soutiens partout, jusque dans les sphères du pouvoir. Sans vouloir méjuger ni dénigrer le travail accompli par les Douanes algériennes et les autres institutions, on peut, cependant, prendre quelques produits indicateurs de la vitalité et la persistance de l'importation frauduleuse pour confirmer, ou infirmer, la capacité de sassage du procédé de contrôle mis en place. Et le meilleur produit-test est sans conteste les pétards et tous ces produits pyrotechniques dont l'importation est strictement interdite et qui pourtant inonde le marché national à chaque fête du Mouloud. On a déjà un aperçu avec les fumigènes et d'autres produits qui sont toujours en vente.
H. G.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.