Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Baromètre.. En Baisse : Le RND    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Dépasser l'impasse du juridisme étroit par le dialogue productif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De plus en plus d'investissements
Matériaux de construction innovants en Algérie
Publié dans La Tribune le 14 - 12 - 2009


Photo : S. Zoheir
Par Badiaa Amarni
La qualité des matériaux de construction compte beaucoup dans l'acte de bâtir. Alors qu'auparavant beaucoup de lacunes existaient qui font que les bâtisses et différents ouvrages souffraient et continuent de souffrir de moult problèmes, des correctifs sont en train d'être introduits. Les raisons de ces problèmes sont à la fois liées au manque de professionnalisme de certains intervenants mais aussi à la mauvaise foi de certains autres. La cherté des matériaux est aussi l'une des raisons qui poussent nombre de bâtisseurs à lésiner sur les quantités des produits utilisés pour le béton armé, etc. Mais, depuis l'introduction de plusieurs produits nouveaux et innovants, les choses sont en train d'évoluer.
Le CNERIB (Centre national d'études et recherches intégrées en bâtiment) joue un rôle important dans la conformité des différents matériaux en ce sens qu'il donne son avis après réunion de son groupe d'experts. C'est une sorte de clé pour produire tel ou tel matériau. Si ce certificat de conformité devient obligatoire pour la réalisation des ouvrages publics, il ne l'est pas pour les particuliers. C'est-à-dire que le certificat en question est délivré à la demande des investisseurs et industriels.
La charpente métallique de plus en plus utilisée
Les représentants du CNERIB à l'atelier sur la qualité des matériaux de construction qui s'est déroulé tout récemment au centre de thalassothérapie de Sidi Fredj nous ont fait savoir que des avis techniques favorables ont été délivrés pour ce qui est de la filière métallique qui commence à se frayer un chemin et à élargir son utilisation. Plusieurs investissements sont consentis dans cette filière et beaucoup de réalisations ont déjà été faites avec ce nouveau mais (ancien) système.
Des logements, des hangars industriels, des équipements à usage scolaire, administratif et hôtelier et ce, à travers tout le territoire national sont déjà construits. Même le groupe ETRHB Haddad est intéressé par ce créneau d'activité et s'apprête à lancer en construction une usine de charpente métallique pour hangars et ouvrages d'art. Le président-directeur général de cette entreprise l'avait annoncé, rappelons-le, lors de sa dernière sortie médiatique pour faire part de l'emprunt obligataire lancé auprès d'établissements institutionnels. S'élevant à 6 milliards de dinars, le montant levé donnera l'occasion au groupe d'obtenir les fonds nécessaires pour financer une partie du programme d'investissement du groupe, évalué à 16 milliards de dinars, et dont fait partie ce projet.
L'unité en question, dont l'implantation est prévue à Mostaganem, produira annuellement une quantité de 450 000 tonnes d'acier destinée à alimenter le marché algérien, mais aussi tunisien, marocain, et même français, espagnol et italien. On a de plus en plus recours à ce procédé qui, selon les spécialistes rencontrés, est moins coûteux et de surcroît plus rapide dans sa réalisation en comparaison du béton armé qui, lui, demande plus de temps pour le coffrage, le coulage et le séchage.
Des produits d'isolation fabriqués localement
Beaucoup d'autres produits liés à l'étanchéité sont en train d'être fabriqués et utilisés dans des ouvrages importants à travers le pays. Cela en plus des produits d'isolation intégrés dans le cadre de la loi sur la maîtrise d'énergie, et dont le CNERIB a élaboré une réglementation pour prendre en charge cette préoccupation. Sans doute l'unité de fabrication de pierre et de marbre située à Hammam Bouhdjar dans la wilaya d'Aïn Temouchent est-elle l'un des exemples de cette production. Mise en place depuis 1993, cette unité est dotée d'une capacité productive de plus de 6 000 m3 par an et quelque 400 m2 par jour de pierre «Keroulis».
Ce produit, faut-il le souligner, possède une grande capacité d'isolation phonique et thermique. Cette unité compte aller vers l'exportation d'ici l'année prochaine.
Toujours pour ce qui est de l'isolation thermique et phonique, de nouveaux produits sont mis sur le marché par l'usine de plaques de plâtre de «Knauf Plâtres Fleurus» (KFP), implantée à Benfréha (Oran). Lors de son exposition au dernier Salon international de l'immobilier «Logimmo», un intérêt particulier a été porté à ce produit par les opérateurs du secteur de la construction à cause de ses propriétés innovantes, notamment en matière de structure, d'isolation thermique et phonique, de protection-incendie et décoration.
Le ministre de l'Habitat, en inaugurant le salon, avait été informé de l'exportation du produit vers plusieurs pays du continent noir mais aussi du Moyen-Orient.
Entrée en activité depuis le mois de juillet dernier, cette entreprise de plâtre est le fruit du partenariat avec le groupe investisseur allemand «Knauf».
Sa capacité de production annuelle est de 20 millions de plaques de plâtre, volume représentant l'équivalent de 100 000 logements. Des capacités appelées à être augmentées prochainement. En plus de tous ces matériaux innovants dans la construction, Cevico, filiale de Cevital, est en train de travailler sur de nouveaux procédés en préfabriqué pour obtenir l'homologation et lancer ainsi la réalisation de logements collectifs. Cevico est spécialisée dans la mise en place des bâtiments industriels.
Le préfabriqué fait son chemin
Deux unités de production, d'une capacité globale de 200 mètres cubes par jour, sont mises en place, l'une à Larbaa dans la wilaya de Blida, et l'autre à Mostaganem. Des exemples de réalisation avec ce procédé sont les trois hypermarchés en cours de réalisation lancés par le groupe de l'homme d'affaires Issad Rebrab au niveau de Bouira, de Mostaganem et d'Aïn Defla. Ces hypermarchés sont en voie d'achèvement, selon les responsables techniques
rencontrés au niveau des stands d'exposition installés à l'occasion de l'atelier sur la qualité des matériaux de construction.Pour sa part, la société Granitex, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des matériaux entrant dans la confection du béton et sa réparation, propose une panoplie de produits à sa clientèle, notamment algérienne, et étrangère. Des adjuvants pour béton, des mortiers pré dosés c'est-à-dire prêts à l'emploi pour différentes utilisations (étanchéité, réparation et protection), et des produits à base de résine époxydique (pour revêtement de sol, pour réparation des bétons en cas de ségrégation et de fissures… sont commercialisés par cette société. Cette dernière compte développer un nouveau projet à base de polyuréthane pour les revêtements de sol étanches et résistants aux ultraviolets. Il faut savoir aussi que le CNERIB travaille aussi sur l'écomatériau dans le cadre de la politique de réduction de la consommation d'énergie dans les constructions et l'habitation en général. Un prototype de logements est réalisé dans ce sens. Beaucoup d'investissements sont actuellement en cours de réalisation dans le domaine du solaire. L'Algérie est en train de mettre le paquet dans ce domaine pour essayer de rattraper le temps perdu. Les nouveaux matériaux de construction innovants intéressent de plus en plus en Algérie, et ont tendance à se généraliser aussi bien au niveau des particuliers que de l'Etat qui est en train de les introduire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.