La marche de Béjaïa violemment réprimée    Trois terroristes abattus à Benihemidane    Installation de la nouvelle chef de daïra    Dhouibi dément tout changement de cap    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    24 heures    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    Entre réforme set continuité    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Mouvement de protestation à la SNTF : Perturbation du trafic ferroviaire à partir de la capitale    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Démission de Ould-Abbès: Confusion au FLN    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers la réalisation d'une école des mines à El Abed
Le projet de dimension continentale a été attribué aux Chinois
Publié dans La Tribune le 24 - 03 - 2010

De notre correspondante à Tlemcen
Amira Bensabeur
Un important projet consistant en la réalisation d'une école des mines à El Abed, dans la wilaya de Tlemcen, sera concrétisé, a-t-on appris de source crédible. Ce projet d'école des mines, qui a été confié à une entreprise chinoise, répondra aux normes internationales avec comme objectif la formation de cadres du secteur minier. Ce projet est mitoyen de l'actuelle école des mines inaugurée en 2003 par le ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, qui avait noté, alors, que «les objectifs de développement, de promotion et de modernisation du secteur des activités minières ne peuvent, évidemment, se concrétiser sans un personnel compétent dans tous les domaines et au fait des évolutions techniques et technologiques. A ce titre, la formation des travailleurs à tous les niveaux constitue un enjeu capital et un investissement créateur de richesses au niveau des entreprises des mines…» Le premier responsable du secteur avait rappelé que le redéploiement de la mine désaffectée d'El Abed, en pôle de développement de la formation pour les activités mines et carrières, vise précisément à permettre aux opérateurs du secteur d'assurer la formation de leur personnel pour lui faire acquérir et maîtriser les compétences nécessaires à l'exercice de ses activités. Selon nos sources, cette école aura un rôle très important au plan de la formation, et assurera également celle de cadres internationaux. Aujourd'hui, l'EMEA, dirigée par M. Bellal, ne cesse de relever les défis grâce à la formation de cadres, notamment de chefs de poste, de carrière et de station.
Trimestriellement, cette école forge le personnel par une formation adéquate répondant aux critères des entreprises. Pour rappel, en 2002, l'ENOF décide de la cessation et de la fermeture de l'activité de la mine d'El Abed, un complexe spécialisé dans l'extraction de minerai de zinc et de plomb à partir d'une mine souterraine. A la fin de l'année 2002, le ministère de l'Energie et des Mines émet la proposition de création d'une école des métiers de la mine sur les lieux et place de la mine d'El Abed. Le projet fut initié en janvier 2003 et inauguré quelques mois plus tard. Ainsi, l'EMEA est chargée de mener des actions de formation pour le développement des qualifications dans les métiers liés à l'activité minière ainsi que la formation professionnelle (initiale et de perfectionnement) pour des ouvriers spécialisés, ouvriers et agents hautement qualifiés, outre des agents de maîtrise et autres techniciens. Les formations sont organisées sous forme de sessions à la carte à la demande des opérateurs miniers (principalement pour l'extraction de matériaux des carrières).Par ailleurs, cette école peut organiser des stages pour les nouvelles recrues et des stages pratiques pour les universitaires (étudiants, chercheurs, etc.) Cette école est composée de plusieurs installations pédagogiques, un bloc administration et un autre de
formation pour une capacité de 100 places pédagogiques. Toutes les commodités y sont prévues, aussi bien pour les stagiaires que pour le personnel d'encadrement. Concernant la formation de boutefeux, cette dernière a été maintenue suite à une convention avec l'ONEX.
Selon des spécialistes du secteur des mines, l'EMEA intervient dans le développement des qualifications des métiers de la mine. Il s'agit d'une structure d'appui à l'ANPM et l'ANGCM pour mettre en place un système de formation approprié aux activités minières (respect de l'art minier, préservation de l'environnement, remise en état des lieux pour les ouvrages en fin d'activité, gestion et utilisation des explosifs.)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.