La déclaration de politique générale du gouvernement n'est pas programmée : Une autre violation de la Constitution !    Les Rouge et Noir éliminés à Khartoum    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    La revanche des riches    Défaitisme    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Admirable Hassiba Abderaouf
La chanteuse a fait vibrer la kheima de la Tribune
Publié dans La Tribune le 20 - 08 - 2011


Photo : Riad
Par Amel Bouakba
La scène flanquant la kheïma que le quotidien la Tribune a dressé sur son parking a vibré mercredi dernier, le soir, et bien vibré. Comment en serait-t-il autrement quand on reçoit une grande dame comme celle que la kheïma et le public, qui s'est déplacé en nombre, ont eu le plaisir d'accueillir. Un public qui ne l'a d'ailleurs pas caché. De son coté, Hassiba Abderaouf a fait honneur à son public et lui a servi un délectable cocktail de styles et de genres, de quoi satisfaire, si ce n'est tous, le maximum, de goûts.
La chanteuse a fait une entrée majestueuse et, dès le début, prend son public en main. En un rien de temps, elle est à tu et à toi avec lui. C'est sa scène et son public. Elle gère l'ambiance, et la garantie. La diva proposera un échantillon de ses meilleurs tubes et des titres phares. Le public est preneur. Et comment ne le serait-il pas quand Guerrouabi est revisité par une voix ensorcelante qui reprend «Abadan manzid netlefet wraya» (plus jamais je ne me retournerai pour regarder derrière moi). Il y aura aussi du hawzi avec «ahlan wa sahlan», «ya kalbi khali al hal»… Tous les genres musicaux se retrouvent sur cette scène en cette soirée mémorable, du hawzi que la chanteuse affectionne tout particulièrement, du marocain, de la ramba, et même du kabyle. Hassiba Abderaouf a conquis le public qui a repris en chœur ses morceaux. La chanteuse au huit albums donne le meilleur d'elle-même et le public le lui rend bien. Hassiba Abderaouf séduit les spectateurs par sa voix envoûtante et les chansons qu'elle a interprété divinement. Des chansons qui font exploser l'applaudimètre. La foule exulte. Le public est littéralement subjugué. La liesse totale s'installe. Danses et youyous accompagnent les exploits de la chanteuse et agrémentent la soirée.Mais comme tout a une fin, même les meilleures choses, Hassiba Abderaouf clôture son tour de chant avec un «B'kaou aala khir», mais en kabyle. Le public ravi en redemande. Les mélomanes, férus de spectacles en live, et d'émotions fortes se réjouissent.Fidèle à son image, talentueuse et simple, Hassiba Abderaouf n'a pas hésité à tout lâcher pour participer à la Kheima de la Tribune. L'appel du cœur a été plus fort que les contrats alléchants. La chanteuse a annulé deux galas en Algérie et un troisième en France. De plus, après son passage à la kheima de la Tribune, elle devait s'envoler vers la France où elle a une tournée. «J'ai un vol pour demain mais cela ne m'a pas empêché à être parmi vous et prendre part à cette opération que je salue». Mieux, elle a convaincu des copines à l'accompagner et à apporter leur contribution à l'opération, ce qu'elles ont fait.Le public de ce soir ? «Tout simplement formidable», dira-t-elle. L'artiste compte lancer un nouvel album après le ramadhan, son dernier remonte à 2008.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.