L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les sites archéologiques et les musées à l'honneur
Célébration du mois du patrimoine dans différentes wilayas du pays
Publié dans La Tribune le 20 - 04 - 2012


Photo : Riad
Par Sihem Ammour
Le coup d'envoi de la célébration du mois du patrimoine qui débute chaque année le 18 avril, Journée nationale du patrimoine et se termine le 18 mai, journée mondiale des musées, a été donné, jeudi dernier, dans plusieurs wilayas du pays avec au menu des expositions, des conférences et d'autres manifestations.Dans la wilaya d'Alger, cette manifestation a été marquée par l'installation du personnel administratif du futur Musée maritime national situé aux voûtes Kheireddine-Barberousse (Amirauté d'Alger), en attendant la restauration du site. La cérémonie d'installation des personnels administratifs qui avaient pris leurs quartiers provisoires, depuis la création par décret exécutif du musée en 2007, au Palais des Raïs Bastion 23 s'est déroulée en présence de la ministre de la Culture, Khalida Toumi et du directeur du musée, Salah Amokrane. La muséalisation des voûtes de Kheireddine Barberousse était un projet conjoint entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale. Salah Amokrane a précisé, à cette occasion, que les principales missions du musée consistaient dans la récupération, la restauration, la conservation et l'acquisition d'objets et collections relevant du patrimoine culturel, maritime notamment. Dans une déclaration à la presse, la ministre de la Culture a rappelé le rôle crucial que le musée est appelé à jouer dans la sauvegarde de la mémoire du Vieil Alger, tout en remerciant le ministère de la Défense nationale d'avoir accepté, sans hésitation, de mettre à la disposition de son département les voûtes Kheireddine-Barberousse pour abriter ce musée, rapporte l'APS. D'autre part , l'art numido-punique revisité par l'archéologue Mohamed Kheir Orfali à travers formes et ornements de poteries, tailles et motifs de stèles votives et architecture de mausolées qui renvoient au premier millénaire avant J.-C., époque de l'arrivée des Phéniciens en Afrique du Nord. Après avoir précisé que l'apogée de la Numidie était à l'époque de Massinissa et que sa fin se situait en 40 après J.-C. sous le règne de Ptolémée, assassiné par l'empereur romain Caligula, l'archéologue s'est penché sur les découvertes d'objets divers datant de l'époque numido-punique lors de fouilles archéologiques menées dans des sites archéologiques que recèle l'Est de l'Algérie. Il est à noter que cette conférence est la deuxième d'une série de rencontres mensuelles autour de l'histoire de l'art algérien qu'organise le Musée national des beaux-arts d'Alger. Quant à l'antenne d'Oran de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés, elle organisera, à l'occasion de la célébration du mois du patrimoine, des portes ouvertes sur la découverte récente de deux grottes troglodytes et de fragments de poterie datant de l'époque médiévale au niveau du périmètre du monument archéologique «Palais du Bey», pour permettre aux architectes, historiens, archéologues et amateurs du patrimoine de les consulter et de s'y intéresser de plus près, et aux curieux de découvrir ces trésors. L'antenne de l'Office a prévu également, en coordination avec les différentes instances concernées, des visites de différents monuments que recèle la wilaya d'Oran, ainsi qu'un concours sur les monuments et le patrimoine historique. Au programme de la manifestation figurent également des conférences sur de nombreux sujets inhérents, notamment, à «La préservation du patrimoine des biens archéologiques» et à «La ville d'Oran au XIXe siècle». Par ailleurs, une exposition d'objets artisanaux s'est ouverte, jeudi dernier, à la maison de la culture de Aïn Témouchent, à 70 km à l'ouest d'Oran. Cette manifestation présente le patrimoine artisanal de la wilaya, notamment des produits en cuir, des habits et autres gandouras et djellabas. Cette première journée de célébration du mois du patrimoine a été également marquée par la projection d'un film documentaire suivie d'un débat sur l'histoire de la région d'Aïn Tèmouchent et de son patrimoine depuis le royaume de Numidie. Des exhibitions de troupes folkloriques, ont été organisées en fin d'après-midi à travers les places publiques du chef-lieu de wilaya.Le programme élaboré par les organisateurs de ce mois du patrimoine prévoit, par ailleurs, la tenue, au total, de 18 manifestations culturelles à travers les villes d'Aïn Témouchent, Beni Saf et Hammam Bouhadjar. Il s'agit, entre autres, de représentations théâtrales, de soirées musicales, d'après-midis poétiques et d'expositions d'objets archéologiques de la wilaya. La radio locale d'Aïn Témouchent sera, également, mise à profit pour des émissions intitulées «Galou nass bekri» (les anciens ont dit) qu'animeront des conseillers culturelsA Constantine, la célébration du mois du patrimoine a débuté mercredi dernier, dans une ambiance conviviale au palais du Bey qui a abrité, pour l'occasion, la désormais traditionnelle exposition dédiée à l'évènement. L'exposition qui offre l'opportunité aux artisans de la ville dans différentes filières de montrer leurs produits a fait, cette année, la part belle aux collectionneurs, notamment les philatélistes et les cartophiles (collectionneurs de cartes postales). Il y a également au menu de cette célébration, l'exposition consacrée aux travaux de l'école des Beaux-arts, la journée consacrée aux fouilles archéologiques, des conférences et des visites aux sites historiques et archéologiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.