Belaili : "Les supporteurs nous ont motivé et le prochain défi est de battre le Sénégal"    La SDC de Biskra nous écrit :    Les changements que vous allez observer en menant une vie sans boissons gazeuses    Bensebaini : "Cette victoire va nous donner de la confiance pour la suite"    Nouvelles de l'Ouest    Ammal : Une cinquantaine de familles oubliées du relogement    Cité des 800 logements : Le projet de rénovation non encore entamé    Annoncée pour cet été à la Casbah : Où en est l'opération d'ouverture d'espaces pour l'artisanat ?    Abderrahmane Hadj-Nacer: Les contours d'une sortie de crise «acceptable par l'armée et le Hirak»    L'ATTENTE ET LES EXIGENCES DE SOI AUSSI    CRB Abdelmalek Ramdane: La présidente du club dénonce un complot    CAN-2019: Maroc 1 - Namibie 0 - Les Marocains ont sué    Groupe E : Mali-Mauritanie, aujourd'hui à 21h00: Gare à l'excès de confiance !    Financement non conventionnel: L'Algérie renonce à la planche à billets    Tlemcen: L'ex-PDG d'Algérie Télécom devant le parquet général jeudi    Habitat: L'agrément des promoteurs immobiliers désormais du ressort des walis    Un projet pour la réhabilitation de la voirie à Haï Derb: 15 immeubles menaçant ruine toujours occupés par des mal-logés    Sept plaquettes de kif saisies, quatre arrestations    Chaleur caniculaire sur l'Est et le Sud    Gaïd Salah tempête mais le peuple décrète    Les papys font de la résistance    Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"    USM Alger : La dette estimée à 104 milliards de centimes    Situation sécuritaire au Mali: L'armée renforce sa présence territoriale    Suite aux tensions des derniers jours : L'Iran lance un avertissement ferme aux USA    Police aux frontières : Des instructions pour fournir les meilleures prestations sécuritaires au citoyen    Compromis fraternel    "La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie": Deutsche Bank lutte pour sa survie ?    Bourses : L'Europe termine en baisse avec les tensions USA-Iran    Alger : 40 milliards de centimes pour reconstruire le marché des "Trois horloges" à Bab El Oued    Avec une croissance à la peine : Le marché pétrolier s'inquiète de la demande    Sahara occidental : Des eurodéputés interpellent le Maroc sur le sort de militants sahraouis    Les Houthis affirment avoirabattu un avion militaire saoudien    Place au bilan    Reddition d'un terroriste    Mandat de dépôt pour 18 manifestants    Un putsch met fin au FFS du général Toufik    17 manifestants envoyés à la prison d'El Harrach pour port du drapeau amazigh    Nécessité d'une stratégie «intégrée» de lutte contre la violence et le terrorisme    Le front de l'opposition s'élargit    Les journalistes de Dzaïr News veulent sauver leur média    «Incha'Allah des surprises à Alger !»    Premier tour de l'élection présidentielle en Mauritanie : Un général favori pour succéder à un général ?    Nouvelles d'Oran    Culte : Un jeune Chrétien condamné à Akbou    L'unité, première arme    En finir avec l'indigénat néocolonial    Donald Trump, Président pour l'éternité ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Canada à la recherche de débouchés pour son pétrole
Les Etats-Unis pourraient devenir vers 2020 le premier producteur de pétrole
Publié dans La Tribune le 30 - 11 - 2012

Le Canada, premier fournisseur étranger de pétrole des Etats-Unis (98% du pétrole canadien leur est vendu), risque de perdre cette position, les Etats-Unis pouvant devenir vers 2020 le premier producteur de pétrole de la planète, une perspective qui pousse le Canada à trouver des débouchés pour son pétrole. Le pays pense déjà à la construction de nouveaux oléoducs pour exporter le pétrole produit dans les régions de l'Ouest. D'ici 2035, les exportations pétrolières du Canada seront de quatre millions de barils par jour, alors que les Etats-Unis n'importeront au total que 3,4 millions de barils par jour. L'AIE prédit que la demande mondiale d'énergie croîtra d'un tiers d'ici 2035 et que la Chine, l'Inde et le Moyen-Orient représenteront 60% de ces besoins supplémentaires. Autre chose, les systèmes d'oléoducs actuels de l'ouest du continent américain ne réussissent pas à absorber la hausse de la production au Canada et aux Etats-Unis, et les nouveaux projets buttent contre des préoccupations écologiques et politiques. Le Canada est en train de vendre du pétrole à 22 dollars sous le prix du brut de référence (le Brent de la mer du Nord), faute d'accès suffisant au marché. Pour le gouvernement canadien et l'industrie, cet accès passe notamment par l'oléoduc Keystone XL, entre l'Alberta et les raffineries du golfe du Mexique au Texas, dont la construction a été retardée en début d'année par le président américain, Barack Obama, en raison de craintes pour une nappe phréatique dans l'Etat du Nebraska (centre des Etats-Unis). Un nouveau tracé a été présenté pour l'oléoduc au Nebraska par l'opérateur TransCanada et une décision favorable à Keystone XL, projet d'une capacité de 830 000 barils par jour (bpj), devrait intervenir assez rapidement en 2013. Les raffineries de la région de Houston (Texas, sud des Etats-Unis) sont maintenant en bonne partie orientées vers un raffinage de pétrole relativement lourd, ce qui favorise le pétrole albertain, au moment où les approvisionnements en provenance du Mexique et du Venezuela sont en déclin. Deux projets d'oléoducs sont actuellement débattus pour écouler la production de l'Alberta vers l'Asie en passant par des ports du Pacifique. Le plus controversé de ces projets, le Northern Gateway, du groupe canadien Enbridge, se heurte toutefois à une forte résistance du gouvernement de la province de la Colombie-Britannique (ouest du Canada), de groupes autochtones et d'écologistes. Enbridge et TransCanada tournent également leur regard vers l'Est du Canada, le Québec et le Nouveau-Brunswick, pour exporter le brut de l'Alberta par l'Atlantique.
Y. S.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.