Journée internationale de la femme: Message du Président de la République    La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouest canadien: Enbridge annonce un oléoduc de 1,8 milliard de dollars
Publié dans Le Maghreb le 25 - 11 - 2012


Le numéro un canadien du transport d'hydrocarbures Enbridge a annoncé cette semaine la construction pour 1,8 milliard de dollars d'un oléoduc devant relier les sables bitumeux d'Alberta (ouest du Canada) à un projet controversé d'oléoduc devant traverser les Etats-Unis. Enbridge compte lancer la construction de la structure de 179 kilomètres, entre Edmonton et Hardisty, au premier trimestre de l'année 2014. La société canadienne a toutefois encore besoin du feu vert des autorités canadiennes pour démarrer les travaux. Une demande en ce sens sera déposée d'ici la fin de l'année, a souligné le groupe dans un communiqué. Ce nouvel oléoduc va ajuster les capacités de nos infrastructures avec les objectifs de croissance des volumes de brut de nos clients, les producteurs de pétrole, a indiqué Stephen Wuori, président de la branche d'Enbridge spécialisée dans les oléoducs. Une fois achevée, la structure devrait commencer à fonctionner au milieu de l'année 2015 et aura un débit de 570 000 barils par jour (bpj) qui pourra être poussé à 800 000 bpj. Capitale d'Alberta, Edmonton est à la croisée de plusieurs oléoducs provenant du nord de cette province canadienne où se trouvent les principaux gisements de sables bitumineux. Ce pétrole non-conventionnel constitue la troisième réserve mondiale d'or noir, derrière l'Arabie saoudite et le Venezuela, avec environ 170 milliards de barils. Mais son exploitation, très polluante, suscite l'opposition des mouvements écologistes. Hardisty est pour sa part situé à l'extrémité nord du tracé du controversé oléoduc Keystone XL, dont la construction a été suspendue par le président américain Barack Obama afin de permettre la réalisation d'une étude sur son impact écologique. Cette structure de 3.380 km de long doit relier l'Alberta au golfe du Mexique où se trouvent la majorité des raffineries américaines. Depuis la réélection de M. Obama, les défenseurs du projet -à commencer par le Premier ministre canadien Stephen Harper- ont accru la pression sur la Maison Blanche. Plusieurs observateurs disent s'attendre à ce que le président américain approuve le tracé révisé au début de l'année 2013.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.