Editions Casbah. « L'Outrage fait à Sarah Ikker », nouveau roman de Yasmina Khadra    Crise politique et crise de nerfs    Le refus d'encadrer la présidentielle entériné    Suggestions pour un système électoral sans fraude    La semaine du titre pour le Barça ?    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    L'arbitre assistant Doulache va témoigner devant la CD/LFP    1 décès et 5 blessés graves lors d'un renversement d'un véhicule    Masques spécial peaux grasses et sèches    Paëlla    Le pouvoir maintient sa feuille de route    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    LETTRE D'UN HARAGUE CHERCHANT AILLEURS LA DIGNITE    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    En bref…    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Préparatifs de la saison estivale: Lancement prochain de la formation des administrateurs des plages    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Quatre dealers arrêtés et saisie de psychotropes et d'armes blanches    El Braya: Un homme mortellement poignardé    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Football - Ligue 2: Une journée explosive    GCB Mascara Le handballeur Tomba Ali n'est plus    Ali Laskri pointé du doigt: Le siège du FFS à Alger attaqué    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Sonatrach augmente la production de carburants    La mobilisation populaire intacte    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    Manifestations devant le QG de l'armée    La date sera fixée dimanche    Fin de mission pour Mouad Bouchareb    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Fédération des sports mécaniques.. Asma Ben Messaoud désignée DTN    Sidi Bel Abbés.. Légère baisse des accidents de la route    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Libye.. Les combats continuent    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    L'Afrique du Sud réitère son soutien constant aux peuples sahraoui et palestinien    Trump a donné l'ordre de limoger Robert Mueller    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN dans la tourmente à Annaba
Sénatoriales
Publié dans La Tribune le 12 - 12 - 2012

De notre correspondant à Annaba
Mohamed Rahmani

Le renouvellement partiel de la Chambre haute du Parlement fait déjà courir la faune politique à Annaba, où l'on se bouscule au portillon pour proposer sa candidature et espérer siéger au sénat. Comme à l'accoutumée le FLN, parti favori pour cette élection, est assailli de partout, les nouveaux élus, n'admettant plus les cooptations et les tractations en coulisses, exigent que les candidatures soient ouvertes pour tous et que l'urne décide, selon les voix obtenues, de la désignation des candidats officiels qui seront soutenus par l'ensemble des élus au nombre de 119, 75 FLN plus les nouveaux venus élus sous les couleurs du FND et qui ont rejoint les rangs du vieux parti, et auxquels Belkhadem a adressé des messages de félicitations tout en instruisant le mouhafadh d'Annaba de les compter comme élus FLN. Cette décision du patron du vieux parti n'a visiblement pas été du goût du mouhafadh local, qui a décidé d'exclure les 44 élus et de tenir, avant-hier, une réunion avec la commission de candidature qui a retenu 9 candidats qui auront à se soumettre à un vote qui se tiendra, aujourd'hui jeudi, en présence d'un représentant expressément dépêché d'Alger par la direction du FLN.
La réaction des 44 élus «exclus» par le mouhafadh ne s'est pas fait attendre puisqu'hier vers 9h30 du matin, accompagnés de Hemarnia Med Tayeb , ils se sont rassemblés devant le siège de la mouhafadha FLN sur le Cours de la Révolution pour exiger du mouhafadh de les reconnaître comme élus FLN et de permettre à ceux qui veulent être candidats aux sénatoriales de se présenter comme les autres. Mais ayant eu vent de ce rassemblement la veille, la mouhafadha était hier fermée à double tour.
Il n'y avait aucun responsable alentour et les protestataires sont restés près d'une heure devant les locaux avec des pancartes et des portraits de Belkhadem, qu'ils brandissaient comme pour montrer que le patron du FLN était déclaré persona non grata au sein de son propre parti. Les protestataires qui ont observé un sit-in qui a duré près de deux heures, se sont dispersés non sans promettre de revenir aujourd'hui jeudi pour en découdre avec le mouhafadh, à l'occasion de la venue du représentant de la direction du parti, pour exiger que
certains parmi eux soient portés sur la liste des candidats aux sénatoriales. La journée d'aujourd'hui risque d'être chaude et il y a fort à parier que la situation dégénérera connaissant l'intransigeance du mouhafadh, qui a eu à affronter par le passé des situations
analogues, et la détermination des nouveaux venus qui ne sont pas près de lâcher prise.
Ça promet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.