Le ras-le-bol    Allez-y tout doucement Messieurs !    Exportation: Les aveux du président de l'ANEXAL    Internet: Le très haut débit arrive    L'Europe sommée de faire allégeance à Trump    Conférence internationale sur la sécurité: La fracture de l'Occident    MC Alger: Des ratages à tous les niveaux    Le Complexe olympique de Belgaïd aborde sa dernière ligne droite: Le poids des «aberrations» du passé et des «fausses» réserves    RC Relizane: Latrèche démissionne, Beldjilali limogé    Bouira: Deux hommes se tuent en parapente    Prescription des traitements d'oncologie innovants: Le ministère de la Santé revoit sa copie    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    Le NC Magra résiste au RC Relizane    La France domine la compétition, l'Algérie au tableau des 32    Tunisie - Algérie 1-1 en amical    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    Djalleb promet plus de facilitations pour les jeunes    Certaines revendications des syndicats ne relèvent pas des compétences du ministère    Bordj-Menaiel expose ses problèmes    L'auteur du crime de Bendaoued placé en détention préventive    Réformes politiques et économiques    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Un plan d'aménagement urbain en phase de maturation    Tartit, le désert au féminin pluriel    Ou l'histoire d'un amour impossible    Soirée targuie avec Tikoubaouine    17 millions de dinars dérobés !    Horreur à Haouch El Makhfi    Un terroriste arrêté à Alger    Selon Moscou : Un coup d'Etat militaire au Venezuela devient une priorité des USA    L'opposition cherche toujours un candidat    Chine : Les prix ralentissent, la crainte d'une déflation monte    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    Agence nationale de l'aviation civile : Contrôle, régulation et supervision sont ses missions essentielles    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    Oran a son orchestre symphonique    14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN dans la tourmente à Annaba
Sénatoriales
Publié dans La Tribune le 12 - 12 - 2012

De notre correspondant à Annaba
Mohamed Rahmani

Le renouvellement partiel de la Chambre haute du Parlement fait déjà courir la faune politique à Annaba, où l'on se bouscule au portillon pour proposer sa candidature et espérer siéger au sénat. Comme à l'accoutumée le FLN, parti favori pour cette élection, est assailli de partout, les nouveaux élus, n'admettant plus les cooptations et les tractations en coulisses, exigent que les candidatures soient ouvertes pour tous et que l'urne décide, selon les voix obtenues, de la désignation des candidats officiels qui seront soutenus par l'ensemble des élus au nombre de 119, 75 FLN plus les nouveaux venus élus sous les couleurs du FND et qui ont rejoint les rangs du vieux parti, et auxquels Belkhadem a adressé des messages de félicitations tout en instruisant le mouhafadh d'Annaba de les compter comme élus FLN. Cette décision du patron du vieux parti n'a visiblement pas été du goût du mouhafadh local, qui a décidé d'exclure les 44 élus et de tenir, avant-hier, une réunion avec la commission de candidature qui a retenu 9 candidats qui auront à se soumettre à un vote qui se tiendra, aujourd'hui jeudi, en présence d'un représentant expressément dépêché d'Alger par la direction du FLN.
La réaction des 44 élus «exclus» par le mouhafadh ne s'est pas fait attendre puisqu'hier vers 9h30 du matin, accompagnés de Hemarnia Med Tayeb , ils se sont rassemblés devant le siège de la mouhafadha FLN sur le Cours de la Révolution pour exiger du mouhafadh de les reconnaître comme élus FLN et de permettre à ceux qui veulent être candidats aux sénatoriales de se présenter comme les autres. Mais ayant eu vent de ce rassemblement la veille, la mouhafadha était hier fermée à double tour.
Il n'y avait aucun responsable alentour et les protestataires sont restés près d'une heure devant les locaux avec des pancartes et des portraits de Belkhadem, qu'ils brandissaient comme pour montrer que le patron du FLN était déclaré persona non grata au sein de son propre parti. Les protestataires qui ont observé un sit-in qui a duré près de deux heures, se sont dispersés non sans promettre de revenir aujourd'hui jeudi pour en découdre avec le mouhafadh, à l'occasion de la venue du représentant de la direction du parti, pour exiger que
certains parmi eux soient portés sur la liste des candidats aux sénatoriales. La journée d'aujourd'hui risque d'être chaude et il y a fort à parier que la situation dégénérera connaissant l'intransigeance du mouhafadh, qui a eu à affronter par le passé des situations
analogues, et la détermination des nouveaux venus qui ne sont pas près de lâcher prise.
Ça promet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.