Ihsane placé sous contrôle judiciaire, Khattou jugée le 25 mai    Haut Conseil de Sécurité : Rachad et MAK classés «organisations terroristes»    Eau : la poursuite de la distribution durant plusieurs mois tributaire de la disponibilité des ressources    Coronavirus: 208 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    EdF: Benzema, Di Meco comprend Deschamps    Paix en Libye: Boukadoum appelle le CPS de l'UA à unir ses efforts avec l'ONU    Médiateur de la République: fin de fonction de Karim Younes, nomination de Brahim Merad    JSMB - RCA, duel entre le leader et son dauphin    MCO-WAT en vedette    "Nous ne sommes pas encore qualifiés"    Algérie-Egypte: pour une coopération dans le domaine des micro-entreprises    Sous le sceau de la pandémie    La normalisation avec l'Etat d'Israël cautionne les crimes de l'occupant sioniste    Des directives pour parer à l'urgence    L'AC Milan freinée dans sa course à la LDC    Dimanche de penalties et d'accusations    Education: La révision des statuts des travailleurs débattue    «La prévention reste le meilleur moyen», selon le Pr Yacine Kitouni    Campagne de contrôle des motocyclistes    C'est parti pour les épreuves d'éducation physique et de sport (EPS)    Sous le thème «Musée et Mémoire. Les objets racontent votre histoire»    Pierre Augier, Mouloud Mammeri, Frantz Fanon, Germaine Tillon et beaucoup d'autres    Les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Une autre nuit d'horreur à Ghaza    Un fonds spécial pour l'argent détourné    "Des labos d'analyses seront installés dans les aéroports"    Un vrai casse-tête    Découverte de la galère portugaise    Qui part, qui reste ?    L'EXAMEN DU DOSSIER DE LOUNÈS HAMZI DE NOUVEAU REPORTE    38 hirakistes condamnés de 6 à 18 mois de prison ferme    "Faire obstacle aux discours haineux"    Les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupant sioniste    Le parti de "Sawt Echaâb" plaide pour une solidarité mondiale avec la Palestine    Inauguration de l'exposition "expressions artistiques de terre et de feu"    Le dénuement du portemonnaie    Hydrocarbures: Sonatrach signe avec le norvégien Equinor    Une solution pour Ghaza !    Samir Hadjaoui est décédé    Une loi «spécifique et exhaustive»    La communication fait défaut    Les indépendants chez Charfi    Les mercenaires de la politique    Début des vaccinations à grande échelle en Afrique du Sud    Cinq terroristes présumés tués près de la frontière algérienne    De quoi sera fait l'après-Covid?    Frida à l'affiche    Boudjima renoue avec le Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Real - Perez : "Certains ont des privilèges qu'ils ne veulent pas perdre"
Publié dans Le Buteur le 22 - 04 - 2021

A l'occasion d'un entretien accordé à la Cadena Ser, Florentino Pérez a assuré mercredi soir que la Super Ligue n'était pas morte malgré le désistement de la majorité des clubs dits fondateurs (Chelsea, Liverpool, Arsenal, Manchester United, Manchester City, Tottenham, Inter, AC Milan) :
"Pour le moment, personne n'a quitté la Super Ligue. Personne n'a payé la pénalité pour le faire. A combien s'élève-t-elle ? Je ne le dirai pas. On ne se précipite pas pour sortir d'un tel projet", explique le patron du Real Madrid, toujours convaincu que son projet est le bon pour l'avenir du football européen. "Les supporters du Real ne sont pas idiots. Si vous leur dites que chaque milieu semaine, nous jouerons contre des grandes équipes, je suis sûr qu'ils nous suivront". "Je ne me sens pas seul, assure Pérez. J'ai parlé trois fois avec Agnelli aujourd'hui (mercredi). J'ai discuté avec Joan Laporta (président de Barcelone) et bien sûr qu'il reste dans le projet. Il y a eu une réaction (au projet) qui n'est pas normale".
Le roi du BTP fustige par ailleurs l'attitude d'Aleksander Ceferin et l'UEFA. "Je n'ai jamais vu une agressivité aussi forte que celle du président de l'UEFA. Cela a été orchestré. Des menaces et des insultes. Comme si on avait tué quelqu'un. Certains ont des privilèges qu'ils ne veulent pas perdre (...) On nous a abattus avec une agressivité terrible. Ils nous attendaient (au tournant). Quand tout cela sera passé, nous verrons ce qui arrivera. Les clubs vont perdre plus de 2 milliards d'euros."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.