Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il a fait son choix: Senhadji : «Belmadi par son discours fait de nous des joueurs plus que motivés »
Publié dans Le Buteur le 01 - 02 - 2021

A peine 23 ans, le jeune défenseur central algérien du PFK Montana, Ligue professionnelle bulgare, Rayan Senhadji, n'a qu'un seul objectif dans sa tête : briller encore avec son équipe pour espérer progresser et forcer l'admiration du sélectionneur national Djamel Belmadi. Ce robuste arrière central de 1 m 90 qui enchaine les matchs cette saison nous parle de ses exemples en équipe d'Algérie et des événements références qui l'ont rendu fou des Verts.
Tout d'abord, si vous voulez bien retracer votre parcours jusqu'ici ?
J'ai commencé à jouer au foot à l'âge de 10 ans dans un petit club de la région lyonnaise. Après, j'ai rejoint un club un petit plus huppé pour arriver à 15 ans au centre de formation du FC Sochaux Montbéliard où j'ai gagné la Coupe Gambardella en 2015 avec les U19. J'ai signé une licence professionnelle avec mon club formateur en 2016 et j'ai terminé mon contrat en 2020. Maintenant, j'évolue à PFK Montana en Bulgarie depuis l'été passé.
Ça se passe comment pour vous avec votre nouvelle équipe ?
Hamdoulillah, ça se passe très bien. Après un début difficile où j'avais besoin d'un temps d'adaptation, les choses se bien déroulées pour moi. Il fallait s'intégrer, apprendre la langue et tout pour revenir en force. J'ai aussi bénéficié d'une bonne préparation d'avant-saison. Je suis donc resté pendant trois ou quatre matchs avant de m'imposer et enchainer un maximum de rencontres.
Coach Belmadi entend élargir sa manœuvre de choix, vous qui êtes en Bulgarie, avez-vous cette motivation d'intégrer la sélection algérienne ?
C'est un objectif. Je n'ai que 23 ans. Après, comme tout joueur qui possède la nationalité algérienne, le rêve est d'apparaitre un jour dans la liste du sélectionneur national. La sélection algérienne est une référence. Aujourd'hui on est respectés partout dans le monde. Quand on parle de l'Algérie, tout le monde a peur, croyez-moi. Après, pour le moment, je sais que je dois travailler dur et enchainer les performances pour y arriver, Inch'Allah.
Plusieurs joueurs en Algérie et partout en Europe sont pressentis renforcer la sélection, cela vous fait quoi ?
C'est une grande motivation pour tous les joueurs algériens effectivement. Le discours du coach Djamel Belmadi est très clair, il faut avoir du temps de jeu et être performant dans son club pour espérer postuler à une convocation en sélection. Avec le temps ça va venir Inch'Allah. J'espère avoir la même carrière qu'un Rais Mbolhi qui est passé par le Levski Sofia pour atteindre ses objectifs, à savoir gagner une CAN avec l'Algérie et jouer deux phases finales de Coupe du monde. A moi de faire mes matchs en club et le reste viendra.
Donc pour vous l'Algérie c'était un choix naturel...
J'ai grandi dans une famille qui aime beaucoup la sélection nationale. J'ai hérité l'amour du pays et de l'Equipe nationale de mes parents, donc je n'ai qu'une seule chose dans ma tête, jouer pour l'Algérie. Lorsque vous voyez ce que la sélection a réalisé lors des éliminatoires CM 2010 contre l'Egypte et la sacre de l'EN face au Sénégal en finale de la CAN 2019, vous ne pouvez penser à porter un autre maillot que celui de l'Algérie. C'est franchement une grosse fierté. Ces deux évènement- là m'ont beaucoup marqué.
Vous avez des exemples à suivre en sélection, on pense peut-être à Slimani, Mahrez, Feghouli...
Bien sûr se sont des références mais j'ai surtout des idoles plutôt dans mon poste en défense centrale, à l'image de Rafik Halliche par exemple. C'est quelqu'un qui mouillait le maillot quitte à finir le match l'arcade ouverte. C'est un exemple de combativité, de sérieux et de dévouement pour la sélection. À l'image aussi de Feghouli en Coupe du monde 2014 qui avait joué le crâne ouvert et le bandeau sur la tête pendant tout le match. C'est des joueurs avec cette mentalité-là qui m'ont plus donné cet amour de la sélection algérienne. Il y a aussi Ryad Boudebouz qui est un exemple. Regarder son poster géant au centre de formation à Sochaux avec le maillot vert de l'Equipe nationale est aussi une grande fierté.
Vous êtes de quelle région en Algérie ?
Je suis du côté de Tizi Ouzou. Mon papa est de Tizi et ma maman est de Béjaïa.
Un dernier mot ?
Un grand salam à tous les Algériens partout dans le monde. Inch'Allah Kheir pour notre pays. J'espère un jour faire partie de cette liste du coach Belmadi pour pouvoir honorer les couleurs de l'Algérie.
Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.