SEAAL : Vers la non-reconduction du contrat avec le partenaire français    Extension du tramway-Constantine: lancement des essais techniques de la 2e tranche    8 con seils pour améliorer sa santé mentale    Accidents de la route : Campagne de sensibilisation aux Sablettes    Nouvelles attaques de l'Armée sahraouie contre des positions des forces d'occupation marocaine    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Tizi-Ouzou: Marche des travailleurs de l'ETRHB    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    Ligue 1 - Mise à jour: Le CRB en examen à Bordj    Le procès en appel de Karim Tabou reporté au 28 juin    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Crise sanitaire: L'immunité collective fait encore parler d'elle    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    La dernière ligne droite    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Une grande voix du style assimi s'éteint    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    6 ans de prison pour deux anciens DG    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Irak veut affronter l'Algérie le 27 mai
Publié dans Le Buteur le 17 - 05 - 2013

Moucharafou (Pdt. de la Fédération béninoise de football) au Buteur : «Les Algériens sont mes amis, comment pourrai-je leur promettre l'enfer ? »
Selon une source digne de foi et très proche de la Fédération algérienne de football, on croit savoir que cette dernière a reçu hier une proposition émanant de la Fédération irakienne de football, l'invitant à la tenue d'un match amical entre les sélections des deux pays, pour le lundi 27 mai prochain. Une rencontre qui se tiendra dans la province d'Arbil, qui fait partie de la région autonome du Kurdistan, au nord du pays, ou bien à Dubaï aux Emirats arabes unis. La fédération irakienne, qui cherche actuellement un sparring-partner pour sa sélection, qui affrontera le 4 juin prochain, la sélection d'Oman, pour le compte des éliminatoires du Mondial 2014, souhaite donc livrer un match face aux Verts qui, rappelons-le, débuteront le 24 mai leur stage à Sidi Moussa.
La fédération irakienne s'engage à prendre en charge tous les frais et propose 70.000 dollars à la FAF
Afin de convaincre la fédération algérienne d'accepter leur proposition, les responsables de la fédération irakienne auraient, selon nos informations, assuré à leurs homologues algériens, que les frais de déplacement ainsi que ceux d'hébergement seront pris en charge par la FIF, et qu'ils n'auraient rien à débourser durant leur séjour. Aussi, on croit savoir, qu'une somme de 70.000 dollars a été proposée à la FAF, au cas où elle donnerait son accord. Une façon pour les Irakiens d'obtenir une réponse favorable très rapidement, sachant qu'ils s'y sont pris très tardivement.

Vahid refusera sans aucun doute
Pour l'heure, on ne sait pas quelle a été la réponse de la Fédération algérienne au sujet de cette proposition, mais ce qui est quasi certain, c'est que ce match amical n'aura pas lieu, du moins, à cette date du 27 mai, proposée par la FIF. En effet, il est très peu probable que le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, accepte de disputer cette rencontre quatre jours seulement après le début du stage et surtout, cinq jours avant le match face au Burkina Faso.
En plus de ça, le groupe ne sera pas encore au complet, puisque beaucoup de joueurs seront encore concernés par des matchs avec leurs clubs respectifs.
Même l'équipe A' ne pourra pas le jouer
La fédération algérienne aurait pu trouver une solution, en proposant à son homologue irakienne, son équipe A', mais même cette idée ne pourra pas être possible, puisque comme tout le monde le sait, la bande à Toufik Korichi disputera, 48h plus tôt, un match amical face à la Mauritanie, au stade Mustapha-Tchaker de Blida.
Les deux parties pourraient s'arranger pour programmer ce match à une autre date, peut-être en août ou bien en novembre, si l'EN ne sera pas concernée par les barrages qualificatifs au Mondial de l'an prochain.
--------
Moucharafou (Pdt. de la Fédération béninoise de football) au Buteur : «Les Algériens sont mes amis, comment pourrai-je leur promettre l'enfer ? »
Le très controversé président de Fédération béninoise de football, Anjorin Moucharafou, a accepté de répondre hier à notre appel, après plusieurs vaines tentatives. Le patron béninois a tenu à apaiser les choses, en nous affirmant que l'Algérie sera royalement accueillie à Cotonou. Moucharafou a ajouté qu'il n'a jamais déclaré qu'il allait faire vivre l'enfer à la sélection algérienne, lui qui assure entretenir d'excellentes relations avec le président de la Fédération algérienne, Mohamed Raouraoua, ainsi que plusieurs amis algériens.
«Les Algériens seront les bienvenus chez nous au Bénin. Le match se déroulera dans d'excellentes conditions et il ne se passera rien du tout. Les Algériens sont mes amis, comment pourrai-je donc leur promettre l'enfer ? C'est absurde.»
« Personne n'a le droit de parler au nom de la fédération béninoise »
Moucharafou nous a assuré qu'il n'a rien dit sur ce match Bénin-Algérie, et que tout ce qui a été rapporté par les médias de son pays, n'est pas du tout vrai. «J'ai été surpris de lire et d'apprendre surtout que j'aurai fait des déclarations incendiaires à l'encontre de l'Algérie. Ce n'est pas du tout vrai. Je n'ai pas accordé d'interview depuis plusieurs semaines et à aucun moment je n'ai évoqué ce match retour entre le Bénin et l'Algérie. Je dois vous dire que personne n'a le droit de parler au nom de la fédération béninoise, mis à part moi.»
« Ça ne reste qu'un match de football et que le meilleur gagne !»
Et d'ajouter :
«Je vous le dis une nouvelle fois, les Algériens seront royalement accueillis chez nous. La sélection algérienne ne manquera de rien et elle se sentira chez elle. C'est une promesse et soyez certains que je vais la tenir. Ce n'est qu'un match de football, entre deux pays amis. Que le meilleur gagne, c'est tout et j'espère que le fair-play régnera sur et en dehors du terrain. Evidemment, je souhaiterais que le Bénin remporte le match, mais sans recourir à des moyens extra-sportifs.»

« On a été bien reçus à l'aller et on fera en sorte de vous réserver le même accueil »
Moucharafou s'est aussi exprimé pour l'APS, où il a précisé que le Bénin saura remercier les Algériens, pour leur excellent accueil à l'occasion du match aller. «Nous n'avons à aucun moment eu l'intention de jouer au jeu de la provocation avec nos amis algériens. Ce n'est pas de la culture du peuple béninois. Il n'y aura pas d'enjeu économique au bout des 90 minutes. Les Algériens nous ont bien reçus à Alger, où nous n'avons manqué de rien, alors nous allons tout faire pour leur rendre la pareille», a-t-il conclu.
-------
Il a rencontré Raouraoua hier
Selon nos informations, on a appris que Moucharafou a rencontré hier le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, et les deux hommes auraient eu une discussion assez franche, au sujet des derniers problèmes rencontrés par la FAF, comme la réservation d'hôtel à Cotonou. Ce fut l'occasion aussi pour Moucharafou de rassurer le patron de l'édifice de Dély Brahim concernant les conditions sécuritaires pour ce match retour entre les deux sélections. Rappelons que les relations entre les deux fédérations avaient été coupées durant de longues semaines, suite notamment à ce problème de réservation, puisque la fédération béninoise avait refusé dans un premier temps de payer la moitié des frais de cette réservation.
------
Les Verts doivent faire attention
L'arbitre camerounais Alioum avantage les équipes qui reçoivent
Une statistique qui ne parait pas très importante, mais qui pourrait bien attirer l'attention des Verts. L'arbitre camerounais Sidi Alioum, désigné par la commission d‘arbitrage de la FIFA pour diriger le match retour Bénin-Algérie, du 9 juin prochain, avantage toujours les équipes qui reçoivent. Sur les 38 matchs qu'il a déjà arbitrés, seules deux formations ont réussi à gagner avec lui en dehors de leurs bases. Il s'agit de l'Egypte et du Club Africain en Champions League africaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.