Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Ouverture tous azimuts !    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    Le meurtrier de Djabanet-Lihoud placé sous mandat de dépôt    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Constantine: Deux morts et quatre blessés dans une collision    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les billets de 100, 50,10 et 5 DA retirés du circuit
Banque d'Algérie
Publié dans Le Maghreb le 03 - 12 - 2008


Dans le cadre de l'amélioration et du rajeunissement de la circulation fiduciaire, la Banque d'Algérie (BA) procède au retrait de la circulation les billets de banque issus des émissions des années 1964, 1970 et 1977. Le retrait en question concernera les billets de 100, 50, 10 et 5 DA, qui, à la faveur de cette décision, perdront leur valeur libératoire au 31 décembre 2008. La Banque d'Algérie, à cet effet, informe les détenteurs des billets concernés, qu'ils disposent d'un délai allant jusqu'au 31 décembre pour les échanger tout en précisant que ce dernier se fera sans formalités particulières auprès des guichets de cette banque, à travers son réseau réparti sur le territoire national. Ce retrait, en effet, s'inscrit dans le cadre du règlement n° 98-01 du 10 juin 1998 portant retrait de la circulation de ces billets de banque. Dans le cadre de la gestion de la circulation des billets et pièces, la Banque d'Algérie a déjà procédé à une substitution progressive et conséquente des billets objet du retrait au 31/12/1998. Ce qui signifie que le retrait de ces billets était prescrit il y a dix ans et de ce fait, les billets de 50 et 100 DA ont pratiquement disparu de la circulation. Les quelques billets de 100 DA, encore en circulation, sont généralement très détériorés. Dans ce contexte, il est nécessaire de signaler qu'au 31 décembre 2008 (soit au terme légal des 10 ans) ils n'auront aucune valeur transactionnelle pour l'achat de biens ou de services et ne seront plus acceptés par les banques. Selon la Banque d'Algérie, ce retrait a un caractère spécifiquement technique. Il s'agit, entre autres, de billets de banque, de la première et seconde série d'émission, qui ont plus de 30 et 20 ans d'âge. Les billets de banque de ces séries, actuellement en circulation, sont infimes par rapport à l'ensemble des billets en usage ainsi que l'état physique dégradante des billets encore en circulation. Les quantités imprimées et émises de ces séries de billets ont, pour une grande partie, été remplacées au fur et à mesure, dans le cadre du travail quotidien des guichets de la Banque d'Algérie, pour ce qui est des billets qui transitent par la Banque d'Algérie. Ces billets, pour rappel, ont été grandement remplacés par les émissions de la série 1980 et par la nouvelle circulation de billets et pièces de la dernière émission de monnaie de la série 1992, notamment par les billets et pièces de 100 DA, 50 DA, 20 et 10 DA. Dans le même contexte, il convient de rappeler que Mohamed Laksaci, gouverneur de la Banque d'Algérie, qui répondait à une question d'un député devant l'Assemblée populaire nationale (APN), au mois d'octobre dernier, avait déclaré qu'une opération de renouvellement des billets de 200DA a été décidée par l'institution qu'il dirige et ce, suite aux réclamations des citoyens. Selon lui, ces billets sont autant défectueux car ils circulaient hors de la banque. Ainsi ils échappaient à tout traitement de rafraîchissement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.