APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Raison d'Etat    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Projets d'infrastructures sportives en souffrance à Alger    CAN 2019, Groupe C Algérie 2 - Kenya 0 : Débuts réussis pour la sélection algérienne    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Création d'une commission spécialisée en vue des JM-2021    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Côte d'Ivoire : Scandale des 18.000 tonnes de riz avarié importé de Birmanie    Secteur de l'hydraulique à Mostaganem : Une enveloppe de 5,5 milliards DA pour financer cinq projets    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Karim Ziani (Orléans) raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs, les priorités    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    La nécessaire diversification énergétique    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    Le Sénat examine le dossier Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    Les Algériens suffoquent !    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    ALGERIE TELECOM : L'ex-PDG devant le procureur jeudi prochain    ACCUSES D'ENGENDRER DE GRAVES DOMMAGES POUR LE PARTI : Ould Abbes et Bouchareb indésirables au FLN    REMISE EN LIBERTE LOUISA HANOUNE : Une nouvelle demande introduite par les avocats    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Premiers incidents post-congrès    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    CAN-2019: Maroc 1 - Namibie 0 - Les Marocains ont sué    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Est-ce qu'il y a vraiment des réductions ?
Les Soldes en Algérie
Publié dans Le Maghreb le 13 - 01 - 2009


C'est parti pour les soldes d'hiver en Algérie. A partir du lundi prochain et pendant dix jours, les magasins pourront faire leurs habituelles promotions d'hiver. Avec l'économie de marché puis la mondialisation suivie d'un imaginaire fécond ont, en effet, fini par faire adopter à distance les soldes comme un mode de consommation à part entière. Pour des consommateurs aux regards constamment rivés sur l'évolution des mœurs de consommation en Occident, les soldes ne semblent pas, en effet, être une découverte. Ce qui est, par contre, de l'ordre de l'initiation, c'est la pratique des soldes. Actuellement, la Direction du commerce procède à la réception et l'étude de dizaines de demandes émanant de commerçants de détail qui veulent solder leurs marchandises durant cette période. Leur nombre oscille entre 50 et 60 commerçants, dont la majorité sont spécialisés dans la vente des effets vestimentaires. Toutefois, et en dépit des campagnes de sensibilisation lancées chaque année par la Direction du commerce de la capitale, notamment en ce qui concerne le respect des périodes de soldes arrêtées par les pouvoirs publics, ce secteur demeure caractérisé par une anarchie totale. La majorité des commerçants qui, pour leur part, connaissent à peine le principe général de cette loi, décrètent une période de soldes pour une durée indéterminée, autrement dit jusqu'à épuisement des marchandises, et appliquent les prix qui les arrangent. Pas d'affichages conformes et des prix et des niveaux de remises aléatoires. En plus, les soldes à l'algérienne n'ont concerné, jusque-là, que le vestimentaire et la chaussure. L'électroménager, l'électronique, l'ameublement, l'informatique, les bijoux… sont exclus. A l'inverse, l'habillement est entré dans le cycle des collections (automne/hiver, printemps/été) et les revendeurs sont contraints de renouveler sans cesse leurs stocks sous peine de disparaître. En Europe, chaque commerçant dispose de deux semaines supplémentaires pour des soldes libres tout au long de l'année. Ces périodes de soldes libres doivent, toutefois, s'achever au moins un mois avant celles des soldes d'hiver ou d'été. Ces pratiques sont loin d'être applicables en Algérie. D'ailleurs, certains magasins ont déjà commencé à baisser leurs prix dès le mois de décembre dernier. D'autres attendent la fin de l'hiver pour baisser leurs prix. Ces ventes à prix réduit stimulent, à vrai dire, les chiffres de ventes des commerçants et leur permettent d'écouler leurs anciens stocks. Pour leur part, les franchisés font tout ce qu'ils peuvent pour s'attirer la confiance des clients. Les magasins, qui vendent des marques connues, fleurissent dans toute l'Algérie, et certains d'entre eux proposent des baisses de prix pouvant aller jusqu'à 70%. Le nombre de chaînes de prêt-à-porter se comptaient sur le bout des doigts, il y a quelques années. Ils sont une centaine aujourd'hui, à l'image de Celio, Adidas, Mango, Kiabi, Complice, Puma, Dixit….etc. Et pour ceux qui disposent de budgets limités mais cherchent des articles de marque, ces soldes sont du pain béni. Une chose est sûre, les directions du contrôle des prix (DCP) seront mises à rude épreuve pour contrôler les opérations pendant cette période. Le commerçant est tenu de déposer, apurée par le directeur du commerce de la wilaya territorialement compétente, une déclaration comportant la copie du registre du commerce ou le cas échéant la copie de l'extrait du registre de l'artisanat et des métiers, la liste et les quantités des biens devant faire l'objet des ventes en solde, l'Etat reprenant les réductions de prix à appliquer ainsi que les prix pratiqués auparavant. Autrement, des procès-verbaux d'infraction à la loi lui seront dressés. Adnane Cherih

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.