Les promotions aux postes supérieurs tiennent en compte le principe d'égalité entre les enfants des différentes régions du pays    Journée internationale des mathématiques : L'USTHB rend hommage au Pr Khelladi    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Voici les pays qui mènent la course    Peugeot dévoile son nouveau "lion"    Londres "suit de près" la situation au Sahara occidental    L'ALPS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    LIGUE 1 : RCR – USMBA délocalisé à Chlef    Denis Lavagne. Entraîneur de la JS Kabylie : «Le plus dur reste à faire»    Ligue des champions d'Afrique (Groupe D) : Le Mouloudia dès aujourd'hui au Sénégal    Al-Hilal Soudanais ce matin à Alger    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Madaure, cité savante, site ignoré    Al-Tiba9 abrite les œuvres d'une dizaine d'artistes internationaux    La révolte du désespoir    Quartier Harraga à Bordj El Kiffan : Les habitants organisent des actions de volontariat    JM Oran-2022: prise en charge par le MJS des programmes de préparation de 325 athlètes    Indispensable neutralité    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    La brindille que tu méprises t'éborgnera    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    Une Fédération pour les énergies renouvelables    Tout est sous contrôle    La 2A devient GIG-Algeria    10.000 logements à la clé    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    L'accord maroco-européen en question    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie leader de l'énergie en Méditerranée
Avec des capacités de production pétrolière de 1,7 million de barils/jour
Publié dans Le Maghreb le 17 - 05 - 2009


L'Algérie est en passe de booster sa production pétrolière. L'objectif visé par la stratégie mise en place est d'atteindre une production de 1,7 million de barils par jour, alors qu'elle est de 1,4 million de barils actuellement. Cette ambition a été aisément mise en avant par le P-DG de la compagnie pétrolière nationale qui a déclaré récemment à la presse en faisant savoir que «nous visons un objectif de 1,7 million de barils/jour de pétrole à moyen terme». Pour ce faire, le partenariat entre Sonatrach et les compagnies pétrolières internationales joue un rôle déterminant. Ces dernières sont nombreuses, en effet, à s'engager, ces dernières années, dans des projets d'intensification de la production des champs pétroliers au sud du pays. Ce qui reflète, à titre d'exemple, par les multiples gisements découverts en partenariat et non encore exploités, à l'exemple de celui d'El Merk, situé dans le bassin de Berkine, au sud-est. Celui-ci produira plus de 100 000 barils/jour de pétrole à l'horizon 2012. La compagnie américaine Anadarko, associée à l'italien ENI et au danois Maersk, a découvert quatre gisements sur le périmètre, entre 93 et 98. La compagnie américaine Anadarko détient le gros des intérêts dans ces champs. Cette compagnie exploite, avec les mêmes partenaires et avec Sonatrach, le pôle pétrolier de Hassi Berkine (gisement de HBNS, HBN et champs satellites) dans le bassin de Berkine, dont la capacité de production est de 300 000 barils/jour de pétrole. Elle a des intérêts dans le gisement d'Ourhoud, également en exploitation, situé dans le même bassin, d'une capacité de 230 000 barils/jour. Le champ d'El Merk sera développé en synergie avec les gisements de Menzel Ledjmet, au sud-est du pays, découverts par la compagnie américaine Burlington Resources (associée au canadien Talisman). L'américain Conoco Philips, en rachetant Burlington Resources, a pris pied dans ce champ. Son plan de développement prévoit une production de plus de 30 000 barils/jour d'huile. La croissance de la production algérienne est tirée par Anadarko, Conoco Philips, ENI, entre autres. La compagnie italienne ENI est également en train de renforcer sa position sur le marché algérien. Elle dispose, après Anadarko, des plus gros intérêts pétroliers en Algérie. Elle exploite principalement les gisements de Bir Rebaâ, en association avec Sonatrach, de Rod avec la compagnie australienne BHP, situé dans le bassin de Berkine. Le rachat de la compagnie canadienne Fit Calgary FCP lui ouvre les gisements de Menzel Ledjemet et de Central Area Field Complex. Le plan de développement de ces champs prévoit une production de plus de 8 000 barils/jour d'huile à moyen terme, soit à l'horizon 2012. La part des compagnies étrangères est, en moyenne, de 30% de la production, le restant revenant à la compagnie pétrolière nationale. Il faut dire que la démarche des responsables du secteur pétrolier en Algérie est beaucoup plus motivée par la conjoncture actuelle, étant donné que la mise en service de ces gisements pétroliers, à l'horizon 2012-2013, interviendra dans une période qui sera marquée par une nette explosion des exportations de gaz, de condensat et de GPL (gaz propane liquéfié). Ces perspectives conforteront donc la position de l'Algérie à moyen terme en tant que quatrième producteur de pétrole à l'échelle africaine et premier exportateur et producteur à l'échelle méditerranéenne. M. Amani

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.