CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    OL : Slimani s'enflamme pour Rayan Cherki    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Moteurs électriques : les 5 variantes    Un recyclage de nouvelle génération    Le rôle de la cité scientifique de Boumerdès dans la récupération de nos richesses en hydrocarbures    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Distribution prochaine de 154 LPA    Plusieurs maisons menacent effondrement    Droit d'inventaire vs changement de serrures    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    185 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    Sabri Boukadoum: Envoi de troupes en dehors des frontières, des «rumeurs infondées»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le projet de voie ferrée Tabia-Mecheria-Béchar achevé avant fin 2009
Développement du transport ferroviaire dans le sud du pays
Publié dans Le Maghreb le 31 - 10 - 2009


Le ministre des Transports, Amar Tou, a effectué, mercredi, une visite de travail dans la wilaya de Béchar, où il a inspecté le projet de la voie ferrée Tabia-Mecheria-Béchar sur une distance de 580 km qui, a-t-il déclaré, sera achevé avant la fin de l'année. En ce moment, il ne reste à finaliser que 62 km des travaux de cette voie ferrée, et à partir du mois de janvier 2010, un train de service (draisine) effectuera un voyage d'essai de Tabia, dans la wilaya de Sidi-Bel-Abbès jusqu'à Béchar, sur une distance globale de 580 km, a précisé le ministre à l'issue d'une séance de travail tenue à Oued-Lakhdar, localité à la limite territoriale des wilayas de Béchar et Naâma. Cette réalisation constitue une très grande étape dans la modernisation et le développement du transport ferroviaire dans le sud du pays, appelé à se renforcer, dès 2014, par le lancement des travaux du tronçon Ghardaïa-Menia-Timimoun, et Beni-Abbes- Abdla-Béchar, au titre des grands chantiers stratégiques du pays projetés dans le cadre du programme du président de la République. Auparavant, Amar Tou a visité des sites du chantier sur le tronçon Bouaiche-Oued-Lakhdar en passant par Béni-Ounif, sur une distance de 85 km, ainsi que les chantiers de la gare ferroviaire de cette ville frontalière dont le taux d'avancement des travaux est jugé important par les responsables du secteur de la wilaya de Bechar. Aussi, l'autre étape de la visite de travail du ministre de Transport dans la wilaya de Béchar, concerne l'inspection du chantier de réalisation d'une gare routière qui s'étend sur une superficie de 15 977 m2 dont 4 200 m2 bâtis, avec un bâtiment voyageurs à deux niveaux. Le projet qui est en phase de réalisation à 13%, coûtera plus de 299 millions DA. Il a été confié à une entreprise nationale pour un délai de travaux de 22 mois. De plus, cette gare routière, d'une capacité d'accueil de 300 bus par jour, soit 15 000 voyageurs par jour, disposera de 09 quais d'embarquement, 04 quais de débarquement, 15 autres de transit et 8 pour les réservations et les attentes. Toujours à Béchar, le ministre des Transports s'est également enquis de l'avancement des travaux de la gare de marchandises située au nord-ouest de la ville et dont la réalisation est confiée à une entreprise étrangère. Amar Tou a, par ailleurs, procédé à l'installation du nouveau directeur général de la nouvelle entreprise de transport urbain (ETU) de Béchar, qui sera prochainement destinataire d'une vingtaine de bus pour assurer le transport urbain a l'intérieur de la ville de Béchar dépourvue de ce type de prestations. Le ministre des Transports poursuit sa visite de travail par l'inspection de plusieurs projets dans la wilaya limitrophe de Naâma. En effet, les travaux du projet de voie ferrée traversant la wilaya de Nâama sur 240 km tirent à leur fin, a affirmé, Amar Tou. Un tronçon de 24 km seulement constitue les travaux restants du projet, a précisé le ministre, en exhortant les entreprises réalisatrices à accélérer la cadence pour rattraper le retard accusé dans les meilleurs délais. Le ministre des Transport a, dans ce cadre, appelé l'entreprise étrangère chargée de certains tronçons du projet situés au sud de la wilaya à organiser ses chantiers de façon à livrer à temps les traverses en béton pour procéder à la pose des rails dans un délai n'excédant pas un mois. Toujours à Naâma, le ministre des Transports a effectué un déplacement par train d'essai sur la ligne reliant la localité de Hedjerat Lemguil à la commune de Djenène Bourezg sur 18 km, avant de s'arrêter aux sites de Foum El-Kheneg et la localité de Meghrar, compris sur le tracé de la voie ferrée, et d'inspecter un tronçon du rail à trois voies au pied de la chaîne montagneuse, l'une des parties complexes du projet à l'origine du retard accusé. M. Tou a, en outre, inspecté le projet d'un tunnel à l'entrée sud de la ville de Aïn-Sefra, confié à une entreprise nationale et dont les travaux se heurtent à une contrainte de sol argileux. Plusieurs installations ferroviaires et autres projets relevant du secteur des transports figurent au programme de la seconde journée de la visite de travail de Amar Tou, jeudi, dans la wilaya de Nâama. Nassim I.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.