«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN et le RND, deux concurrents potentiels
Les élections sénatoriales s'ouvrent aujourd'hui
Publié dans Le Maghreb le 29 - 12 - 2009


Les élections sénatoriales auront lieu aujourd'hui, cinq partis politiques figurent sur la liste électorale. Il s'agit du FLN, du RND, du MSP, du RCD et enfin du FNA qui a décidé, pour la première fois, de prendre part au scrutin.Si le RCD et le FNA refusent de contracter des alliances, le Parti des travailleurs (PT) et le RND vont peaufiner l'accord politique au terme duquel les élus du PT soutiendront les candidats RND lors des sénatoriales. La secrétaire générale du PT, qui a réuni récemment les élus de la wilaya d'Alger, a motivé le choix du RND par l'acceptation de la formation d'Ouyahia de certaines conditions que le FLN avait refusées sans compter que ce dernier aurait formulé sa demande plus d'un mois après le RND. Le PT offre donc ses services au RND dans au moins 26 wilayas. Ainsi, le RND va se positionner en un véritable concurrent du FLN au renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation.La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Mme Louiza Hanoune, a affirmé, il y a quelques jours que "l'accord politique" conclu avec le Rassemblement national démocratique (RND) traduit "l'indépendance" de son parti. Cet accord prévoit le vote des élus locaux du PT en faveur des candidats du RND lors des élections pour le renouvellement de la moitié des membres du Conseil de la Nation. Dans son allocution d'ouverture de la session ordinaire du comité central du parti, Mme Hanoune a précisé que cet accord articulé autour de 9 points, "reflète également les préoccupations relatives à la situation politique que vit l'Algérie". Après avoir réaffirmé que l'accord avait été conclu "avec un parti national algérien", Mme Hanoune a indiqué que le RND avait établi un premier contact avec son parti, le 20 juin dernier, sur la possibilité de conclure cet accord, suivi d'un autre contact en septembre dernier.Le FLN occupait, la première place au sein de la Chambre haute. Mais avec l'alliance du PT et le RND, le FLN perd de l'avance. D'ailleurs on se rappelle que les deux partis de l'Alliance, à savoir le FLN et le RND, n'ont cessé de draguer ouvertement le parti de Mme Hanoune pour l'intérêt et la place qu'il occupe dans bon nombre de wilayas. Après moult réflexions, le PT a choisi de s'unir avec la formation d'Ahmed Ouyahia en soutenant ses candidats dans toutes les wilayas du pays, à l'exception de la capitale où la SG du PT a demandé à ses élus de soutenir le candidat du FLN. Ainsi, un accord politique a été donc signé entre les deux partis politiques (RND et PT). Par conséquent, le RND va améliorer son score et va, probablement, à la quête d'autres voix pour renforcer sa position au sein du Sénat. Louisa Hanoune explique son choix pour le RND par le rapprochement des points de vue autour de plusieurs questions et principes, notamment en ce qui concerne le développement socioéconomique.A noter d'autre part que " le Front des Forces Socialistes ne prendra pas part aux élections sénatoriales et ne cautionnera aucune candidature même si des bruits font état de tentatives d'amadouer nos élus par certaines formations politiques", a déclaré récemment, Djamel Bahloul, secrétaire national du FFS. Nassima B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.