L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Nouveau look et plus de puissance    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    20 porteurs de projets innovants sélectionnés    Makri brandit la charia    Le procès de l'ancien directeur de l'agence foncière reporté    9 décès et 475 nouveaux cas en 24 heures    Sétif-confinement partiel dans 18 communes: veiller à l'approvisionnement du marché    "Le projet ne répond pas aux exigences du hirak"    Minurso: l'Afrique du Sud regrette l'absence d'un mandat étendu aux droits de l'Homme    Affaire Tahkout : poursuite du procès avec l'audition d'autres accusés et des parties civiles    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Le Président Tebboune présente ses condoléances à la famille de l'avocate Terrafi Yasmine    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Signature d'une convention entre le ministère des Affaires religieuses et l'ONPLC    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Les 13 manifestants acquittés    Complexité insurmontable ?    Tiaret: Près de 1.800 logements attribués    Sidi Bel-Abbès: Les blouses blanches descendent dans la rue    DENSIFICATION    Abdelhak Lamiri: «L'idée de relance de l'économie n'a jamais vu le jour»    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Institut Cervantès: Un riche programme éducatif et culturel pour juillet    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Près de 300 migrants interceptés par la Turquie    Un sixième centre de dépistage mis en service à Oran    Les commerçants tirentla sonnette d'alarme    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    "Le 7e art a permis un changement profond dans les révolutions"    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    La Juventus pied au plancher, la Lazio au rattrapage    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le ministre des sports répond a Taoufik Makhloufi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baisse de 1,6% de l'indice des prix à l'importation
En comparaison à l'année précédente
Publié dans Le Maghreb le 01 - 02 - 2011

Au moment où les exportations de l'Algérie ont connu une légère hausse, l'indice des prix à l'importation de marchandises, quant à lui, a enregistré une baisse de 1,6% au cours des neuf premiers mois de 2010 par rapport à la même période une année auparavant, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Selon cet organisme, cette baisse qui n'a pas touché tous les groupes des importations est plus prononcée pour les groupes "biens de consommation non-alimentaires avec un pourcentage de -28,7%. Quant au groupe des "produits bruts", il connaîtra une baisse de -21,5%. Le groupe "alimentation, boissons, tabacs" le sera à -6,7% et le groupe des "demi-produits" avec -1,7%. Pour rappel, le groupe des biens de consommation non-alimentaires est constitué essentiellement des médicaments, véhicules et accessoires, réfrigérateurs et congélateurs, etc. Quant au groupe alimentation, boissons, tabacs, il regroupe notamment les céréales, semoule et farine, laits, produits laitiers, sucres, café et thé. L'ONS notera, en outre, des augmentations de prix à l'importation pour les groupes "équipements agricoles" avec 27,9%, et pour les "équipements industriels" avec 7,8%. Il s'agira des équipements nécessaires aux transports de personnes et de marchandises, aux industries de turbines et turboréacteurs, de pompes, d'articles de robinetterie et de transformateurs électriques.
Le groupe des "matières premières, énergies et lubrifiants", qui regroupe notamment des huiles, goudrons, hydrogène et gaz rares, hydrocarbures acycliques, a connu également une hausse de 6,2%. En glissement annuel, les baisses des prix ont été observées pour les mois de janvier (8,6%), mars (6,2%), mai (7,6%), juin (5,8%) et juillet (11,7), tandis que des hausses ont été enregistrées aux mois de février (4,3%), avril (1,5%), août (7,7%) et septembre avec une hausse de 15,6%, ces deux derniers mois ayant coïncidé avec le mois de Ramadhan et la Fête de l'Aïd, rappelle-t-on. En valeur courante, les importations de marchandises ont enregistré une baisse de 0,6% au cours de la période de référence par rapport à la même période 2009, totalisant ainsi 2 198,3 milliards de dinars contre 2 186,2 milliards de dinars, déclare l'ONS. Par groupe de produits, la plus forte augmentation en valeur a été enregistrée par les groupes "équipements agricoles" avec 54,5%, les "matières premières, énergie et lubrifiants" (37,5%) et produits bruts (7,4%). Mais, appuie l'ONS, ces augmentations n'ont pas de conséquences majeures sur le total des importations, compte tenu de leur faible poids dans la structure, respectivement 1%, 5,4% et 0,3%, précise l'organisme. En revanche, des baisses en valeurs courantes sont enregistrées pour les groupes d'utilisation "biens de consommation (-6,4%), "demi-produits" (2,5%), "alimentation, boissons, tabacs" (-1,8%), "équipements industriels" (-1,5%), relève l'ONS. En matière de répartition des importations de marchandises par zone géographique, l'ONS relève la part prépondérante de l'Union européenne (UE) avec 50,4% de la valeur globale des importations avec 1 102,8 milliards de dinars, même avec une baisse de 4,8% par rapport aux neuf premiers mois 2009 (1 154,7 milliards de dinars). En outre, la même source a indiqué que l'Asie reste le premier concurrent de l'UE. Cette tendance est due, essentiellement aux avantages en termes de prix à l'importation tirés des pays d'Asie qui restent plus attractifs que ceux des pays européens, ce qui explique d'ailleurs la hausse des importations en provenance de l'Asie, puisque leur part continue à augmenter pour atteindre 24% durant les neufs premiers mois de 2010. En valeur courante, les importations de marchandises asiatiques sont passées de 502,5 milliards de dinars durant les neufs premiers mois de 2009 à 524 milliards de dinars en 2010, en hausse de 4,3%, précise l'Office national des statistiques. Par ailleurs, les autres pays d'Europe représentent 7,6% des importations totales, l'Amérique latine (6,4%), l'Amérique du Nord (5,9%), les pays arabes (2,8%), et les pays du Maghreb (1,2%) et les pays d'Afrique 1,1%, ajoute l'ONS. L'évolution globale des volumes importés lors des neufs premiers mois de 2010, et par rapport à la même période de 2009, est de 1%, ajoute l'ONS. L'IVU a enregistré un recul de 2,2 % en 2009, soit la première baisse après des hausses successives depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.