Les supporters algériens débarquent en Egypte    Les mises en garde de Gaïd Salah    De nouveaux noms transmis à la Cour suprême    Louisa Hanoune reste en prison    Des opposants accusent Sidi Saïd de vouloir renouveler son mandat    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    La rapporteuse de l'ONU demande une enquête sur "MBS"    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    L'Egypte accuse l'ONU de vouloir politiser le décès    Proposition de sortie de crise    Un mois pour reconquérir les Pyramides !    Que le spectacle commence !    Des arbitres européens pour superviser la VAR    Des finales explosives et des hommages    Le procès de Kamel Chikhi reporté au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    ACTUCULT    Le single de son album posthume depuis hier sur Youtube : Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Exposition de Nawel Harkat à Constantine    Quand les oligarques et leurs mentors auront rejoint la prison d'el harrach, que restera-t-il à entreprendre en toute urgence !    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    MC Oran: Chérif El-Ouazzani grince déjà des dents    La Cour suprême ordonne le réexamen de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    Une bien triste leçon égyptienne    De l'éthique du personnel politique    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pénurie par-ci, et avaries par-là
Médicaments
Publié dans Le Maghreb le 05 - 02 - 2011

Pendant que quelque 230 médicaments restent introuvables, les officines pharmaceutiques croulent sous le poids des produits pharmaceutiques périmés. Selon le représentant du Syndicat national algérien des pharmaciens d'officines (Snapo), le Dr Fayçal Abed, qui s'est exprimé en marge de la 1ère Conférence nationale sur la politique de santé, " les officines en sont pleines et c'est devenu un véritable danger pour la population ".
La wilaya d'Alger, sans la nommer aurait, selon ce syndicaliste de la SNAPO qui a soulevé ce problème aux autorités compétentes, " refuse d'incinérer ces produits dans les incinérateurs des hôpitaux ". Cependant, c'est cette pénurie de médicaments, dont 170 seraient nécessaires aux malades chroniques, qui est alarmante. Ces médicaments qui ne figurent pourtant pas sur la liste des 101 médicaments produits en Algérie et interdits d'importation, " demeurent introuvables " dans certaines officines du pays, soutiennent les syndicats et associations activant dans le secteur, qui affirment qu' " Il y a une pénurie dans l'approvisionnement des officines en médicaments dont certains de première nécessité ". Le Dr Fayçal Abed a expliqué aussi cette rupture de médicaments, par une mauvaise gestion dans la distribution, notamment " l'acheminement des médicaments " qui ne " se fait pas dans certaines officines dans des régions éloignées du pays ". L'on décompte, selon le conférencier, l'existence de près de 9000 officines et 536 distributeurs. Cette rupture des stocks de médicaments destinés, notamment, aux cancéreux et aux hépatiques, reste " inexplicable ", selon le président de l'association "SOS hépatite", Abdelhamid Bouallegue. La signature, en mai dernier, par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, d'une circulaire contraignant les producteurs de médicaments à distribuer leurs produits fait beaucoup de remous au sein de la corporation. Cela a, d'ailleurs, incité au report de son application qui entrera en vigueur en 2012. Ladite circulaire fait l'objet d'intenses concertations entre le ministère et les producteurs de médicaments afin d'y trouver une solution idoine. Les 98 unités de fabrication de médicaments, dont 9 relevant du groupe pharmaceutique Saidal, produisent 60 médicaments. Une quinzaine de projets permettront, une fois réalisés, la production de 359 médicaments de différents types.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.