Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Man Utd : Fernandes répond à Klopp    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cafouillage autour de la règle des 51 /49
Partenariat
Publié dans Le Maghreb le 20 - 02 - 2011


Abrogée, pas abrogée, la clause de partenariat 51/49 ne le serait finalement pas ! L'"affirmation" provient du chargé de la communication du département de M. Benmeradi en cette veille de la visite de l'émissaire français, l'ancien Premier ministre, Jean Pierre Raffarin, qui sera, aujourd'hui, à Alger pour finaliser six projets de partenariat algéro-français. La gêne du ministre de l'Industrie, de la PME et de la promotion de l'investissement semble telle qu'elle risque de déteindre sur le cours des négociations, alors que certaines sources affirment que les jours de cette controversée clause contenue dans la LFC 2009 sont comptées. Le département de Benmeradi laisse planer le doute à ce propos et résume les précédentes déclarations contenues dans le communiqué du 14 février, survenu à la suite de la visite du ministre italien Paolo Romani à notre pays et son entretien avec son homologue algérien qui a tenu à inviter les investisseurs italiens à venir en Algérie, les rassurant que "la tâche des investisseurs étrangers est d'autant facilitée qu'un certain nombre d'incitations sont décidées dans l'assouplissement des dernières mesures touchant la majorité algérienne des parts, outre les avantages et garanties donnés dans le but de parvenir à la conclusion de véritables partenariats profitables aux parties concernées". La simple lecture profane laisse croire qu'en fait d'"assouplissement des dernières mesures touchant la majorité algérienne des parts", il est question d'abrogation du principal rempart freinant la venue des IDE. Cependant, les "rectificatifs" apportés téléphoniquement par le chargé de la communication du ministère de l'Industrie affirment que cela concerne à peine "les avantages dans le cadre du contrat de gestion" ! L'amalgame est ainsi entretenu ! Jetant encore plus le flou qui persiste. Que peut-il donc avoir de si spécial et nouveau dans lesdits contrats de gestion qui est confiée au partenaire étranger dès le départ, sommes nous tentés de dire ? L'ambiguïté est totale et est entretenue par le manque d'information à ce propos laissant encore plus planer le doute sur le devenir des investissements étrangers. Pourtant, notre confrère arabophone, El Khabar était encore plus loin dans ses "révélations". Ne rapporte-t-il donc pas selon des sources du ministère des Finances, que "l'article 58 de la LFC 2009 sera abrogé par la LFC 2011 et au plus tard par la LFC 2012". Azzedine Belferag

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.