FAF-ANEF: quatre conférences en ligne au programme en juillet    Alger: interdiction du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends    Covid19: 434 nouveaux cas, 487 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Covid-19: plus de 2.700 artistes ont bénéficié d'une aide financière    Déclarations glorifiant le colonialisme: les Algériens ne doivent "absolument pas tomber" dans le jeu    MONTAGE AUTOMOBILE EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie apporte des précisions    PRODUITS PHARMACEUTIQUES : L'ARAV prescrit l'arrêt immédiat des campagnes publicitaires    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    DEFENSE : Le général-major Tlemçani à la tête de la 4ème région militaire    MASCARA : Des terres agricoles détournées de leur vocation    MASCARA : Un nouveau directeur à l'hôpital ‘'Yssaad Khaled''    CORONAVIRUS A BECHAR : Des activistes manifestent devant le siège de la wilaya    COVID 19 : Oran sera doté d'un laboratoire d'analyses PCR    Meurtris par le Covid, réprimés par le pouvoir: la double peine des médecins égyptiens    TISSEMSILT : La CNAC à l'écoute des citoyens    Energie: préparation d'une feuille de route axée sur la stratégie énergétique    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES : Un pas vers la reconnaissance par la France de ses crimes    Cheb Khaled rêve d'un Maghreb Uni !    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    Covid-19 à Oran : malgré la hausse du nombre des contaminés, les gestes barrières ne sont pas respectés    Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Algérie/France: des avancées sur les questions mémorielles, en dépit de la persistance des voix des nostalgiques de la colonisation    Syrie: l'aide transfrontalière de l'ONU suspendue à une décision russe    La Bourse de Tokyo ouvre en baisse, la résurgence du Covid-19 inquiète    Sétif : protestation des agents de la direction de réalisation des projets de l'ERGR Aurès pour des salaires impayés    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Sabri Boukadoum effectue une visite en Italie    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    9 juillet 1962    Benrahma et Brentford à deux points des barrages    Chelsea chasse Leicester du podium    Se sauver ou sombrer    Rachad, les harragas et la décennie noire    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Voilà que le loup sort du bois    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Me Meftah : "Deux procès contre Hannachi sont programmés pour le 27 juillet"    Colère et consternation    La FAF tranchera le 15 juillet    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    En attendant un autre ordre de mission    Cap sur un nouveau plan de relance    Perspectives moroses pour l'économie algérienne    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





“Chavez gagnera la présidentielle”
M. Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela, en Algérie
Publié dans Le Maghreb le 03 - 12 - 2006

“Le président Chavez sortira de ces élections, gagnant et avec un bon pourcentage”.C'est-là, la conviction livrée, hier, par l'ambassadeur du Venezuela, en Algérie, M. Michel Mujica, lors d'un point de presse organisé au siège de son ambassade, à propos de l'élection présidentielle qui se tient aujourd'hui au Venezuela.
Pour la première fois, depuis l'accession d'Hugo Chavez au pouvoir, en 1999, l'opposition, traditionnellement fragmentée, est parvenue à se ranger derrière un seul nom, Manuel Rosales, qui a les faveurs des Etats-Unis, laquelle ne désespère pas de voir le président Chavez céder son siège de président. Mais, à première vue, le choix de cet homme ne semble pas faire le poids face au charismatique et très populaire président sortant, candidat à sa propre succession. Selon les résultats des différents sondages révélés par l'ambassadeur, même ceux établis par des institutions américaines ou acquises à l'opposition, le président sortant devance, et de loin, son challenger. Si aujourd'hui, la situation est telle que, cette élection semble ne réserver aucune surprise quant à son issue, c'est, selon M. Mujira, grâce à tout ce qui a été accompli depuis l'arrivée de M. Hugo Chavez, au pouvoir. L'élection triomphale d'Hugo Chavez en 1998, l'adoption d'une nouvelle constitution en 1999, donnant naissance à la cinquième république, avaient ainsi donné un nouveau souffle au Venezuela. ce nouveau souffle s'est matérialisé, a ajouté l'ambassadeur, par une considérable diminution du chômage, qui est passé de 20% en 2003 à 9,6 en 2006. Cela s'est aussi traduit par une augmentation du pouvoir d'achat du vénézuélien, qui a vu son salaire minimum, grimper de 36 dollars en 96 à 238 dollars en 2006. La pauvreté extrême qui sévissait au Venezuela a nettement reculée depuis la prise en main des destinées du pays par M. Chavez, a ajouté M. Mujira. L'objectif du président Chavez depuis 1999 est d'essayer de construire un monde multipolaire où la coopération Sud-Sud est primordiale. Résumant l'idéologie promue par le Venezuela, l'ambassadeur dira que c'est “penser la mondialisation autrement. Une mondialisation plus juste et plus sociale”. la politique insufflée par le président Chavez a permis et pour la première fois dans son histoire au Venezuela, de contrôler efficacement sa rente pétrolière. Grâce aux réformes institutionnelles, la fiscalité pétrolière s'élève actuellement à 80%. pour l'année 2005. Le Venezuela a engrangé 86 milliards de dollars de recette pétrolière dont 20 milliards constituent les profits net. Une manne dont 30% sont destinés à des projets sociaux. Depuis l'arrivée de M. Chavez, il y a eu 20 missions sociales (missions bolivariennes) a ajouté l'ambassadeur. Il faut dire que la révolution bolivarienne de Chavez n'est pas faite sans déranger les tenants de l'ordre établi par le modèle néolibéral capitaliste des Etats-Unis, promu non seulement comme le meilleur modèle démocratique mais aussi comme le seul à même de fonctionner. En effet, coup d'Etat avorté, sabotage pétrolier et référendum révocatoire ont été le lot de la mandature du président Chavez. Peine perdue, puisque le Venezuela démontre, activement, le bien fondé de son modèle démocratique et socialiste, qui fonctionne économiquement dans le cadre d'un marché capitaliste mondialisé. Par ailleurs, la politique de Caracas prend la tête d'un mouvement continental dans les domaines économiques, social et culturel contre la domination des Etats-Unis. Preuve en est, l'élection présidentielle en Equateur, qui a donné, selon le conférencier, un sacré coup à l'illusoire zone de libre échange prônée par les Etats-Unis. L'intégration, chère au président Chavez, semble donc se concrétiser en Amérique latine. M. Mujira prendra comme exemple de cette intégration la réalisation d'un gazoduc long de 8 000 km et qui reliera le Venezuela à l'Argentine et la création de la Petrosud. L'intégration, au sein de l'Opep, est aussi un volet très important aux yeux du gouvernement vénézuélien. Toute en se félicitant de la tenue du sommet Amérique latine-Afrique, l'ambassadeur vénézuelien a souligné la nécessité de ce genre de rencontre et de rapprochement entre pays du Sud. Au chapitre des relations avec l'Algérie, M. Mujira a indiqué qu'elles étaient excellentes. A ce titre, il a précisé que des accords entre les deux pays sont en voie de finalisation. Il s'agit d'un accord sur la double imposition, un accord aérien et un autre dans le secteur de l'éducation. L'ambassadeur a annoncé, pour 2007, l'inauguration d'une place Bolivar, à Alger et d'une autre place Emir Abdelkader, à Caracas. Par ailleurs, M. Mujira a indiqué que son pays a envoyé, cette semaine, un don de médicaments pour la RASD et prévoit l'envoi d'une mission médicale pour travailler dans les camps sahraouis. un don de 6 millions de dollars est prévu toujours au profit de la RASD.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.