POURSUIVI POUR « TRAFIC FONCIER » : Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    JSK : Belaïli : «Je suis doublement content»    MCA : Bakir tranchera son avenir avant la fin de la semaine    Ma réaction de citoyen au dernier discours du « Guide Suprême de la Nation », AGS !    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    La société civile pour une transition de «rupture»    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Une victoire pour se mettre au vert    Le cas Ounas divise les Verts    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Autopsie d'un complot    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    La crise, c'est eux!    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Canada Feu vert conditionnel à un oléoduc entre l'Alberta et le Pacifique
Publié dans Le Maghreb le 30 - 12 - 2013

Une commission mandatée par le gouvernement canadien a donné son feu vert conditionnel à la réalisation du projet d'oléoduc Northern Gateway, qui doit acheminer du pétrole des sables bitumineux de l'Alberta vers la côte pacifique de la Colombie-Britannique (ouest).
La commission, mandatée par le ministère canadien de l'Environnement et l'Office national de l'énergie, a recommandé au gouvernement canadien d'approuver le projet du groupe Enbridge mais sous réserve du respect de 209 conditions, ayant surtout trait à l'environnement. Il s'agit notamment d'élaborer un plan de protection des mammifères marins, préparer un plan de restauration de l'habitat du caribou des bois et créer un programme de recherche sur le comportement chimique et le nettoyage des pétroles lourds. Cette recommandation fait suite à 18 mois de consultations publiques sur l'impact environnemental du projet, qui a suscité une levée de boucliers des communautés autochtones de la Colombie-Britannique et des écologistes.
Dans un communiqué, la commission indique avoir conclu que la réalisation du projet serait plus avantageuse pour le Canada et la population canadienne que le contraire. Le gouvernement canadien doit maintenant faire connaître d'ici six mois sa décision finale sur ce projet, évalué à 7,9 milliards de dollars canadiens (7,4 milliards de dollars américains) et qui prévoit la construction de deux oléoducs entre l'Alberta et le terminal de Kitimat, ville de Colombie-Britannique lovée au fond d'un fjord, à 100 kilomètres du Pacifique. Le double oléoduc, qui doit être opérationnel à partir de 2017, transportera 525 000 barils de pétrole par jour sur une distance de 1 177 km dans une région sauvage et montagneuse, où abondent les rivières à saumons. Le ministre canadien des Ressources naturelles, Joe Oliver, a promis d'examiner soigneusement le rapport et de consulter les groupes autochtones qui revendiquent comme leurs les terres où seront construits les oléoducs. Aucun projet ne saurait être approuvé à moins d'être sans danger pour les Canadiens et pour l'environnement, a-t-il. Le plus gros de deux oléoducs acheminera le brut à destination du port de Kitimat, tandis que l'autre, plus petit, servira au transport de condensat vers l'Alberta. Le condensat est un mélange d'hydrocarbures servant à diluer les produits pétroliers afin de faciliter leur transport par oléoduc. Du port de Kitimat, le pétrole de l'Alberta sera exporté vers les lucratifs marchés asiatiques. D'après les prévisions d'Enbridge, 220 super-pétroliers pourront s'approvisionner aux quais de Kitimat annuellement. Dans son rapport, la commission estime que la construction et l'exploitation courante du projet n'entraîneront pas d'effets environnementaux négatifs importants, sauf les effets cumulatifs pour certaines populations de caribous des bois et d'ours grizzli. Ces effets seront toutefois mineurs, selon elle. Certes, un déversement de pétrole important aurait des conséquences considérables sur les plans environnemental, social et économique, mais ce scénario est improbable et l'impact d'un tel accident ne serait pas permanent, assure la commission. Un oléoduc à l'épreuve des déversements, ça n'existe pas, a rétorqué l'organisation écologiste Environmental Defence, en exprimant sa profonde déception face à cette décision. Le projet de pipeline est une recette pour un désastre écologique et social et c'est pourquoi il ne devrait pas être réalisé, a ajouté l'organisation. Le Canada détient les troisièmes plus grandes réserves de pétrole de la planète mais n'en exporte que vers les Etats-Unis, faute d'accès aux marchés étrangers, d'où l'intérêt pour ce projet vers l'Asie, surtout depuis que le gouvernement américain a rejeté l'an dernier, dans sa forme préliminaire, le projet d'oléoduc Keystone XL de la société TransCanada. Le président américain Barack Obama doit annoncer une décision finale sur cet autre projet, entre l'Alberta et les raffineries du Texas (sud des Etats-Unis), début 2014. Farida B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.