Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Effondrement partiel d'un tunnel à Constantine : Les pouvoirs publics minimisent-ils l'incident ?
Publié dans Le Maghreb le 05 - 01 - 2014

Pour la énième fois, le projet du siècle, à savoir l'autoroute Est-Ouest, est au cœur d'une vive polémique. Mercredi après-midi, vers 16 H, un tunnel s'est effondré partiellement au niveau de la localité de Djebel El Ouahch-Zighoud, dans la wilaya de Constantine. Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, a indiqué jeudi que le glissement de terrain était "tout à fait naturel" et "pourrait arriver dans tous les tunnels du monde".
Une commission technique chargée "d'étudier et d'analyser les raisons ayant entrainé ce glissement de terrain a été déjà mise en place pour décider des mesures à mettre en œuvre afin de remédier à cette situation qui a imposé, par précaution, la fermeture momentanée du tunnel mitoyen opérationnel depuis plusieurs mois", a souligné M. Chiali au terme d'une visite d'inspection du chantier de réalisation de ce tunnel.
Composée "d'experts en tunnels et en ouvrages d'art", cette commission technique commencera son travail "dès aujourd'hui (jeudi) pour permettre la réouverture le plus vite possible du tunnel momentanément fermé et la construction dans les délais et suivant les normes internationales requises du tunnel en chantier", a précisé le ministre, ajoutant que la commission remettra son rapport "dans une quinzaine de jours".
La fermeture du tunnel opérationnel a été décidée par mesure de "sécurité et de précaution, ni plus ni moins", a encore souligné le ministre, précisant que " ce tunnel ne sera rouvert à la circulation que lorsqu'il aura été établi qu'il ne présente aucun danger pour les usagers".
Rappelant "la complexité et la particularité" du relief de la zone du grand constantinois, M. Chiali a indiqué que toutes les mesures et les dispositions techniques nécessaires seront mises en exécution pour remédier à cette situation "normale et naturelle" qui a eu lieu, a-t-il précisé, sur une "partie non encore bétonnée du tunnel". La réalisation des tunnels dans cette partie "complexe" du tracé de l'autoroute Est-ouest se fait suivant des techniques "spécifiques et modernes", a encore souligné le ministre des Travaux publics, affirmant que les études précédant la réalisation ont été effectuées à plusieurs niveaux (études préliminaires, étude d'avant-projet sommaire, étude d'avant-projet détaillée et étude d'exécution).
M. Farouk Chiali a également souligné que toutes les dispositions nécessaires seront mises en œuvre pour "maîtriser et contourner" ce phénomène naturel qui a touché une partie de plusieurs centaines de mètres de ce tunnel en chantier.
Tous les dégâts qui ont touché les constructions situées à proximité immédiate de ce tunnel en chantier donneront lieu à un dédommagement, a encore ajouté le ministre, affirmant que l'ensemble de la partie orientale de l'autoroute Est-ouest, encore en chantier entre Constantine et El Tarf, sera livré à la circulation "d'ici à 2015". Le département des Travaux publics "fera le nécessaire pour être au rendez-vous", a conclu M. Farouk Chiali.
De son côté, le directeur général de l'Agence nationale des autoroutes(ANA), Mohamed Ziani a qualifié l'incident de ''petit éboulement''. Il s'agit là, a précisé le même responsable, d'un ''phénomène naturel, d'autant plus que la partie endommagée n'a pas été encore bétonnée. Toutes les mesures de protection et de sécurisation contre tout éventuel accident pouvant se produire ont été prises avec le concours des services de la protection civile, a assuré M. Ziani, affirmant que le tunnel mitoyen mis en service il y a quelques mois ''n'a subi aucune anomalie et fonctionne le plus normalement du monde''. Ainsi, il est à noter que les autorités publiques tentent de minimiser les conséquences de cet effondrement en prétextant qu'il s'agit là "d'un phénomène naturel".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.