L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    L'AIE prévoit un ralentissement de la croissance dès 2025    T'as du crédit sous le capot ?    Un secteur industriel important et diversifié    Les boulangers avertissent !    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    Entraînement spécifique pour Slimani    Le stade du 5-Juillet sera fermé pour deux mois    Boudebouz, la renaissance sous Puel    Allik évoque la première défaite de la saison et la situation du Chabab    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    La consommation de l'huile d'olive ne dépasse pas le 1,5 kg/an par personne en Algérie"    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Ténès: Le diabète mobilise    Installation du nouveau procureur général Kardoun Saber    Le sixième candidat    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Des morts dans des manifestations anti-Condé    Acquittement pour 5 prévenus    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Election présidentielle du 12 décembre prochain La Charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Un plan d'action pour définir les entraves    L'agriculture dans la wilaya contribue à hauteur de 3% à l'économie nationale    «Bien entamer la campagne»    «Brahimi s'est absenté pour des raisons familiales»    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reconstruction d'un consensus national : Le FFS exprime son "optimisme" quant à l'aboutissement de son projet
Publié dans Le Maghreb le 09 - 11 - 2014

Le Front des forces socialistes (FFS) est "optimiste" quant à l'aboutissement de son projet de reconstruction d'un consensus national, a déclaré, hier, lors d'une rencontre fédérale à Tizi-Ouzou, le premier secrétaire national de ce parti, M. Mohamed Nebbou.
"Nous sommes optimistes quant à l'aboutissement de notre projet de reconstruction d'un consensus national, vu les échos favorables qui nous sont parvenus", a déclaré le premier secrétaire du FFS, lors d'une rencontre organisée par la fédération de Tizi-Ouzou à la Maison de la culture Mouloud Mammeri, en présence de cadres et de militants du parti. M. Nebbou a annoncé que cette initiative "n'a reçu aucune opposition frontale", soulignant que, dans le cadre des consultations tenues en prévision de la tenue d'une conférence nationale de consensus, le FFS a rencontré 21 parties entre formations politiques et organisations de la société civile. Ces rencontres, qui ont été "positives" et qui se sont déroulées dans un climat serein, ont permis de dégager les points convergents et de cerner les divergences entre les différentes parties consultées, a précisé le premier secrétaire national du FFS qui a saisi l'occasion pour réitérer l'appel de son parti à toutes les formations politiques, y compris les "détracteurs" de son parti, pour se concerter autour de son projet politique.
Un appel qui est aussi lancé en direction du pouvoir qui "ne peut être exclu de cette démarche", a-t-il ajouté. Après ces premières rencontres, le FFS compte observer une halte afin de faire une évaluation des consultations qui rentrent dans la première phase du processus de reconstruction du consensus national. "Cette évaluation est une démarche nécessaire pour poursuivre les rencontres afin de passer à la deuxième étape qui permettra d'élaborer une matrice de consensus national", a observé M. Nebbou.
Pour sa part, M. Djamel Bahloul, secrétaire national chargé de l'animation politique, a indiqué que le projet de reconstruction d'un consensus national prôné par le FFS est "une démarche qui permettra de réaliser de manière pacifique les aspirations économiques, politiques et sociales du peuple algérien, pour une sortie de crise qui préservera l'Algérie". M. Bahloul a souligné, à ce propos, que son parti s'inscrit "contre la politique de l'affrontement qui génère l'anarchie, et privilégie plutôt les solutions pacifiques à travers le débat afin de préserver la cohésion, l'unité et la souveraineté nationale."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.