Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Des instructions à concrétiser dans les «meilleurs délais»    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Peaux de banane !    Lamamra: «La Palestine est la clé de la paix»    L'heure de vérité    Du coke russe pour le haut-fourneau    Les étudiants en costume de startupeurs    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    Un coup de piston et...    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    La bombe Benkirane    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    Rage: onze décès enregistrés en 2021    La tension monte d'un cran au Maroc    Borne et les préoccupations de l'heure    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie-Espagne : Convergence de vues pour une solution à la crise libyenne
Publié dans Le Maghreb le 19 - 04 - 2015

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a affirmé à Madrid qu'il y a "convergence" de vues entre l'Algérie et l'Espagne concernant le règlement de la crise en Libye par la voie du dialogue dans le cadre de la démarche de l'organisation des Nations unies.
A l'issue de ses entretiens avec le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, José Manuelles Garcia Margallo, le ministre délégué Messahel a déclaré que les parties ont abordé la question libyenne avec une convergence de vues pour trouver une solution à la crise secouant ce pays où toutes les parties ayant part sont satisfaites il s'agit d'une solution pacifique et politique basée sur la voie du dialogue, "Nous avons évoqué notamment la crise libyenne sur laquelle l'Algérie et l'Espagne ont une grande convergence de vues en faveur d'une solution pacifique et négociée entre les Libyens".
M. Messahel a relevé également la convergence de vues entre les deux pays pour le soutien des efforts des Nations Unies en faveur d'une solution à la crise libyenne rappelant les efforts menés dans ce sens par l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon.
Il a relevé également que l'Algérie et l'Espagne partagent le même point de vue quant à la formation d'un gouvernement d'union nationale consensuel en Libye.
Outre la crise libyenne, les entretiens entre les deux parties ont porté également sur la lutte anti-terroriste et la situation dans la région du Sahel.
Pour rappel, M. Messahel avait entamé jeudi une visite à Madrid, à l'invitation du secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires étrangères, Ignacio Ybanez.

La situation au Sahel a été évoquée au cours des entretiens
Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a achevé avant-hier une visite de deux jours en Espagne, lors de laquelle il s'est notamment entretenu avec le secrétaire Ignacio Ybanez.
Les entretiens entre M. Messahel et Ybanez ont porté sur les "relations bilatérales et la situation au Sahel" au lendemain d'une entrevue avec le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, José Manuelles Garcia Margallo.
"Nous avons passé en revue les relations traditionnelles entre l'Algérie et l'Espagne, un partenaire et un pays voisin", a déclaré M. Messahel au terme de la séance de travail avec M. Ybanez.
Les deux hauts responsables, qui ont passé en revue les relations bilatérales, on également évoqué les conflits dans la sous-région, notamment la situation en Libye.
"C'est une question (la situation en Libye) qui préoccupe nos partenaires du nord de la Méditerranée dont l'Espagne", a souligné le ministre algérien, ajoutant qu'il a saisi cette occasion pour faire part de "la démarche algérienne" en vue d'aboutir à une solution politique, négociée par les Libyens eux-mêmes.
"Notre démarche s'appuie sur le soutien aux efforts des Nations Unies et de leur représentant, Bernardinio Leon", qui conduit le processus du dialogue engagé entre les Libyens.
L'approche de l'Algérie, a soutenu M. Messahel, s'inscrit dans le cadre de la recherche d'"une solution politique consensuelle et la mise en place d'un gouvernement d'Union nationale en Libye".
Dans le même contexte, le même responsable a expliqué qu'en plus de la situation en Libye qui se pose en tant que question à suivre dans un pays voisin, elle se pose également en "terme sécuritaire". Ces aspects, a-t-il rappelé, ont été également abordé auparavant lors sa rencontre avec le ministre espagnol des Affaires étrangères.
En outre, la visite de M. Messahel a été marquée par la conférence donnée à la Casa arabe, où il a été invité, sur le thème l'"Algérie et la sécurité régionale".
A cette occasion, il a abordé les approches algériennes en matière de sécurité régionale que ce soit dans le cadre de la lutte anti-terroriste ou en ce qui concerne l'"évaluation, faite par l'Algérie, de la menace dans la région". Ces activités interviennent, rappelle-t-on, à la veille de la tenue de la sixième session de la réunion bilatérale de haut niveau entre l'Algérie et l'Espagne. "Ma visite s'inscrit également dans le cadre de la préparation de ce rendez-vous", a indiqué M. Messahel.
"L'Espagne est un grand partenaire de l'Algérie. Elle est notre premier partenaire commercial, premier fournisseur de notre pays et l'Algérie troisième client", a rappelé M. Messahel.
Il a, dans ce contexte, fait savoir que les échanges entre les deux pays ont beaucoup augmenté, ajoutant qu'il a abordé avec la partie espagnole "les créneaux qui peuvent faire l'objet d'actions futures" dans le cadre du partenariat entre l'Algérie et l'Espagne. "Nous insistons sur le secteur de l'Habitat auquel l'Algérie accorde une priorité absolue. Le deuxième défit est l'agroalimentaire. Un domaine dans lequel l'Espagne comptabilise une grande expérience", a expliqué M. Messahel.
Il a, par ailleurs, cité le développement des secteurs du tourisme et des énergies renouvelables et leurs infrastructures.

L'Algérie réitère sa position vis-à-vis de la question du Sahara Occidental
Toujours sur le volet sécuritaire dans la sous-région, et parmi les questions qui ont été abordés le ministre Messahel, a rappeles la position de l'Algérie vis-à-vis de la question du Sahara Occidental, mettant en exergue le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Au terme de son séjour à Madrid, lors duquel il a eu plusieurs rencontres, M. Messahel a fait part des questions régionales abordées avec les responsables espagnols notamment celle relative au Sahara Occidental.
"Nous avons également abordé (...) certaines questions régionales notamment celle du Sahara occidental", a déclaré le ministre. "La position de l'Algérie, a-t-il dit, repose sur trois points fondamentaux: le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination -qui ne peut se faire que par un référendum-, la préservation des richesses du territoire du Sahara Occidental qui est un +territoire non autonome+, et l'ONU est très claire, à travers sa charte, sur la protection des richesses de ce genre de territoires", a indiqué M. Messahel. Le troisième aspect de la position de l'Algérie, dans le cadre de ce dossier, concerne l'obligation de "la protection et du respect des droits de l'homme dans les territoires occupés". "Il y a eu des échanges intéressants entre nous et les parties espagnoles sur le dossier du Sahara occidentale", a affirmé M. Messahel, rappelant que ces échanges ont eu lieu à la veille de l'examen par le Conseil de sécurité de la question sahraouie ainsi que de l'examen du rapport du secrétaire général de l'Onu et l'adoption d'une résolution sur ce conflit", a précisé M. Messahel.
A rappeler que l'Espagne est membre du Conseil de sécurité et fait partie du groupe des Amis du Sahara occidental.

Ybanez souligne la volonté de son pays à intensifier les relations avec l'Algérie
Dans un autre sillage, Le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires étrangères, Ignacio Ybanez, a fait part de la volonté de son pays à intensifier les relations avec l'Algérie notamment dans les secteurs identifiés par les deux parties.
"Plusieurs choses ont beaucoup évolué dans les relations entre l'Algérie et l'Espagne. De point de vue économique, nous allons intensifier ces liens en identifiant les domaines pour travailler encore ensemble et dans lesquels nous avons pu franchir un important parcours", a déclaré M. Ybanez, au terme de la séance de travail tenue avec M. Messahel.
La rencontre entre les deux responsables intervient à la veille de la tenue de la sixième Commission de haut niveau algéro-espagnole. "Nous avons l'ambition de préparer la prochaine réunion de la Commission de haut niveau entre l'Espagne et l'Algérie. Il s'agit d'une réunion importante pour les deux parties", a affirmé M. Ybanez. Pour le responsable espagnol, il a plusieurs secteurs à développer dans le cadre du partenariat entre les deux pays. Il s'agit notamment, a-t-il dit, du "tourisme, les énergies renouvelables, les infrastructures ainsi que du logement qui constitue une priorité pour le gouvernement algérien", a indiqué M. Ybanez. "On est prêt à poursuivre cette coopération qui est toujours bénéfique pour les deux pays", a affirmé le responsable espagnol. Les consultations algéro-espagnoles accordent également, selon le secrétaire d'Etat espagnol, une "priorité à la situation régionale". "Nous allons continuer à discuter sur ces sujets ainsi que sur la question du terrorisme qui est une priorité pour l'Algérie et l'Espagne. Un dossier également important pour le nord de l'Afrique et toute l'Europe", a-t-il ajouté.
"On l'a vu récemment quand il y a eu la réunion des ministres dans le cadre du processus de Barcelone. Je vois là un bon indicateur de l'excellence des relations. L'Espagne a besoin de l'Algérie. On est très contents d'accueillir M. Messahel, ici à Madrid", a encore dit M. Ybanez, rappelant la visite qu'il avait lui aussi effectuée à Alger, en vue de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale.

Messahel rencontre à Madrid les membres de l'institut espagnol "El Cano"
D'autre part, Abdelkader Messahel, a rencontré avant-hier à Madrid les membres de l'institut royal "El Cano", à la faveur de la visite qu'il a effectuée en Espagne dans le cadre des consultations politiques régulières entre l'Algérie et ce pays du bassin méditerranéen.
La rencontre avec les membres du Think Thank "El Cano" ont porté sur les relations bilatérales ainsi les questions de stratégie internationale.
Les recherches du Think Thank El Cano se focalisent sur des thèmes et zones géographiques. Il s'intéresse notamment à l'Europe, L'Amérique Latine, la Méditerranée et le monde arabe.
El Cano traite également des sujets relatifs à la sécurité, la coopération internationale, le développement et du terrorisme international. A son arrivée à Madrid, M. Messahel a été reçu au siège du ministère espagnol des Affaires étrangères par le ministre espagnole des Affaires étrangères et de la coopération , José Manuelles Garcia Margallo.
M. Messahel a donné ensuite une conférence à "Casa Arabe" sur le thème de la sécurité régionale.
Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a entamé jeudi soir une visite à Madrid qui entre dans le cadre des "consultations politiques régulières entre l'Algérie et l'Espagne".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.