Enfin libre    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    Branle-bas de combat chez les partis    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    La colère du FFS    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La face «cachée» du «Bâtiment»    Le chemin est encore long    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



27ème sommet arabe : Défis sécuritaire et économique au menu
Publié dans Le Maghreb le 26 - 07 - 2016

Les travaux du 27e sommet ordinaire arabe ont débuté hier à Nouakchott (Mauritanie), avec la participation du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, représentant du pré- sident de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans un contexte marqué par de nombreux défis d'ordre sécuritaire et économique qui se posent à la région arabe et qui en appellent à une action et une coordination entre tous les pays arabes. Sous le slogan de "Sommet de l'espoir, les dirigeants arabes se pencheront deux jours durant, sur plusieurs questions, dossiers et décisions inscrites à l'ordre du jour dont le rapport soumis au sommet sur l'activité de l'instance de suivi des décisions et engagements, le rapport du secrétaire général sur l'action arabe commune, la cause palestinienne, le conflit arabo-israélien et l'évolution de la situation en Syrie, en Libye et au Yémen.Entre autres points qui seront examinés par les dirigeants arabes ou leurs représentants à l'exception de la Syrie dont le siège restera "vide" en vertu de la décision du conseil de l'organisation panarabe portant gel de sa participation aux réunions de la Ligue, figurent 16 clauses et des questions liées au maintien de la sécurité nationale, à la lutte contre le terrorisme, au développement de la Ligue, à l'action socio-économique et aux date et lieu de la tenue de la 28e session du conseil de la Ligue.
DEFIS SECURITAIRES ET ECONOMIQUES AU MENU
Le 27e sommet arabe ordinaire qui se tient les 25 et 26 juillet en cours dans la capitale mauritanienne, Nouakchott aura à débattre en cette conjoncture difficile que travers le monde arabe, de plusieurs questions liées à la coopération arabe et aux défis sécuritaires et socio-économiques dans la région. La Mauritanie abrite pour la première fois le sommet arabe depuis son adhé- sion il y a plus de 40 ans à la Ligue arabe, après la rétraction en février dernier, du Maroc qui devait abriter le sommet en avril à Marrakech. Le "sommet de l'espoir" auquel prend part le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah en tant que repré- sentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, intervient dans une conjoncture extrêmement complexe pour les pays arabes au vue des menaces qui pèsent sur la sécurité de la région arabe du fait de la crise syrienne et des développements de la situation en Irak, au Yémen et en Libye, a affirmé le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Abou el Gheit, samedi, devant les ministres arabes des Affaires étrangè- res. La cause palestinienne sera parmi les questions prioritaires inscrites à l'ordre du jour de ce 27e sommet, outre la réforme de la Ligue arabe, dont l'Algérie n'a de cesse demandé son accélération à travers la création de mécanismes d'action pour s'adapter aux mutations et aux développements internationaux actuels et faire face aux défis et dangers qui guettent la région arabe. M. Messahel avait souligné dimanche dans son intervention lors des travaux de la réunion ministérielle préparatoire "l'importance d'achever le processus de réforme de la Ligue arabe et de l'inscrire parmi les priorités". La coopération entre la ligue arabe et les autres ensembles et figurent au menu de cette réunion outre la coordination des politiques des pays arabes vis-à-vis des questions régionales et internationales. Le conseil des ministres arabes des Affaires étrangères avait élaboré dimanche lors de sa réunion préparatoire au sommet le projet de l'ordre du jour du 27e sommet arabe et soumis une série de résolutions aux dirigeants arabes pour adoption lors de la réunion d'hier.
BENSALAH : LE SOMMET ARABE SERA "EXCEPTIONNEL"
Le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, a affirmé à Nouakchott que le sommet arabe dont les travaux débutaient hier à Nouakchott sous le slogan du Sommet de l'espoir, sera "exceptionnel". Dans une déclaration à son arrivée à Nouakchott pour représenter le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux travaux du 27ème sommet arabe ordinaire, M. Bensalah "s'est dit heureux d'être à Nouakchott pour représenter le président de la République aux travaux du 27ème sommet arabe qui se tient en Mauritanie et exprimer la disposition de l'Algérie à assurer sa réussite" saluant les efforts des responsables mauritaniens qui ont accepté de relever le défi et qui sont parvenus en un court laps de temps à réunir toutes les conditions pour la réussite du sommet". M. Bensalah a été accueilli à l'aéroport international de Nouakchott "Oum Tounsi" par le premier ministre mauritanien Yahia Ould Hadmine et le ministre des Affaires étrangères Isselkou Ould Ahmed Izid Bih. La délégation algérienne présidée par M. Bensalah au sommet arabe est compos ée du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale Ramtane Lamamra et du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union Africaine et de la Ligue des Etats arabes Abdelkader Messahel. Le conseil des ministres arabes des Affaires étrangères auquel a pris part M. Messahel avait entériné samedi lors de sa réunion préparatoire le projet d'ordre du jour du sommet et une série de projets de résolutions.
ENTRETIEN MESSAHEL-KOBLER
Le ministre des Affaires étrangères, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, s'est entretenu hier à Nouakchott, en marge des travaux du sommet arabe, avec l'émissaire des Nations unies pour la Libye, Martin Kobler, des derniers développements de la crise libyenne et des efforts visant son règlement.Dans une déclaration à la presse, M. Kobler a indiqu é que l'entrevue s'est déroulée dans un climat "franc et constructif et a porté sur les derniers développements de la situation en Libye et permis de tirer profit des orientations de M. Messahel concernant les efforts consentis pour le traitement de la situation difficile et complexe de la crise libyenne qui nécessite la coordination des efforts des pays voisins". Il a salué à ce propos, les efforts déployés par l'Algérie au plan de l'aide humanitaire au profit du peuple libyen et pour ce qui est du soutien des démarches des Nations unies visant à mettre fin à la crise entre les parties libyennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.