Ouverture de la 9ème Conférence de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique    Le Maroc vit depuis des années dans sa bulle illusoire d'un mythe de développement    Foot/ Direction technique nationale (DTN) : Biskri officiellement installé dans ses nouvelles fonctions    Séisme à Blida: aucun dégât enregistré dans les infrastructures de base    Le ministre de la Santé reçoit les membres du Syndicat national des praticiens de la santé publique    Festival international du cinéma d'Alger: projection de courts métrages sur le thème "cinéma et l'environnement"    Prix d'Alger de récitation du Saint Coran: début des sélections    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    De COP en COP !    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    «Samahna si l'Hadj» !    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Un litige qui dure depuis 5 ans    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le FFS, un parti-rempart    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Les élèves grelottent    Le budget primitif en constante régression    On a frôlé le pire    La part du pétrole    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Le Qatar impressionne le monde    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie investit dans les énergies renouvelables
Avec l'objectif de porter leur part à 6% à l'horizon 2015
Publié dans Le Maghreb le 19 - 12 - 2006


Depuis quelques années, les pouvoirs publics en Algérie, se sont rendu compte de la nécessité de valoriser l'énergie renouvelable et d'en faire une source complémentaire aux côtés des hydrocarbures. Les ressources pétrolières et gazières du pays ne vont pas durer éternellement et si elles sont, pour le moment, la principale ressource financière du pays, à long terme, l'Algérie devra faire appel à des sources d'énergie de substitution. Longtemps considéré à la traîne en la matière, les pouvoirs publics ont décidés, par le biais du ministère de l'Energie et des Mines, de prendre le taureau par les cornes en mettant en place un ambitieux programme à même de permettre à l'Algérie de rattraper le retard accusé dans le domaine. C'est dans cette optique que la société Nouvelle Energie Algérie (New Energy Algeria - NEAL), qui a pour actionnaires deux entreprises publiques (Sonatrach et Sonelgaz avec 45% chacune) et une société privée (SIM avec 10% des parts), a été créée en qualité d'agence algérienne des énergies renouvelables, afin de développer des projets dans le domaine des énergies renouvelables sur l'ensemble du territoire national. De plus, un dispositif législatif a été adopté afin de promouvoir le recours aux sources d'énergies renouvelables. La loi de 2002 relative à l'électricité et ses différents amendements, accorde des mesures fiscales incitatives aux producteurs d'électricité produite à partir de sources renouvelables. Il convient de rappeler que le recours à ces énergies renouvelables est très faible dans le bilan énergétique national, soit 0,02% de la consommation nationale d'électricité moins de 5 GWh ; cependant. L'objectif du secteur est de ramener ce taux à 6 % d'ici 2015, d'autant, plus que le potentiel existant notamment le solaire, est le plus important de tout le Bassin méditerranéen. Ce potentiel est estimé à 169 440 Twh/an soit cinq mille fois la consommation algérienne en électricité et 60 fois la consommation de l'Europe des 15 (3 000 Twh/an). Avec un portefeuille de projets consistant NEAL compte, avec l'implication des différents acteurs intervenants dans le domaine des énergies renouvelables en Algérie, relever le défi. En effet, il y a d'importants programmes planifiés dans les villes de Béchar, Adrar, Tindouf et Timimoun. Ces programmes englobent un volume d'investissement chiffré à 2,9 milliards de dollars. L'un des projets-phares de ce programme est sans conteste celui de la centrale hybride solaire-gaz de Hassi R'Mel dont le package contractuel a été signé samedi, donnant ainsi le top pour le lancement du premier projet hybride au monde. Evalué à 150 millions de dollars, le projet est un cycle combiné gaz de 130 MW environ, un champ solaire de concentrateurs solaires de puissance (CSP) du type "parabolic trough" de 30 MW environ avec l'obligation de respecter un ratio de production d'électricité à partir du champ solaire sur la production totale d'électricité supérieure à 5%. La capacité totale nette installée est d'environ 150MW. Le programme de NEAL porte également sur la réalisation de trois autres centrales hybrides de 400 MW chacune à El Meghaïr (30 MW solaire), Naâma (75 MW solaire) et Hassi R'mel (75 MW en solaire) et 4 centrales éoliennes de 10 MW chacune dans le sud du pays. Le premier projet d'une centrale éolienne à Tindouf d'une capacité de 10 MW (dont 6 en éolienne et 4 en diesel) fait l'objet d'un appel d'offres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.