Cérémonie d'installation du nouveau wali    2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA    Allez à Ghaza et criez «plus jamais ça !»    Vivre le (dés) espoir d'une mère nigériane    Changer d'entraîneur, est-ce la bonne option ?    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur» à juste titre    L'OMS tire la sonnette d'alarme    Le parc d'attraction rouvre ses portes    La collection «Continents Noirs» fête ses 20 ans    Découverte d'un bain romain à Ferkane (Tébessa)    La 10e édition prévue pour la mi-février    Tebboune préside une séance de travail    Les militairesisraéliens frappent une cible du Hamas    Le Consulat de France annonce de nouvelles mesures    «Accélérer la réalisation des projets de partenariat et les élargir à d'autres domaines»    «L'équipe a retrouvé sa confiance et sa stabilité après le départ de Lavagne»    Le Tunisien Zelfani pour sauver les meubles    Décès de l'international IsmailMahieddine    Appel à lancer des cadres juridiques plus adéquats pour lutter contre ce phénomène    Le chiffre d'affaires de la CNMA s'est établi à 15 milliards de dinars    Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens    Le président du Conseil scientifique de l'Agence de greffe d''organes    Le CNES revient à la charge    Ouverture de la 14e èdition    Décès du pilote et de son assistant    Poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Arrestation de cinq individus en possession de 100 millions de centimes en faux billets    Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Les walis appelés à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des citoyens    Algérie-Libye: le renforcement de la coopération économique soulignée lors d'un forum d'affaires    VENTE DU LAIT EN SACHET : Bras de fer entre le ministre du Commerce et les distributeurs    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    BONBONS ET CARAMELS    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    L'après Berlin et la crise libyenne    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    Il y a de l'eau dans le gaz !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belgique : Les centrales nucléaires sont extrêmement sûres
Publié dans Le Maghreb le 30 - 01 - 2017

Les centrales nucléaires belges, qui suscitent l'inquiétude en Belgique, mais aussi en Allemagne, aux Pays-Bas et au Luxembourg, sont "extrêmement sûres", a affirmé samedi dans un entretien au quotidien L'Echo la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher.

"Je suis convaincue (...) que ces centrales sont extrêmement sûres", a-t-elle déclaré, assurant que l'autorité de sûreté nucléaire belge partageait cet avis. "A aucun moment la sécurité des personnes n'a été en danger", a-t-elle ajouté.
Electrabel, filiale d'Engie, exploite les sept réacteurs nucléaires belges de Doel (nord) et Tihange (est), dont certains ont subi ces derniers mois une série d'arrêts inopinés et d'incidents.
Ont notamment été affectés les réacteurs Doel 3 et Tihange 2, relancés en décembre 2015 après un arrêt de près de deux ans lié à des craintes quant à leur sûreté en raison de fissures dans les parois de leur cuve.
"C'est vrai qu'à partir d'août 2015 se sont produits une série d'événements qui, pris individuellement, n'étaient pas graves, mais qui, mis ensemble, montraient qu'il s'avérait nécessaire de remettre au bon niveau cette notion de prise au pied de la lettre de la réglementation", a constaté Mme Kocher.
Selon elle, "l'organisation de la sûreté" était "trop fragmentée" à Electrabel, une entreprise qui n'a "jamais refusé de voir quand il y avait des choses à améliorer".
"Ce n'est pas malsain qu'il y ait un débat autour des centrales nucléaires. C'est normal", a estimé Mme Kocher, venue en Belgique pour s'exprimer vendredi devant une sous-commission parlementaire sur la sécurité nucléaire.
La Belgique prévoit une sortie progressive du nucléaire, qui doit s'étaler jusqu'en 2025. Mais selon Mme Kocher, le pays devrait plutôt "s'inscrire dans un mouvement conduisant à un +mix+ énergétique avec plus de renouvelable". "Il y a évidemment un scénario auquel nous croyons, qui est de faire en sorte [que les centrales nucléaires] puissent durer encore longtemps, parce que nous pensons qu'elles sont compétitives, efficaces et qu'elles n'émettent pas de CO2", a-t-elle ajouté, rappelant qu'elles représentaient aujourd'hui "plus de la moitié de l'apport énergétique du pays".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.