Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



FUITE DE WIKILEAKS SUR LA CIA : Lancement de la nouvelle série "Vault 7"
Publié dans Le Maghreb le 09 - 03 - 2017

Le site de Julian Assange WikiLeaks a annoncé le début d'une nouvelle série de fuites sur la CIA, sous le code "Vault 7", qui sera la plus importante publication de documents confidentiels sur l'agence, a déclaré WikiLeaks dans un communiqu é de presse. Les journalistes de WikiLeaks ont décidé de s'en prendre à la CIA: le site a annoncé mardi le lancement de la série des révélations sur l'agence américaine, intitulée " Vault 7 ". La première partie des fuites, intitul ée " Year Zero ", comprend 8 761 documents et fichiers qui ont été collectés sur un réseau isolé de haute sécurité du Centre Cyber Intelligence (département de la CIA) à Langley, dans l'Etat de Virginie. " La quantité de pages publiées dans la première partie de "Vault 7" (Year Zero) dépasse déjà le nombre total de pages publiées au cours des trois premières années des fuites d'Edward Snowden contre la NSA ", précise le site. " Récemment, la CIA a perdu le contrôle de la majorité de son arsenal de piratage, y compris les logiciels malveillants, virus, chevaux de Troie, attaques Zero Day, systèmes de contrôle à distance des logiciels malveillants ainsi que la documentation associée. Cette collection extraordinaire, qui représente plusieurs centaines de millions de lignes de code, confère à son possesseur toute la capacité de piratage de la CIA. Les archives semblent avoir circul é parmi les anciens hackers et entrepreneurs du gouvernement américain d'une manière non autoris ée, l'un d'entre eux ayant fourni à WikiLeaks des parties de l'archive ", a déclaré WikiLeaks. Les fuites de " Year Zero " révè- lent les capacités de piratage de la CIA contre un large éventail de produits américains et européens, notamment Windows, iPhone, Android et même les téléviseurs Samsung, qui ont été transformés en microphones cachés par le programme Weeping Angel. Le logiciel malveillant de la CIA est une menace pour les journalistes: il contamine les iPhones et les téléphones Android et permet de contourner le cryptage de Signal et Confide (applications qui permettent de passer des appels sécuris és). On apprend notamment que la CIA utilisait le consulat américain à Francfort comme une base secrète pour ses hackers, afin de couvrir l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Les agents, sous couverture, disposeraient en effet de passeports diplomatiques. Dans une notice rédigée par l'un des agents américains, on peut notamment lire: " Passez tranquillement la frontière avec votre couverture bien en tête, et ils se contenteront de tamponner votre passeport ". Depuis 2001, la CIA " a acquis un statut de prééminence politique et budgétaire " sur l'Agence de sécurit é nationale (NSA), a déclaré le site, ajoutant que l'agence a construit une " force de couverture mondiale - sa propre flotte substantielle de pirates ". En outre, la division du piratage de l'agence n'est pas autorisée à divulguer ses opérations à la NSA. Pour conclure, le site a averti que de nombreuses pages qui seront publiées dans les jours à venir nécessiteront une enquête minutieuse " de la part des journalistes qui ont déjà fait preuve d'excellence " par le passé.
"C'EST PIRE QUE SNOWDEN"
Le FBI a entamé une "chasse aux taupes" afin d'établir la source de la nouvelle série de fuites de WikiLeaks sur la CIA, qu'un employé de l'agence décrit comme étant pire que l'affaire Snowden. Le FBI a commencé à se préparer à " une chasse aux taupes " afin de déterminer comment l'organisation de Julian Assange est arrivée à obtenir l'arsenal d'outils de piratage de la CIA, annonce le Washington Post, ajoutant que la fuite qui porte le nom de code " Vault 7 " a secoué le gouvernement et les fonctionnaires de l'industrie de la technologie. Mardi, le site a annoncé le lancement de la série des révélations sur l'agence américaine, intitulée " Vault 7 ", dont la première partie " Year Zero " comprend 8 761 documents concernant les capacités de cyber-espionnage de la CIA. Un représentant de l'agence a révélé au site BuzzFeed que cet incident était même " pire que Snowden ". " C'est, si vous regardez la situation dans son ensemble, pire que Snowden. Ses publications ont conduit à de gros titres des journaux et mis en danger de nombreuses vies. Et ce que nous avons ici pourrait mettre en danger des milliers de personnes à travers le monde. C'est comme si nous donnions notre plus grande arme cyber à n'importe quelle personne qui a accès à Internet ", a-t-il déclaré sous le couvert de l'anonymat. Peu après l'annonce du lancement de la nouvelle série de fuites par WikiLeaks, l'ex-agent de la NSA Edward Snowden s'est précipité pour commenter la situation: " De plus en plus de faits indiquent que la CIA et le FBI étaient conscients de la vulnérabilité catastrophique des Smartphones les plus utilisés aux Etats-Unis, mais les gardaient ouverts pour les espionner ", a écrit M. Snowden sur sa page Twitter. Malgré les avertissements de WikiLeaks selon lesquels l'appli Signal (qui permet de passer des appels sécurisés) aurait été aussi visée par la CIA, l'ex-agent de la NSA a retweeté un message, assurant que l'appli restait l'option la plus sûre pour sécuriser données et appels. Dans la publication de mardi, WikiLeaks a souligné que ces milliers de fichiers fuités révélaient les capacités de piratage de la CIA contre un large éventail de produits américains et européens, notamment Windows, iPhone, Android et même les téléviseurs Samsung, qui ont été transformés en microphones cachés par le programme Weeping Angel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.