Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Transition énergétique : «Le rôle de Sonelgaz est incontournable» selon Chaher Boulakhras    Une "Sonelgaz bis" pour le renouvelable    Les élus de l'APW exigent une enquête    L'après-Trump commence aux Etats-Unis : Investiture du président élu Joe Biden    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Conseils simples d'entretien du véhicule pour l'hiver extrême    Un incendie détruit quatre écoles au Bangladesh    Maroc : Premier cas de variant du nouveau coronavirus    Les ventes d'automobiles plongent en 2020 à cause de la Covid-19    Mondial 2021 de Handball : Retrouvailles entre l'Algérie et la France en fin d'après-midi    3 décès et 249 nouveaux cas    MO Béjaïa : Sebaâ remercié, Abbès arrive    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Plusieurs joueurs sanctionnés    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Arrivage de vaccins contre la Covid-19 : La confusion persiste    La commune se tourne vers les marchés couverts    Journée de protestation des enseignants    Boumerdès : Quel sort pour l'industrie de la pêche ?    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Chlef: Des constructions illicites sur des terres agricoles    Bouira: L'université Akli Mohand Oulhadj classée 22ème à l'échelle nationale    Un avant-projet en question    Une voiture dérape, un mort et deux blessés    Oran: Un carambolage impliquant 19 véhicules sur le 4eme périphérique    Des familles en danger de mort au 26 rue Larbi Ben M'hidi: Risque imminent d'un effondrement d'un immeuble au centre-ville    Un détachement de navires de guerre russes accoste au port d'Alger    Bir El Djir: Des aménagement en prévision des JM 2022    JSM Béjaïa: La feuille de route en application    La future loi, le sexe et l'âge    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    2,382 millions de km2 attendent l'amour et le travail du citoyen    Tiaret: Un film en hommage au comédien Hamza Feghouli    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Rêver à perdre la raison !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Complexe El Hadjar : Une production de 680 000 tonnes de produits ferreux attendue fin 2017
Publié dans Le Maghreb le 04 - 05 - 2017

Le complexe Sider El Hadjar d'Annaba, dont l'activité effective a repris le 24 avril dernier, devra réaliser d'ici fin 2017 une production globale de 680.000 tonnes de produits ferreux destinés à la commercialisation, a indiqué mardi son directeur général, El Hadi El Askri.

La capacité de production actuelle du complexe a atteint 2.000 tonnes d'acier liquide par jour, a précisé M. El Askri lors d'une rencontre avec les représentants des médias locaux destinée à les informer des activités de production du complexe. Cette rencontre a été organisée en réponse à certaines rumeurs faisant état de l'arrêt des activités de production de ce complexe sidérurgique. Des rumeurs catégoriquement rejetées par le premier responsable du complexe.
Le complexe Sider El Hadjar a bénéficié d'opérations de maintenance, de modernisation et de réhabilitation de ses unités productives dans le cadre d'un important plan d'investissement ayant permis la reprise des activités du haut fourneau N° 2 et du processus de production après un arrêt de plus de 15 mois.
En effet, la première coulée conforme est sortie le 24 avril dernier du haut Fourneau N° 2 après l'achèvement de l'ensemble des réglages nécessaires, ont précisé à des responsables du groupe Imetal.
La commercialisation des produits plats d'El-Hadjar permettra de satisfaire la demande des transformateurs métallurgiques qui se fournissent actuellement en produits importés, précisent-ils. Le Complexe d'El Hadjar a bénéficié d'une opération de revamping et de modernisation de ses installations industrielles avec la remise à niveau totale du haut fourneau et de l'unité de préparation de la matière (PMA). A présent, tout le fonctionnement est automatisé avec une salle de contrôle ultramoderne, indiquent les mêmes responsables. Pour rappel, le Premier ministre Abdelmalek Sellal avait procédé en mars dernier à la remise en service des installations rénovées du complexe sidérurgique d`El Hadjar lancées dans le cadre du plan d'investissement engagé par les pouvoirs publics au profit de cette importante base industrielle.
Le plan d'investissement ayant ciblé le complexe avait été lancé en septembre 2015 suite au recul des niveaux de production annuelle à 300.000 tonnes d'acier liquide du complexe ayant conduit à la résiliation de l'accord de partenariat avec le groupe ArcelorMittal et la reprise par l'Etat de la totalité du capital du complexe, désormais filiale du groupe public Imetal. L'opération de réhabilitation a concerné l'unité de préparation de matières premières et aggloméré, le haut fourneau N° 2, l'aciérie à oxygène no 1, la centrale à oxygène, les installations énergétiques et le réseau de logistique pour une enveloppe financière de 430 millions de dollars. L'objectif de cette première phase était de porter la capacité de production du complexe à 1,2 million de tonnes vers 2017-2018. Mobilisant un total de 720 millions de dollars, le plan d'investissement prévoit, dans sa seconde phase, d'autres opérations de modernisation appelées à élever la production vers 2020 à 2,2 millions tonnes d'acier liquide.
Le plan d'investissement du complexe sidérurgique d`El Hadjar prévoit également un programme de formation et de recyclage de 553 travailleurs du complexe. S'étendant sur 830 hectares, le complexe Sider El Hadjar, dont les premières installations remontent à 1969, emploie actuellement 4 100 travailleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.