Le 53e vendredi s'annonce grandiose à Alger    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    PSG: Cette grosse révélation dans le dossier Kylian Mbappé !    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    2020, an II de la nouvelle Algérie    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Abderrahmane Hadj-Nacer : « Le hirak finira par gagner »    Sidi Bel-Abbès : Lamine Osmani salue la décision du président de la République    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Libye : retour à la case départ    Une expulsion et des interrogations    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Une usine qui couvre les besoins nationaux pour les cancéreux    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Les Rouge et Noir renouent avec le derby    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le virus de l'argent en quarantaine !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Berraf dénonce un 'montage'    Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Attentats à la bombe au Texas : Trump dénonce les " malades "
Publié dans Le Maghreb le 22 - 03 - 2018

Le président américain Donald Trump a dénoncé mardi les "malades" à l'origine de plusieurs attentats à la bombe au Texas ces dernières semaines, une série qui serait du même auteur mais sans "lien apparent" avec le terrorisme. Dans la soirée, la police d'Austin a fait état d'une nouvelle explosion, avant de préciser qu'il s'agissait en fait d'un engin incendiaire, mettant fin à l'alerte. "Ce n'était pas une bombe qui se trouvait dans le colis, mais plutôt un engin incendiaire. Pour l'instant, nous n'avons aucune raison de penser que cet incident est lié aux précédents colis piégés", a-t-elle écrit sur Twitter. Un homme d'une trentaine d'années a été hospitalisé pour "des blessures potentiellement graves mais qui n'engagent pas son pronostic vital", selon les secours. Tôt mardi matin, l'explosion d'un colis piégé a fait un blessé léger dans un centre de tri de FedEx à Schertz, près de San Antonio, à une heure d'Austin. Quatre autres engins explosifs ont détoné depuis début le début du mois, tous à Austin, la capitale de cet Etat du sud du pays, faisant deux morts et quatre blessés. "Les attentats à la bombe à Austin sont terribles", a déclaré le président à la presse à Washington, en qualifiant le ou leurs auteurs de "gens malades". "Nous devons les retrouver aussi vite que possible", a-t-il ajouté. La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, avait indiqué plus tôt qu'il n'existait "pas de lien apparent avec le terrorisme à ce stade". Les autorités semblent convaincues que les cinq explosions sont liés. Le procureur général de l'Etat, Ken Paxton, a expliqué à la chaine locale KXAN que le colis avait "été envoyé depuis Austin, était destiné à un habitant d'Austin et a explosé sur la ligne de triage" de la société de livraison. "Tous les engins sont très similaires", a souligné Michael McCaul, un parlementaire républicain d'Austin, citant des sources policières. Le sénateur du Texas, Ted Cruz, a dénoncé pour sa part des "attentats coordonnés".

Mode opératoire
Le FBI comme l'ATF, l'agence fédérale qui régule les armes à feu et les explosifs, ainsi que des centaines de policiers locaux traquent un poseur de bombes en série, pour l'heure sans succès. La police avait d'abord évoqué la piste de crimes racistes après les trois premières explosions, toutes les victimes étant noires ou hispaniques, mais la quatrième explosion, dimanche soir, a blessé deux hommes blancs, laissant penser aux enquêteurs que les cibles visées étaient "aléatoires". Elle a aussi révélé un nouveau mode opératoire, le colis de dimanche ayant été déclenché par un fil alors que les bombes dissimulées dans des paquets étaient jusque-là déposées directement devant les habitations des victimes. Cela suggère que l'auteur possède "un niveau supérieur de sophistication et de qualification" que précédemment envisagé, a expliqué mardi le chef de la police d'Austin, Brian Manley, lors d'une séance du conseil municipal. L'explosion de Schertz "nous apporte un nouvel élément, l'engin allait être envoyé par un service de livraison et non plus livré à la main", a-t-il ajouté. Il a souligné qu'il allait lancer un appel aux suspects, dans l'espoir qu'un dialogue s'installe avec la police. Les précédents colis piégés ont tué deux Noirs, un homme de 39 ans le 2 mars et un jeune homme de 17 ans le 12 mars. Cette dernière explosion avait également blessé une femme. Plus tard le 12 mars, un autre colis piégé avait grièvement blessé une femme hispanique âgée de 72 ans. Les autorités ont promis une récompense à hauteur de 115.000 dollars pour toute information sur l'identité du ou des suspects, et appelé la population à lui communiquer tout enregistrement de vidéosurveillance. Deux des quatre explosions ont coïncidé avec le grand festival culturel SXSW, qui se tenait du 9 au 18 mars, attirant 500.000 personnes dont de nombreuses célébrités.

L'auteur présumé de la série d'explosions à Austin s'est suicidé
Un homme soupçonné d'être l'auteur de la série d'explosions récentes au Texas, notamment dans la ville d'Austin, s'est fait exploser mercredi matin dans sa voiture au moment où il allait être interpellé, a annoncé la police. "Le suspect est mort", a affirmé le chef de la police d'Austin Brian Manley lors d'une conférence de presse. Il a précisé qu'il s'agissait d'un homme blanc âgé de 24 ans et qu'on ne savait pas encore s'il avait agi seul ou avec des complices. Selon le responsable policier, l'homme est soupçonné d'être l'auteur de cinq explosions à Austin et dans sa région, qui ont fait depuis le 2 mars deux morts et La police a suivi la voiture de l'homme jusqu'à un hôtel à l'extérieur d'Austin. Alors qu'elle attendait l'arrivée d'équipes tactiques, l'homme s'est apprêté à repartir et des policiers se sont avancés pour l'arrêter. L'homme a alors fait détoner une bombe à l'intérieur de sa voiture et il a été tué, selon M. Manley. Les motivations du suspect sont inconnues, a-t-il ajouté. Des images vidéo ainsi que des témoignages avaient conduit la police sur sa piste durant les dernières 36 heures, a expliqué M. Manley. La chaîne d'Austin KEYE, affiliée à CBS, a publié des photos sensées représenter l'homme, portant une casquette de baseball bleue et ce qui pourrait être une perruque, en train de déposer des colis dimanche dans un centre de FedEx. Ces photos proviennent d'une caméra vidéo de sécurité dans le centre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.