4e Sommet arabe du développement économique et social : Bensalah au Liban    15ème Conférence des MAE à La Valette : M. Messahel met en exergue "l'importance" qu'accorde l'Algérie au Dialogue 5+5    Le prix du panier à 59,63 dollars    Forum national sur le phénomène de la harraga à Alger    Energie : L'Algérie s'attelle à exporter son électricité et prépare activement le projet    Algérie-Etats Unis : Signature de quatre mémorandums d'entente pour un partenariat agricole    Une attaque terroriste tue 16 personnes dont quatre Américains    Ghassan Salamé met en garde contre les fauteurs de troubles    Audience le 1er février pour la libération de l'ancien président ivoirien    "Israël ne cache plus ses opérations contre l'Iran en Syrie"    Coupe du Roi : Le recours de Levante rejeté, Séville-Barça en quarts    Une mère de famille se jette du 4e étage à Draa Erich    Saisie de plus de 7 kg de cannabis traité    Temmar désamorce la bombe sociale    Bilan 2018 du contrôle commercial : Le défaut d'hygiène représente près de la moitié des infractions constatées    Solidarité nationale : Augmenter le taux d'emploi des personnes aux besoins spécifiques dans les PME    Découverte de 23 canons de l'époque ottomane    Elle rouvre après 10 ans de fermeture    Plaidoyer pour l'introduction de la matière architecture amazighe à l'Université    Que décidera Bouteflika ?    Ali Ghederi sera candidat à la présidentielle    Le Mi 9 de Xiaomi attendu pour fin février !    Les réponses de Bedoui...    L'Intersyndicale maintient son appel à une grève nationale    Poutine accueilli par une marée humaine    Le Smartphone pliable de Samsung ne se... pliera pas totalement    Le HMS convoque son Majliss ecchoura    "Il n'y a pas de quota de visas pour les Algériens"    Le Festival du cinéma latinoaméricain d'Alger de janvier à mars 2019    Résultats de la 13e journée    Les postulants conviés à procéder au retrait des formulaires de souscription    Convocation du corps électoral pour l'élection présidentielle    La JS Saoura et Al-Ahly du Caire se neutralisent    FORUM SUR LE PHENOMENE DE "HARRAGA" : 119 corps sans vie repêchés en 2018    POUR DEVENIR UNE ECONOMIE EN MESURE DE CONCURRENCER : L'Algérie a besoin, de plus d'un million d'entreprises    PRESIDENTIELLE : Ali Ghederi annoncera sa candidature    Réouverture de la Librairie Mauguin à Blida : Aujourd'hui, après 10 ans    Elecle président Bouteflika convoque le corps électoral pour le 18 avril 2019    Trois casemates pour terroristes détruites    Les supporters réclament le départ de Hamar    Hommage de la LAA à feu Abdou Seghouani    Le premier tour de manivelle, aujourd'hui    Iwal chante les Aurès et l'espoir    Jeux méditerranéens - 2021: Les préparatifs ont coûté 48 milliards de dinars    Accord UE-Maroc : Rejet de l'extension des préférences tarifaires aux territoires sahraouis    L'Onu confirme l'envoi d'observateurs    Tahrat forfait face à la Gambie    Mercato d'hiver 2018-2019 : Un marché plus ou moins emballé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara Occidental … Une ONG américaine accuse des fonctionnaires de l'ONU de corruption
Publié dans Le Maghreb le 16 - 10 - 2018

Le Maroc a dépensé d'importantes sommes d'argent pour corrompre des fonctionnaires de l'ONU afin qu'ils bloquent la tenue du référendum d'autodétermination, a accusé l'ONG américaine, Defense Forum Foundation, décriant l'échec de l'organisation onusienne à organiser ce vote promis depuis 27 ans. "L'échec répété de l'ONU à tenir sa promesse de référendum, à cause de la corruption, a conduit à de nombreux événements tragiques" , a accusé la présidente de cette ONG, Suzanne Scholte, lors de son audition à la quatrième commission de l'ONU chargée de la décolonisation. La lauréate du prix de la paix de Séoul a jugé " inacceptable que le vote promis depuis longtemps n'ait pas lieu parce que le Maroc a versé des millions de dollars dans des activités de lobbying pour empêcher le bon déroulement du référendum, en soudoyant des responsables et des législateurs de l'ONU". Ces actes de corruption ont été révélés au grand jour par "les nombreux rapports ayant fait l'objet d'une fuite, dont l'un établi par le département des opérations de maintien de la paix de l'ONU", a indiqué Mme Scholte également présidente de l'ONG US-Western Sahara Foundation. Dans une tribune publiée en août dernier par le quotidien américain "The Daily Caller", Suzanne Sholte, avait évoqué les témoignages de plusieurs responsables américains ayant dénoncé la corruption à laquelle s'adonne le Maroc pour saborder le processus onusien.
Parmi ces responsables, figurent l'ancien ambassadeur sous l'administration Reagan, Frank Ruddy, des observateurs militaires à l'instar du commandant Doug Dryden de la marine américaine et Scott Tate de l'armée de l'air ainsi que l'avocate américaine des droits de l'homme Katlyn Thomas, basée à New York et qui était en charge des questions juridiques à la Minurso. "L'ONU envoie un message épouvantable en récompensant le royaume du Maroc pour son invasion, son agression et sa violence, alors qu'elle punit les Sahraouis qui ont placé leur confiance en vous ", a-t-elle déclaré dans ce vibrant plaidoyer en faveur de l'autodétermination du peuple sahraoui. "En toute bonne foi, les Sahraouis ont déposé les armes et ont accepté un cessez-le-feu lorsque vous, les Nations Unies, leur avez promis la seule chose qu'ils demandaient: le droit de voter pour l'autodétermination ", a-t-elle tenu à rappeler. Pour les sahraouis, "la confiance placée en l'ONU les a obligés à voir leurs enfants grandir dans des camps de réfugiés et leurs proches battus, torturés et disparus dans des prisons marocaines ". La militante des droits de l'homme a soutenu que le règlement de la question sahraouie aura " des avantages considérables : Il en résulterait l'établissement d'une démocratie musulmane africaine au Sahara Occidental qui respecte les libertés et les droits consacrés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme".
La résolution de ce conflit contribuera à apporter la stabilité nécessaire dans la région du Maghreb et à envoyer un signal fort au monde musulman et africain sur l'engagement de l'ONU en faveur du combat pacifique et de l'Etat de droit, a-t-elle estimé. "Si l'ONU ne tient pas ce référendum, libre, équitable et transparent, elle doit demander au roi du Maroc de mettre fin à l'occupation illégale du Sahara occidental ", a-t-elle affirmé, précisant qu'il était temps pour le souverain marocain d'investir dans le peuple marocain et cesser de persécuter le peuple sahraoui et de piller ses richesses naturelles. Selon Mme Scholte, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "est celui qui a le mieux résumé la situation des territoires occupés", décrivant " une tragédie humanitaire oubliée " et "une occupation inacceptable".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.