Incertitudes    Après des propos jugés attentatoires aux chouhada: Ouyahia se défend et accuse    «Coup de force» contre Bouhadja: Les députés RCD reviennent à la charge    Grève à Air Algérie: Les mécaniciens insistent et la direction menace    Aménagement du jardin du Ravin Blanc « El Cantera »: Des millions de dinars en fumée... A qui la faute ?    Mise en service d'une nouvelle ligne électrique    Un appel ayant visé à provoquer la «fitna»    Relizane: Une usine Ford à Sidi Khettab    Equipe nationale: Début de stage dans une ambiance détendue    GC Mascara: Des conflits qui mettent le Ghali en danger    IRB Oued Taria: Le club de football disparaît    Des comprimés psychotropes saisis, 4 individus arrêtés    Djelfa: Trois morts et trois blessés dans un accident de la route    Skikda: Un mort et un blessé grave dans une collision    L'armistice vu par un indigène    Pour booster la coopération algéro-grecque: Une commission interministérielle mixte et un forum des hommes d'affaires, en 2019    Concernant le volet postal : Signature de 3 conventions entre le secteur des Télécommunications et celui de l'Habitat    "Il n'y a pas que Cevital qui est ciblée"    La nouvelle aérogare de l'aéroport d'Oran sera réceptionné en mars 2019    Copa Libertadores : Boca résiste à River (2-2) dans une Bombonera en fusion    LFP : Medouar reconnaît avoir commis des erreurs    Attal buteur, Mahrez passeur, Feghouli de nouveau titulaire    Abdelkader Bouazghi depuis Bordj-Bou-Arreridj : " La réconciliation nationale a été un cadre de forte mobilisation pour mener à bien le programme ...    Sécurité et lutte antiterroriste: L'Algérie et l'UE, des "partenaires naturels"    Conférence internationale sur la Libye à Palerme : Ouyahia représentera le Président Bouteflika    La tutelle rassure    Nuit d'horreur à Constantine !    1 casemate pour terroristes et 3 bombes artisanales détruites    RDC : Fayulu candidat-surprise de l'opposition, tensions pré-électorales en vue    14 membres du PKK "neutralisés" par l'aviation turque    Ouyahia parle de "manipulation"    Exposition à Alger d'Arezki Larbi du 17 novembre au 1er décembre    SENATORIALES A ORAN : Duel entre deux candidats au parti FLN    BATNA : 16 cas de rougeole dépistés en 72 heures    Droit, Ethique, Morale….    L'Algérien Walid Bidani passe à côté    Un restaurant pour abriter un congrès !    à J-6 de Togo-Algérie Belmadi dévoile une liste de 25 joueurs, une première pour Chita et Meziane    Essor d'une police des livres    Béatification à Oran des moines tués durant la décennie noire: Une cérémonie sous le signe de «la communion avec tous les Algériens»    Le président Abbas affirme que la victoire de la Palestine est «inévitable»    «La date est prévue le 15 janvier 2019»    Sahara occidental : Des eurodéputés dénoncent la partialité du rapport de Patricia Lalonde    L'Algérie participe à la conférence de Palerme sur la Libye    Le chef de la DCSA remplacé    Le cauchemar prend fin    Centenaire de l'armistice : Ouyahia participe à Paris à la cérémonie de commémoration    Décès : Le journaliste Merzak Meneceur n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara Occidental … Une ONG américaine accuse des fonctionnaires de l'ONU de corruption
Publié dans Le Maghreb le 16 - 10 - 2018

Le Maroc a dépensé d'importantes sommes d'argent pour corrompre des fonctionnaires de l'ONU afin qu'ils bloquent la tenue du référendum d'autodétermination, a accusé l'ONG américaine, Defense Forum Foundation, décriant l'échec de l'organisation onusienne à organiser ce vote promis depuis 27 ans. "L'échec répété de l'ONU à tenir sa promesse de référendum, à cause de la corruption, a conduit à de nombreux événements tragiques" , a accusé la présidente de cette ONG, Suzanne Scholte, lors de son audition à la quatrième commission de l'ONU chargée de la décolonisation. La lauréate du prix de la paix de Séoul a jugé " inacceptable que le vote promis depuis longtemps n'ait pas lieu parce que le Maroc a versé des millions de dollars dans des activités de lobbying pour empêcher le bon déroulement du référendum, en soudoyant des responsables et des législateurs de l'ONU". Ces actes de corruption ont été révélés au grand jour par "les nombreux rapports ayant fait l'objet d'une fuite, dont l'un établi par le département des opérations de maintien de la paix de l'ONU", a indiqué Mme Scholte également présidente de l'ONG US-Western Sahara Foundation. Dans une tribune publiée en août dernier par le quotidien américain "The Daily Caller", Suzanne Sholte, avait évoqué les témoignages de plusieurs responsables américains ayant dénoncé la corruption à laquelle s'adonne le Maroc pour saborder le processus onusien.
Parmi ces responsables, figurent l'ancien ambassadeur sous l'administration Reagan, Frank Ruddy, des observateurs militaires à l'instar du commandant Doug Dryden de la marine américaine et Scott Tate de l'armée de l'air ainsi que l'avocate américaine des droits de l'homme Katlyn Thomas, basée à New York et qui était en charge des questions juridiques à la Minurso. "L'ONU envoie un message épouvantable en récompensant le royaume du Maroc pour son invasion, son agression et sa violence, alors qu'elle punit les Sahraouis qui ont placé leur confiance en vous ", a-t-elle déclaré dans ce vibrant plaidoyer en faveur de l'autodétermination du peuple sahraoui. "En toute bonne foi, les Sahraouis ont déposé les armes et ont accepté un cessez-le-feu lorsque vous, les Nations Unies, leur avez promis la seule chose qu'ils demandaient: le droit de voter pour l'autodétermination ", a-t-elle tenu à rappeler. Pour les sahraouis, "la confiance placée en l'ONU les a obligés à voir leurs enfants grandir dans des camps de réfugiés et leurs proches battus, torturés et disparus dans des prisons marocaines ". La militante des droits de l'homme a soutenu que le règlement de la question sahraouie aura " des avantages considérables : Il en résulterait l'établissement d'une démocratie musulmane africaine au Sahara Occidental qui respecte les libertés et les droits consacrés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme".
La résolution de ce conflit contribuera à apporter la stabilité nécessaire dans la région du Maghreb et à envoyer un signal fort au monde musulman et africain sur l'engagement de l'ONU en faveur du combat pacifique et de l'Etat de droit, a-t-elle estimé. "Si l'ONU ne tient pas ce référendum, libre, équitable et transparent, elle doit demander au roi du Maroc de mettre fin à l'occupation illégale du Sahara occidental ", a-t-elle affirmé, précisant qu'il était temps pour le souverain marocain d'investir dans le peuple marocain et cesser de persécuter le peuple sahraoui et de piller ses richesses naturelles. Selon Mme Scholte, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "est celui qui a le mieux résumé la situation des territoires occupés", décrivant " une tragédie humanitaire oubliée " et "une occupation inacceptable".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.