Comme en 1962? Comme en 1992?    Le FFS appelle à un dialogue sans prélable    Faudrait-il un Poutine pour l'Algérie?    Arkab s'explique    Amazon Prime Video, bientôt lancé en France, menace Netflix    La pénétrante de Oued Ouchayeh dans un sale état    Trump réitère sa "confiance à Kim Jong-Un"    L'avion de l'opposant Katumbi attend l'autorisation d'atterrir à Goma    Le chef du Conseil de transition se rend en Egypte    Jérôme Boateng sur le départ    Lopetegui convoité pour remplacer Sarri?    Le GS Pétroliers passe en finale    Le Thought 4 Food s'invite à Annaba    Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie    Treize blessés dans la collision de deux bus    Fermé depuis 27 ans, le Mausolée royal de Maurétanie rouvre    Le Hirak sur la planète Mars    Le site Medias DZ a fait un sondage sur les programmes du Ramadhan    A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse    Justice : Les dossiers de 12 personnalités, dont Ouyahia et Sellal, transmis à la Cour suprême    Tournoi de Sassari : Médaille de bronze pour Fateh Benferdjellah    MC Oran : le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Présidentielle du 4 juillet : Tout porte à croire qu'elle n'aura pas lieu dans les temps prévus    Gouvernement : Nouvelles nominations à la tête d'entreprises publiques clés    Situation en Libye : Smail Chergui dénonce une guerre par procuration    Européennes : LREM entre le marteau des gilets jaunes et l'enclume des divisions internes    Journée de l'Afrique: Une Afrique unie, intégrée, en paix et prospère    Japon : Baisse des exportations pour un cinquième mois consécutif    Le gouvernement annonce le gel des poursuites    La feuille de route des Moudjahidine    Lacunes de sécurité et mauvaise exploitation    Quel Brexit sans Theresa May ?    L'Algérie s'opposera à la transaction    Programme du Planétarium de Chenoua pour lemois de Ramadhan    ORAN : 590 surveillants de baignade pour les 34 plages autorisées    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Sachez que…    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Grève de deux jours à partir de mardi    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SITEV 2018 : Donner "une impulsion" au tourisme à travers le renforcement de l'investissement et l'amélioration des services
Publié dans Le Maghreb le 21 - 10 - 2018

La 19ème édition du Salon international du tourisme et des voyages (SITEV) a débuté mercredi avec la participation de plus de 300 opérateurs nationaux et étrangers de 13 pays, soit une hausse de 50% par rapport à l'année précédente.
Dans une déclaration à la presse après avoir donné le coup d'envoi du Salon, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, a souligné "la volonté et la détermination des pouvoirs publics à relancer le secteur du tourisme pour qu'il contribue au développement économique durable".
Abdelkader Benmessaoud indique que "ce salon constitue une occasion importante pour faire connaître la diversité touristique dont dispose l'Algérie et qui rend notre pays une destination touristique par excellence".

"L'Algérie, pays de paix et d'hospitalité"
Dans ce cadre, il a souligné la nécessité de signer des conventions bilatérales et collectives avec les différents opérateurs participant à cette manifestation organisée sous le slogan "L'Algérie, pays de paix et d'hospitalité", en vue de relancer le secteur du tourisme.
Le ministre a appelé, dans ce sens, "au renforcement et à la promotion de l'Algérie comme destination touristique à travers la diversification des programmes et l'organisation des voyages d'exploration aux différentes régions du pays".

Accorder "une place privilégiée" pour le tourisme saharien
Il a souligné l'importance d'accorder "une place privilégiée" pour le tourisme saharien, qualifié, a-t-il dit, de "locomotive devant attirer les touristes, notamment les étrangers et développer le secteur", rappelant les conventions signées entre Air Algérie et Tassili Airlines afin de réduire les prix des billets d'avion vers le sud du pays.
Lors de cette évènement qui s'est déroulé en présence de la ministre tunisienne du Tourisme, Salma Elloumi Rekik et du ministre nigérien du Tourisme, Ahmed Boto, M. Benmessaoud a mis l'accent sur l'impératif de "renforcer la formation afin de qualifier la ressource humaine, de moderniser les anciennes structures touristiques, de soutenir l'investissement et de vulgariser l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le domaine du tourisme".

Accord Algérie-Tunisie sur le développement du secteur
D'autre part, la 4ème session du comité technique mixte algéro-tunisien en matière de coopération touristique a été couronnée par un accord sur la nécessité de développer le secteur du tourisme entre les deux pays notamment au niveau des zones frontalières communes.
Il a été convenu, lors de cette session, de développer les expériences et les expertises dans le domaine du tourisme durant le premier trimestre de 2019 notamment en terme de classification et d'exploitation des entreprises touristiques, différents types confondus, d'aménagement des zones touristiques et d'exploitation du foncier touristique, particulièrement dans les zones frontalières, outre l'actualisation des trois conventions de jumelage passées entre les établissements algériens de formation en tourisme et ses homologues tunisiens.
Il s'agit également de nouvelles conventions avec les deux écoles sises aux frontières des deux pays et ce, pour une durée de trois ans (2019-2021).
Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a souligné à l'occasion de la clôture de cette session, "l'impératif d'activer la convention de jumelage entre l'Agence tunisienne de tourisme et l'Agence nationale du développement touristique (ANDT), signée en 2015, indiquant qu'il sera procédé au renforcement des relations de coopération et d'échange à travers les instances touristiques et hôtelières des wilayas frontalières des deux pays conformément aux recommandations issues de la dernière rencontre nationale sur le développement des zones frontalières". A ce propos, le ministre a rappelé les réalisations accomplies par l'Algérie sur le plan socio-économique dans le cadre du développement durable et ce, grâce à la politique de la paix et de la réconciliation nationale initiée par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika qui a permis de "recouvrer la sécurité et sérénité du pays".
Pour sa part, la ministre tunisienne du Tourisme et de l'Artisanat, Selma Elloumi Rekik, a appelé à l'impératif de promouvoir les domaines de coopération entre les deux pays en matière du tourisme eu égard à l'héritage civilisationnel commun, exhortant à la création de zones touristiques au niveau des wilayas frontalières.
Par ailleurs, la responsable tunisienne a rappelé qu'en 2018 la Tunisie avait reçu 1,9 million de touristes algériens tandis que le nombre des tunisiens ayant visité l'Algérie durant la même période avait atteint 1,3 million.
Elle a mis en avant, à cette occasion, l'attachement de son pays à faciliter l'accès des Algériens en Tunisie, révélant, dans ce sillage, que le Gouvernement tunisien tend à augmenter à plus de 35 le nombre de vols entre l'Algérie et la Tunisie.

2 200 projets de 270 000 lits en voie de réalisation
Environ 2 200 projets touristiques, d'un coût total de 1 114 milliards de dinars, devant se traduire à terme par la création de quelque 270 000 lits, sont en cours de réalisation. Certains parmi eux accusant un taux d'avancement de 60%, annonce le directeur général du tourisme du ministère du même nom.
S'exprimant durant l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne, M. Mohamed Sofiane Zoubir indique, d'autre part, de la mise en œuvre d'une stratégie tendant à promouvoir aux plans international et régional, " la destination Algérie ".
Quand on lui fait remarquer que près de 2 millions d'Algériens choisissent d'aller passer leurs vacances " dans un pays mitoyen", en raison, peut-être, d'une offre touristique nationale onéreuse et peu diversifiée, ce dernier fait état du lancement d'un plan de qualité-tourisme visant à promouvoir des prestations de service de normes internationales.
De la tarification des prestations offertes dans les zones touristiques nationales, le représentant du ministère déclare que celle-ci est laissée au libre choix des hôteliers.
Pour développer le secteur, M. Sofiane Zoubir fait état de la création en cours de nouvelles zones d'expansion touristiques, précisant que sur une période de plus de 18 années, celles-ci sont passées à plus de 225, dotées de plans d'aménagement couvrant 20 000 hectares et destinés quasi exclusivement à l'investissement privé. Concernant les infrastructures hôtelières détenues par l'Etat dans différentes régions du pays, il signale qu'une enveloppe financière a été allouée pour les réhabiliter et les moderniser. Sur la soixantaine qui existe, ajoute-t-il, plus d'une vingtaine a déjà été réceptionnée.

Faire connaître les atouts des régions du sud
Les participants à la 19ème édition du SITEV ont indiqué, par ailleurs, que cette manifestation constituait une occasion pour faire connaître les atouts de la région du Sud et attirer les touristes nationaux et étrangers.
Prennent part à cette édition, organisée sous le slogan "l'Algérie Terre de Paix et d'Hospitalité" et qui coïncide avec la saison du tourisme saharien, plusieurs agences de tourisme qui offrent des programmes diversifiés pour faire la promotion des destinations touristiques, particulièrement dans la région du Sud, et ce à des prix étudiés et concurrentiels. Pour Lahcène Adabir, gérant d'une agence de tourisme dans la wilaya de Tamanrasset, le tourisme saharien a "un avenir prometteur" à la faveur du rétablissement de la sécurité et de la stabilité à travers tout le pays, de la facilitation de l'obtention du visa pour les étrangers et de la baisse des prix des billets d'avion suite à la signature de conventions avec Air Algérie et Tassili Airlines portant réduction de 50% sur le prix du billet d'avion à destination du Sud.
Pour sa part, Fatma Zohra Brikssi, directrice commerciale de l'agence de voyages et de tourisme "Zaâtcha" a fait savoir que son agence organise des voyages diversifiés dans les régions de Taghit et de Biskra dont le prix est fixé selon les capacités financières de chaque client.
Kaddour Redouane, conseiller au Club voyages Algérie a indiqué que son club a axé sa participation à ce salon sur le tourisme saharien dont la saison s'étale du mois d'octobre jusqu'au mois d'avril, en diversifiant les programmes touristiques à des prix concurrentiels raisonnables.
Pour sa part, le directeur de communication de l'Office national de tourisme (ONAT), Adel Gana a mis en avant l'importance de la saison du tourisme saharien, soulignant qu'à cet effet, des programmes et diverses offres ont été proposés concernant plusieurs destinations connues pour leurs monuments touristiques, naturels, historiques et archéologiques à l'image de Tassili N'ajjer, du Ahaggar, Djanet, Taghit, Beni Abbes, Timimoune et Ghardaïa.
Au volet sécuritaire, le chargé de communication à la direction de la sécurité publique, le Commissaire principal Rabeh Zouaoui a affirmé que la DGSN prenait part à cet évènement pour se rapprocher davantage des professionnels en la matière leur présentant le rôle de cette institution dans la promotion du tourisme ainsi que leurs services chargés de la sécurisation et de l'escorte dans le but d'attirer le maximum de touristes pendant la saison estivale et celle du tourisme saharien. Le tourisme est devenu "une fenêtre économique" d'où la nécessité de "relancer le mouvement touristique basé sur le partenariat, la sécurité et l'investissement dans le capitale humain", a estimé M. Zouaoui.
Dans ce sillage, le responsable a mis l'accent sur la coordination et le rapprochement de tous les opérateurs afin de faire de l'Algérie une destination privilégié".

Promouvoir la formation des hôteliers
Les participants ont indiqué que cette manifestation constituait une occasion pour faire connaître les atouts de la région du Sud et attirer les touristes nationaux et étrangers.
Tous les opérateurs sont d'accord pour replacer le tourisme, devenu "une fenêtre économique", en Algérie dans le giron des pays dont les atouts sont très attractifs d'où la nécessité de "relancer le mouvement touristique basé sur le partenariat, la sécurité et l'investissement dans le capital humain" afin de présenter un produit de qualité, a-t-on déclaré au micro de Soraya Ghozlène de radio Chaîne 3.
Dans ce sillage, des enseignants en la matière et des opérateurs en Touring ont mis l'accent sur la formation hôtelière qui demeure le maillon faible de la chaîne des intervenants dans le vaste champ touristique notamment le tourisme saharien et combler le déficit en cuisiniers, services de tables/chambres, guides et auxiliaires. Le 19ème Salon du tourisme et du voyage à Alger, qui s'est déroulé du 17 au 20 octobre courant, a accueilli environ 300 participants, dont plus de 120 étrangers, a indiqué, son commissaire, Rachid Cheloufi.
Les exposants étrangers viennent de 13 pays (Tunisie, Turquie, Chine, Niger, Ethiopie, Finlande, Mexique, Portugal, Italie, Espagne, Hongrie, Slovaquie et Jordanie) a-t-il annoncé.
En marge de cette manifestation, les organisateurs prévoient d'organiser un circuit au profit de 30 participants, dont 19 étrangers représentant 11 tours opérators.
Le salon sera d'autre part, marqué par une série de rencontres et conférences ainsi que l'organisation d'une journée dédiée au tourisme saharien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.